Irak : il y a dix ans

Il y a dix ans, Bruno Gollnisch prenait la parole pour mettre en garde contre les terribles conséquences de la guerre d’agression, lancée par les États-Unis et ses supplétifs afin de renverser le régime laïc de Saddam Hussein en Irak.
Un bon discours, que les faits ont vérifié.
Il est bon de s’en souvenir à l’heure ou l’histoire se répète…

Quand Bruno Gollnisch remet les pendules à l’heure !

Lors d’une intervention au Parlement européen, mercredi dernier 13 mars, Bruno Gollnisch a interpelé Guy Verhofstadt, ancien premier ministre du Royaume de Belgique, sur sa conceptions très singulière de la démocratie, lui qui l’invoque aujourd’hui pour condamner la Hongrie. Et Bruno Gollnisch d’aller au but :

L’immunité parlementaire de Bruno Gollnisch levée

A nouveau, les élus du ruineux et illégitime « Parlement européen » ont voté très massivement pour la levée de l’immunité parlementaire de Bruno Gollnisch.
Suite à une plainte de l’organisme de répression francophobe LICRA, il devra donc répondre devant la police, puis probablement la « justice », d’un communiqué émis en 2008 par son groupe au Conseil régional de Rhône-Alpes. Celui-ci accusait simplement la gauche de « soutenir l’invasion de notre Patrie et la destruction de notre culture et de nos valeurs par un islam dont on reconnaît facilement la tolérance, le respect des droits de l’homme et la liberté là où il est au pouvoir : Arabie Saoudite, Iran, Soudan, Afghanistan… nos banlieues et bientôt notre pays entier. »

Abattage rituel : bientôt l’étiquetage obligatoire?

Communiqué de Bruno Gollnisch :

Pour une fois, le Parlement européen fait preuve d’un peu de courage. Lors du vote de son rapport sur l’étiquetage alimentaire, la commission de l’environnement du PE a adopté un amendement imposant d’indiquer sur les emballages de viande si l’animal avait été abattu sans étourdissement. Cet amendement avait été rejeté en session plénière en première lecture à une très courte majorité. Les députés du Front National avaient voté en sa faveur et le feront à nouveau lors de la seconde lecture.

Contrairement à ce que commencent à claironner certains, il ne s’agit pas d’interdire l’abattage rituel, mais bel et bien de permettre au consommateur de choisir en toute connaissance de cause, de la même manière qu’avec l’indication des lieux de provenance de la viande, ils peuvent choisir d’acheter des produits locaux.

Continuer la lecture de « Abattage rituel : bientôt l’étiquetage obligatoire? »

Alexandre Gabriac est exclu de Front National

La décision est tombée hier, Alexandre Gabriac, plus jeune conseiller régional de France, est exclu du Front National suite à la diffusion d’une photo de lui devant un drapeau à croix gammée faisant le salut romain (voir ici). Mardi, la commission des conflits, composée de onze responsables du parti, a proposé un simple «blâme». Mais Marine Le Pen ayant le dernier mot a décidé d’exclure sans autre forme d’avertissement l’élu frontiste et ne compte pas en rester la. En effet la quasi totalité des soutiens de Bruno Gollnisch sont au bord de l’exclusion comme le rapporte le Figaro :

Continuer la lecture de « Alexandre Gabriac est exclu de Front National »

Explosion du FN dans l’Ain

La succession-mutation du FN n’a pas fini de créer des remous.
Ainsi, le chef départemental du FN dans l’Ain, Olivier Wyssa, vient de quitter le parti, après avoir soutenu Bruno Gollnisch durant la campagne interne.
Il avait été précédé par Jean-Loup de Lacheisserie, figure locale historique. Ce dernier avait courageusement déclaré à la presse : « lors des élections internes au FN, j’ai voté pour Bruno Gollnish. Marine Le Pen a dit qu’elle ne voulait ni catholiques intégristes ni pétainistes dans le mouvement, j’ai alors écrit au président pour lui signaler que si sa fille était élue, comme je suis les deux, je quitterais le Front national ».
Leur départ a entraîné une véritable hémorragie locale : sur les 19 candidats présentés au début de la campagne des cantonales, ils ne sont plus que cinq aujourd’hui. Sans parler des suppléants.

