Christianophobie : Vandalisme à l’église de Maisons-Laffitte (78)

C’est dans un silence assourdissant que des actes répétés de christianophobie se commettent. Ainsi, des dégradations ont eu lieu à l’église Saint-Nicolas de Maisons-Laffitte : En fin d’après-midi, le tabernacle a été renversé, suscitant une vive émotion chez les paroissiens.

Il faut savoir que cela n’est en rien un acte isolé au point que même le réprésentant de l’Etat s’en émeuve : « Ce vandalisme s’inscrit dans un contexte sensible et affligeant puisque l’église Saint-Nicolas de Houilles a également subi des dégradations par trois fois la semaine dernière », a dénoncé Jean-Jacques Brot, le préfet des Yvelines.

Certes, ces actes ignobles ont entraîné une légère protestation du préfet, mais un mutisme total des grands media (à l’exception de l’édition 78 du Parisien). Qu’en aurait-il été si les mêmes faits n’avaient pas été commis dans une église mais dans une mosquée ou une synagogue ?

Source

Rare : un document sonore dévoile la voix de Maurice Barrès

Maurice Barrès est mort en 1923. Le document sonore ci-dessous est le seul où l’on peut entendre sa voix.
Il s’agit d’un extrait de son intervention à la tribune de la Chambre des députés, dans le cadre du combat qu’il mena pour la défense des églises de France menacées de tomber en ruines. Il s’adresse aux parlementaires hostiles à l’idée que l’on réserve de l’énergie et des fonds à la restauration et à l’entretien des édifices cultuels, notamment ruraux. Nous sommes en 1912, et Maurice Barrès a 50 ans :

Retrouvez des livres de Maurice Barrès et sur lui en cliquant ici.

Le texte de l’intervention :

Continuer la lecture de « Rare : un document sonore dévoile la voix de Maurice Barrès »

Décadence occidentale : Une église « reconvertie » en « paradis » du skate en Espagne

L’occident est en déclin accéléré. Outre le remplacement de population, toutes les valeurs et croyances qui avaient fait sa grandeur sont aujourd’hui dénigrées et remplacées. En atteste cette église située dans la municipalité de Llanera, dans laquelle rampes de skate et couleurs arc-en-ciel remplacent l’autel et les bancs. Cela a été permis grâce à une campagne de « crowdfunding » autrement dit un financement collectif fait par des volontaires…

D’autres photos (et même deux vidéos) sur le site du Figaro

Magdi Cristiano Allam quitte l’Eglise catholique !

Magdi Cristiano Allam, le très médiatique musulman converti au catholicisme et baptisé par Benoît XVI à Pâques il y a cinq ans, annonce son départ de l’Église catholique. Il s’exprime à travers un long éditorial qu’il signe dans Il Foglio. « Pourquoi je quitte cette Eglise faible avec l’islam », titre-t-il avant d’expliquer que :

« plus que tout autre facteur, m’a éloigné de l’Eglise la légitimation de l’islam comme vraie religion, d’Allah comme vrai Dieu, de Mahomet comme vrai prophète, du Coran comme texte sacré, des mosquées comme lieux de culte. Je suis plutôt convaincu que, tout en respectant les musulmans dépositaires comme toute personne des droits inaliénables à la vie, à la dignité, à la liberté, l’islam est une idéologie intrinsèquement violente, historiquement conflictuelle en interne et belliqueuse en externe. Je suis encore plus convaincu que l’Europe finira par être soumise à l’islam (…) si l’on n’a pas la lucidité et le courage de dénoncer l’incompatibilité de l’islam avec notre civilisation et les droits fondamentaux de la personne, si l’on n’interdit pas le Coran pour apologie de la haine. »

Et Magdi Allam poursuit :

« c’est une authentique folie suicidaire, le fait que Jean-Paul II soit allé jusqu’à embrasser le Coran, que Benoît XVI ait posé la main sur le Coran en priant en direction de La Mecque à la Mosquée bleue d’Istanbul, tandis que François Ier a commencé en exaltant les musulmans “qui adorent le Dieu unique, vivant et miséricordieux” ».

