Campagne de calomnies contre le ministre de la culture croate

L’Union européenne est, paraît-il, une démocratie et les dirigeants des pays qui la composent ne pourraient être choisis autrement que par les urnes. Ça, c’est pour la version officielle car si le résultat de ces dernières ne sied pas aux apparatchiks européens, l’Union européenne sait s’affranchir de ces « règles démocratiques » pour imposer malgré tout ses choix. Nous l’avions vu en France lors du référendum rejeté de 2005 à près de 55 % des voix, mais malgré tout imposé par le traité de Lisbonne adopté uniquement par le parlement et qui est un copié-collé de ce qui avait été repoussé.

En novembre 2015, les Croates ont voté et la « coalition patriotique » l’a emporté, c’est donc naturellement des ministres issus de cette coalition qui sont actuellement au gouvernement. Or, tous ne respectent pas les tabous de la commission européenne, tel le ministre de la culture M. Zlatko Hasanbegovic, d’où une campagne ignominieuse lancée à son encontre dans le but de le déstabiliser. La France a déjà eu plusieurs fois des ministres de la culture pédophiles, ce qui n’a jamais posé de problèmes pour les eurocrates, mais là, M. Zlatko Hasanbegovic (qui, du reste, est musulman) semble dépasser les bornes : Pensez donc, il est contre l’avortement, contre l’immigration, veut rendre inconstitutionnel le mariage des invertis, et crime parmi les crimes, il a une vision révisionniste de l’histoire. C’est ce dernier point qui lui a valu une tribune particulièrement fielleuse publiée dans Libération, signée par toute la bien-pensance mondialiste, avec entre autres, Alain Finkielkraut, Annette Wieviorka, les inénarrables époux Klarsfeld, Judith Butler (l’inventeur de la théorie du genre), Kim Campbell (Ancienne Première ministre du Canada), etc, etc. A tous ces gens, qui pourtant se prétendent démocrates, peu leur importe que M. Zlatko Hasanbegovic ait la légitimité des suffrages croates, leurs tabous sont plus forts et ils l’accusent de créer une « idéologie » destinée à « mettre en cause les vérités historiques et les valeurs fondamentales » de l’Union européenne et voudraient qu’il soit destitué…

Un rabbin : « c’est une bonne nouvelle que l’islam envahisse l’Europe »

rav-touitounote : Machia’h est un mot que les juifs talmudistes utilisent pour « Messie ». Pour de nombreux rabbins, le vrai messie est le peuple juif lui-même. Dans leur tradition Edom désigne l’Europe.

Le village d’Osve acquis par l’Etat islamique, en Bosnie, au cœur de l’Europe !

Capture d’écran 2015-07-20 à 22.27.16

Le site britannique d’informations du Mirror vient de révéler l’existence d’un premier bastion de l’Etat islamique sur le sol européen, dans le petit village d’Osve, en Bosnie, qui pourrait notamment servir de camp d’entraînement.

Selon le tabloïde, le groupe terroriste Etat islamique aurait déjà acquis secrètement plusieurs propriétés dans ce village isolé, situé à quelque 100 kilomètres de Sarajevo. Le journal révèle également que les services de sécurité bosniaques estiment que le groupe terroriste pourrait utiliser ce village comme base pour mettre en place des camps d’entraînement et y programmer des attaques terroristes en Europe occidentale.

Le petit village d’Osve est bien adapté à cette entreprise en raison de son isolement, mais il présente un autre avantage stratégique de taille pour les djihadistes : il se situe à 9 km d’un autre village situé sur la côte méditerranéenne… Un accès dont se servent notamment les djihadistes pour rejoindre ou revenir de Syrie, d’Irak ou d’Afrique du Nord.

Continuer la lecture de « Le village d’Osve acquis par l’Etat islamique, en Bosnie, au cœur de l’Europe ! »

Près de 65% des lois britanniques sont directement dictées par Bruxelles

Capture d’écran 2015-03-03 à 19.37.19

Un nouveau rapport révèle que près de 65% des lois britanniques viennent directement de Bruxelles.

Pendant les débats qui ont animé le Royaume-Uni lors des dernières élections européennes, en mai, le chef du parti libéral démocrate Nick Clegg et celui du parti indépendantiste UKIP, Nigel Farage, ont livré des chiffres très différents concernant le nombre de lois britanniques émanant directement de Bruxelles. Ce nouveau rapport entend les départager.

Nick Clegg affirmait que 7% des lois venaient de l’Union européenne, Nigel Farage lui répondait alors: « En disant que 7% de nos lois sont faites à Bruxelles, vous mentez délibérément au peuple britannique en cachant combien nous avons perdu le contrôle de notre pays et de notre démocratie et je suis vraiment choqué et étonné de la manière dont vous le faites. »

Une étude révèle que 64,7% des lois britanniques émanent de décisions européennes

Nigel Farage avait alors cité l’ancien commissaire européen pour la Justice, Viviane Reding, qui parlait de 70 à 75% de lois britanniques décidées à Bruxelles avant de revenir sur le chiffre à cause de la vive polémique qu’elle avait engendrée.