Continuer la lecture de « Magdi Cristiano Allam quitte l’Eglise catholique ! »

Dans deux semaines, tous les catholiques seront sédévacantistes !

[Tribune libre, n’engageant donc pas le site]

« « Le Roi est mort, vive le Roi ! » Ce noble cri exprime qu’en France, le Roi, incarnation charnelle de l’État, ne meurt pas. Désigné par les lois de succession de la couronne, il n’est pas propriétaire de son trône, ne dispose pas de sa couronne, et ne peut donc pas l’abdiquer, ni pour lui, ni pour sa descendance. Il n’en est rien pour l’Église : lorsque le pape rend son âme à Dieu -ou  bien qu’il renonce à son ministère-, il laisse un siège apostolique vacant, en attendant l’élection du nouveau pape par les cardinaux. Le Christ demeure en permanence la tête de l’Église, mais il n’a plus de vicaire à la tête de l’Église militante, jusqu’à la décision du conclave.

Ainsi en sera-t-il le 28 février à 20H00. Les catholiques du monde entier pleureront Benoît XVI, retiré dans un monastère, et acclameront quelques jours plus tard le nouveau Vicaire du Christ .

On peut détester un président de la République parce qu’il n’est finalement issu que d’une faction du peuple, parce qu’il usurpe la place du Roi -qui rappelons le, en France, ne meurt pas, et qui est imposé par les siècles. Mais la déférence dévolue au Vicaire du Christ sur terre est d’un autre ordre. Le pape, qui occupe le siège suprême de l’Église, a toute juridiction sur les âmes et n’est placé sous la juridiction de personne : il n’a donc de compte à rendre qu’à Dieu. Aucune juridiction humaine ne peut le juger, ni le désaisir de son ministère. Ce qui ne fait pas de lui un despote : gardien du dogme, dépositaire d’un enseignement qui ne lui appartient pas, il obéit à une loi plus haute que sa charge, mais à laquelle celle-ci est relative : le salut des âmes.
Continuer la lecture de « Dans deux semaines, tous les catholiques seront sédévacantistes ! »

Des hors la loi occupent une église avec la bénédiction du vicaire !

L’église de l’Estrée, située à Saint-Denis, a été occupée hier par plusieurs dizaine de clandestins, lesquels exigent leur régularisation. Le vicaire de la paroisse, l’abbé Thierry Geisler, « trouve leur démarche normale sur le fond« , espérant cependant « que ça ne va pas se transformer en une occupation de longue durée » car « d’un point de vue sanitaire on n’est pas armés pour les accueillir« .

Les clandestins ont accroché sur le parvis de l’église, en arrivant ce matin, une banderole « Non aux expulsions des sans-papiers ». Quant à Hicham Hassanine, délégué de la Coordination 93 de lutte pour les sans-papiers, il dénonce et s’explique :  « On dénonce le mauvais traitement des dossiers des sans-papiers: les durées d’attente des dossiers excessivement longues, la qualité d’accueil, les refus de dossiers » .

Quelques questions se posent : la France a-t-elle encore le droit de posséder la maîtrise de son territoire et de réguler les flux migratoire à l’aune du bien commun ? La régularisation des clandestins, par ailleurs, leur est-elle due ? Quelle arrogance tout de même d’arriver clandestinement dans un pays souverain chez lui, en violant la loi, et de pousser l’indécence jusqu’à exiger d’être régularisé comme si l’on était chez soi ! Quant au prêtre desservant, il ferait mieux de remplir ses églises de fidèles plutôt que de se lancer dans un combat politique qui ne le concerne pas et d’appeler à la désobéissance civile dans un domaine où l’État est pourtant souverain : ce n’est pas tout de prêcher à tout bout de champ la séparation de l’Église et de l’État, il faut la vivre Monsieur l’Abbé! Ce sera sans doute, dans ce cas, un moindre mal…

Noël en Suède : des musulmans chantent du rap dans une cathédrale

Le multiculturalisme et le syncrétisme religieux frappent ensemble, et de plein fouet, la Scandinavie. Dernièrement, le 13 décembre dernier, des musulmans turcs ont chanté du rap dans la cathédrale de la ville suédoise d’Uppsala, pour la fête de Noël. La mise en scène réglée dans ce spectacle est inquiétante : les nouveaux suédois devant, les jeunes suédois de souche derrière, en fond d’écran. Signe d’une disparition à venir ?

Un curé trouve un bébé dans une corbeille

Samedi matin, vers 8H30, un curé de paroisse a découvert un nouveau-né dans une corbeille en osier, à proximité du presbytère de Champigny-sur-Marne, dans le Val de Marne.

Il s’agit d’une fillette, pesant 3,4kg, laquelle avait encore son cordon ombilical. Elle a été retrouvée derrière le portail du presbytère, enroulée dans une serviette et une écharpe, en bonne santé. Les pompiers ont réchauffé l’enfant et l’ont transporté à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges.

Un acte d’abandon qui peut révolter. Encore qu’il est préférable de confier son enfant à l’Eglise plutôt que d’avoir recours à l’avortement : preuve que la mission éducatrice de l’Eglise n’échappe pas à l’opinion commune…

Logements des sans-abris : Cécile Duflot n’a plus besoin de l’Eglise !

Cécile Duflot, le ministre du Logement, avait pris l’initiative d’annoncer la réquisition à venir des biens du clergé pour abriter les sans-domicile… Alors, qu’elle se rassure, nous avons cherché et nous avons trouvé !

Il s’avère que les grandes entreprises offrent souvent de bien sympathiques domaines pour former leurs cadres ou accueillir leurs clients.Et que certains grands patrons sont également châtelains. Le rapport de la Cour des Comptes sur le comité d’entreprise de la RATP souligne en outre que les syndicats et les œuvres sociales qu’ils contrôlent apprécient aussi la vie de château. Bref, une carte en or pour Cécile Duflot !

Découvrez ici les châteaux des syndicats et des Comités d’entreprise !

Les catholiques défendent l’église saint Eloi du Berry

Les catholiques du Berry ont monté un comité pour préserver l’église saint Eloi, menacée d’être transformée en mosquée.
Le comité lance une « pétition contre la transformation de l’église St Eloi de Vierzon en mosquée« .

Voici par ailleurs les coordonnées de l’archevêché de Bourges:
4 Avenue du 95e de Ligne
18000 Bourges
tél. : 02 48 23 12 90

Tout un symbole : un diocèse français s’apprête à vendre une église… à des musulmans.

De nombreuses églises restent désormais vides le dimanche, victimes de la déchristianisation à laquelle a d’ailleurs contribué une bonne partie du clergé français, avec sa nouvelle approche de la religion et ses lubies gauchisantes.

Mais ça ne suffit pas à certains évêques : il faut encore parfois qu’ils facilitent l’installation de la nouvelle religion.

Ainsi, on apprend que dans le Cher, à Vierzon, l’église Saint-Eloi a été mise en vente au prix de 170 000 €, et qu’une association marocaine a pris contact avec la paroisse. Leur objectif : transformer l’église en mosquée.
Il est vrai que le bâtiment est « situé dans un quartier qui a vécu de grands bouleversements démographiques » comme le dit pudiquement Le Berry.

Des nouvelles de l’église Saint-Martin d’Arenc, Marseille

Une église dont nous vous parlions déjà il y a plus d’un an : l’église d’Arenc, toujours dans un état déplorable, comme en témoignent ces photos :

Continuer la lecture de « Des nouvelles de l’église Saint-Martin d’Arenc, Marseille »

Caillassage de fidèles et d’une église : une première en France.

Et, en toute logique, le premier pas vers des choses beaucoup plus graves qui guettent la France et ce qui lui reste de chrétien.
« Une soixantaine de fidèles qui assistaient, mardi soir, à la messe des défunts dans l’église Saint-Jacques du quartier du Viguier à Carcassonne ont été la cible de caillassages qui ont également endommagé une statue de la vierge située à l’entrée de l’édifice. »

Pendant que Gaudin construit une mosquée « cathédrale »…

Les habitants du quartier d’Arenc à Marseille se mobilisent pour sauver une très jolie église néo-romane menacée de destruction car tombée en ruine au fil des ans, faute d’entretien par la municipalité.

Vidéo