Continuer la lecture de « Près de 65% des lois britanniques sont directement dictées par Bruxelles »

Le pape François a aussi parlé d’une Europe « envahie », stérile et coupée de ses racines

pape-francois

Les deux discours que le pape François a prononcé aujourd’hui à Strasbourg n’étaient pas les premiers qu’il adressait au vieux Continent.

Le 3 octobre dernier, en effet, le pape recevait en audience à Rome les participants à l’assemblée plénière du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) qui avait pour thème : “Famille et avenir de l’Europe”. Ce jour-là, le pape avait choisi de ne pas lire le texte qui avait été préparé mais d’improviser un discours…

Très peu politiquement correct et très intéressant. Voici sa retranscription.

————————

Chers frères dans l’épiscopat,

Je vous salue tous avec affection à l’occasion de cette assemblée plénière du Conseil des conférences épiscopales d’Europe. Et je remercie le cardinal Peter Erdõ de l’allocution par laquelle il a ouvert cette rencontre. Je vais vous faire remettre le discours que j’ai ici et, à sa place, je vais me permettre de vous communiquer quelques idées que j’ai dans le cœur et qui m’ont été inspirées par les propos de Son Éminence.

Que se passe-t-il, aujourd’hui, en Europe ? Qu’y a-t-il dans le cœur de notre mère l’Europe ? Est-ce qu’elle continue à être notre mère l’Europe ou bien est-elle devenue notre grand-mère l’Europe ? Est-elle encore féconde ? Est-elle tombée dans la stérilité ? Est-ce qu’elle ne parvient plus à faire naître de nouvelles vies ? D’autre part, cette Europe a commis quelques péchés. Il faut bien le dire, avec amour : il y a une de ses racines qu’elle n’a pas voulu reconnaître. Voilà pourquoi elle se sent chrétienne sans se sentir chrétienne. Ou alors, elle se sent chrétienne un peu en cachette, mais elle ne veut pas la reconnaître, cette racine européenne.

Aujourd’hui l’Europe est envahie. Est-ce la seconde invasion des barbares ? Je n’en sais rien. Mais ses portes sont ouvertes en premier lieu au profit des travaux. Mais maintenant elle ressent cette « invasion », entre guillemets, de gens qui viennent chercher du travail, qui fuient leur patrie et recherchent la liberté et une vie un peu meilleure.

Continuer la lecture de « Le pape François a aussi parlé d’une Europe « envahie », stérile et coupée de ses racines »

Quand l’Europe sauve ses banques, qui paye ?

50 milliards d’euros en Grèce, 70 milliards en Irlande, 40 milliards en Espagne : au sein de la zone euro, les États se sont vus contraint les uns après les autres – moyennant des sommes astronomiques – de venir en aide aux banques pour compenser les pertes subies suite à des prêts pourris. Mais qui sont les bénéficiaires de telles opérations ?

C’est en posant cette question très simple qu’Harald Schumann, essayiste en économie et brillant journaliste, sillonne l’Europe. Et obtient des réponses pour le moins sidérantes. Car ceux qui ont été « sauvés » ne se trouvent pas – comme on tend à vouloir nous le faire croire – dans les pays en détresse, mais surtout en Allemagne et en France. En effet, une part importante des sommes débloquées finit dans les caisses des créanciers de ces banques sauvées. Quant aux financiers qui ont fait de mauvais investissements, ils se retrouvent protégés contre toute perte aux frais de la collectivité. Et ce contrairement aux règles de l’économie de marché. Pourquoi ? Qui encaisse l’argent ?

Renaud Camus : « L’Europe est en train de changer de peuple, donc de civilisation »

L’écrivain Renaud Camus participait, le 13 novembre dernier, à l’émission Ce soir ou jamais, sur France 3. Il y a dénoncé ce qu’il appelle « le grand remplacement », c’est-à-dire la substitution de population, et par là de civilisation, dont l’Europe est actuellement le théâtre, et dont les leviers sont évidemment l’immigration de masse et la démographie.

Un film polonais sur la bataille de Vienne

“La Bataille de Vienne” (« Bitwa pod Wiedniem » en polonais), film sorti le 12 octobre en Pologne, sur la fameuse et cruciale bataille de Vienne en 1683, où une coalition chrétienne menée par le roi de Pologne Jean III Sobiesky a vaincu les Ottomans.
Voici la bande-annonce en français, traduite par nos soins :

Le Vatican s’inquiète de l’islamisation de l’Europe, sur fond de polémique…

Une vidéo, qui s’appuie sur des chiffres et révèle l’islamisation de l’Europe, ainsi que la disparition programmée de la culture chrétienne d’ici «quatre décennies», a été diffusée à plus de trois cents évêques et experts venus du monde entier pour relancer la «nouvelle évangélisation»,  thème d’un «synode» spécial convoqué par Benoît XVI jusqu’à fin octobre.

C’est le cardinal Peter Turkson, un Africain de 64 ans occupant un grand ministère du Saint-Siège, le conseil pontifical Justice et Paix, qui a eu l’initiative de faire projeter ce montage durant son intervention au Synode. Homme de confiance de Benoît XVI, lequel l’avait nommé à Rome, il n’a pas pu présenter ce document sans un accord venu de plus haut…

En attendant, un certain nombre de prélats a pris ses distances avec ce document. Bref, il y a polémique au Vatican…

Vidéo à voir ici :

Provocation européiste de la Poste

Alors que ses services sont loin d’être parfaitement opérationnels, et que l’euro et le projet euro-mondialiste eux-même ont du plomb dans l’aile, la Poste ne trouve rien de mieux à faire que de mener une campagne publicitaire ridicule.

Avec pour slogan ahurissant « fier de votre région, fier de votre euro » (sic), la Poste essaie de vendre des pièces d’argent régionales.
Ci-contre, une affiche visible en Ile-de-France avec une femme tatouée « j’aime l’euro » !

Cerise sur le gâteau, la pièce pour l’Île-de-France, prétendant rendre hommage à Edith Piaf, porte l’inscription « Non je ne regrette rien » !

EuroGendFor : une force paramilitaire au service de l’UE, pour mater les peuples !

Une information grave et inquiétante, même si elle n’est pas très surprenante, suivant la logique européiste que nous subissons.

Pour ne pas devoir utiliser leurs propres armées contre les citoyens du pays, la troupe paramilitaire « Force de gendarmerie européenne » a été fondée en secret – ni vu, ni connu.

En théorie, on peut faire appel à la FGE partout où l’Union européenne voit une crise. C’est fixé ainsi dans le Traité de Velsen qui règle les interventions d’EuroGendFor. La devise dans les armoiries est la suivante : « Lex paciferat » – ce qui peut être traduit par : « Le droit apportera la paix ». Il souligne « le principe du rapport étroit entre l’imposition des principes de droit [la démocratie et ce qui va avec – NDCI] et le rétablissement d’alentours sûrs et protégés ».

Un « conseil de guerre », sous forme de comité interministériel composé des ministres de la Défense et de la Sécurité des pays membres de l’UE participants, décide de la stratégie d’intervention. La troupe peut être mise en marche soit sur demande, soit après décision de l’UE.

Dans l’article 4 du Traité constitutif concernant les missions et les engagements on peut lire : « On peut recourir aux FGE pour protéger les personnes et les biens et maintenir l’ordre en cas de troubles publics. »
Continuer la lecture de « EuroGendFor : une force paramilitaire au service de l’UE, pour mater les peuples ! »

Nicolas Dupont-Aignan : faux rebelle, ami de la franc-maçonnerie

Certains, un peu naïfs, croient voir dans le candidat gaullo-souverainiste à la présidentielle Nicolas Dupont (son nom à l’état-civil, mais « Dupont » n’étant pas assez séduisant selon lui, il ajoute « Aignan », le nom de sa mère), un vrai dissident, engagé dans un bras de fer avec le Système.
Pourtant, avec un mouvement ridiculement nommé « Debout la République » et un discours antinationaliste, assimilationiste et ultra-républicain (qui plus est acceptant le faux « mariage » homosexuel), on pouvait se douter que la rupture entre « NDA » et l’establishment n’était que de façade.
Encore cadre de l’UMP il y a peu, Nicolas Dupont est diplômé de la French American Foundation, un groupe mondialiste discret qui se veut un lobby états-unien en France…
Il est aussi proche de la franc-maçonnerie, au cœur du Système :
en effet, il fut l’invité, « dans le cadre des « Grands échanges 2012 », d’une « tenue blanche fermée » (réservée exclusivement aux francs-maçons) d’un parterre de loges du Grand Orient de France, le 16 janvier, dans le Grand Temple Albert Groussier, pour y exposer son programme. » (source F&D N°328).

Ci-dessous, quelques explications de Pierre Hillard concernant la French-American Foundation,
Continuer la lecture de « Nicolas Dupont-Aignan : faux rebelle, ami de la franc-maçonnerie »

« Médecins du monde » et « les sans-papiers en Europe »

Pour ceux qui auraient pu songer à faire un don à cette association médiatique… Voici une photo de leur dernière campagne d’affichage.

Il pouvait paraître étonnant que cet organisme mondialiste et tiers-mondiste s’intéresse à l’Europe.
On comprend mieux quand on voit qu’il s’agit en fait du sort des délinquants immigrés (les clandestins) qui viennent coloniser le vieux continent en commençant par violer les lois.
On ne voit pas bien le rapport, à première vue, entre les aventures des clandestins et la médecine, si ce n’est qu’en France en tout cas, ils ont droit aux soins gratuits (dispositif AME), à la différence des Français…