Marine Le Pen élue à la tête du FN

La fille de Jean-Marie Le Pen est arrivée largement en tête du scrutin interne pour la présidence du parti, au terme d’une campagne que nombre de ses opposants ont jugé inique, voire scandaleuse.
Il est en tout cas notoire que Mme Le Pen a bénéficié d’un soutien sans faille des médias, comme d’une très grande partie de l’appareil qui avait été conquis par ses partisans (et quelque peu vidé des autres).
C’est une nouvelle ère qui s’ouvre donc pour le Front national, mais aussi pour la droite nationale toute entière.
Le parti à la flamme tricolore (qui sera peut-être bientôt abandonnée) va accélérer son évolution vers le populisme, abandonnant certaines références et positions – jugées périmées et peu rentables électoralement -, comme l’a répété sa nouvelle présidente, au profit d’un discours de plus en plus républicain, laïciste et assimilationiste.
En revanche, le combat pour la souveraineté de l’Etat devrait rester au goût du jour.

Les questions que se pose maintenant le camp national sont :
– Que va faire Bruno Gollnisch ?
– Que vont faire les militants frontistes partisans de Bruno Gollnisch, a priori souvent plus politisés  ?
Vont-ils rester au FN, abandonner l’action politique ou rejoindre d’autres structures ?
– Quelles sont ces structures – de tailles plus modestes bien sûr, pour l’instant du moins – qui vont occuper le créneau et le terrain qui n’intéressent plus le Front marinisé  et récupérer les militants dégoûtés ?
Les nationaux classiques (type Parti de la France) ? Les nationalistes (type Renouveau français) ? Les conservateurs à vernis chrétien (MPF) ? Les associations confessionnelles (type Civitas) ? D’autres groupements plus inclassables ou marginaux ?

Thomas Guérin pour Contre-Info

Les relations entre Minute et le FN

Interrogé dans Présent, Jean-Marie Molitor, directeur de Minute, évoque les relations avec le FN :

« Depuis le début de la campagne interne pour la présidence, Minute a donné la parole autant à Marine Le Pen qu’à Bruno Gollnisch, équitablement. En juillet dernier, j’ai personnellement proposé à Marine Le Pen d’organiser chaque semaine un débat dans Minute où chacun répondrait à la même série de questions. Elle paraissait trouver l’idée bonne. Vingt-quatre heures plus tard, j’ai reçu une fin de non-recevoir.

En octobre, nous avons publié l’organigramme réel du Front national en cas de victoire de Marine Le Pen, qui ne laisse guère de place aux partisans de Bruno Gollnisch. Il n’a pas été contesté, nous n’avons pas été poursuivis : au contraire il a été pour ainsi dire reconnu par Jean-Marie Le Pen qui a accusé Minute de «faire les poubelles du FN». Continuer la lecture de « Les relations entre Minute et le FN »

FN : Mme Bourbon n’a pas le droit de voter !

Article du directeur de Rivarol, dans le numéro à paraître ce vendredi.

« Dans quelques jours la campagne officielle pour la succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du FN va s’achever, les adhérents n’ayant plus que quelques jours pour voter par correspondance (les bulletins doivent être reçus au plus tard le 13janvier). Lorsqu’il était candidat à la présidentielle, le Menhir dénonçait avec raison le manque d’équité de la campagne, les autres prétendants à la magistrature suprême étant beaucoup mieux traités que lui et très avantagés. Il y avait en effet une disproportion des moyens très importante et une partialité militante de la part des media du Système qui l’invitaient moins que les autres, soit le boycottaient carrément.
Malheureusement force est de constater que cette campagne interne au FN n’a pas été plus équitable.
Continuer la lecture de « FN : Mme Bourbon n’a pas le droit de voter ! »

Jérôme Bourbon : « Gollnisch, le choix du cœur et de la raison »

TOUT au long de sa campagne, Bruno Gollnisch s’est employé à donner du sens à sa démarche. Alors que sa concurrente ne croit qu’au plan media et a multiplié les piques envers les mouvements et Ies militants nationalistes, l’universitaire a souhaité présenter officiellement sa candidature à la présidence du Front national depuis la basilique Saint-Denis, nécropole des rois de France et ville aujourd’hui totalement ravagée par l’immigration extraeuropéenne.

A cette occasion il a exprimé le souhait que le 9-3 ne devienne pas ce qu’est aujourd’hui le Kossovo à la Serbie. En organisant une fête des patriotes à Villepreux, il a montré sa volonté de renouer avec les défunts BBR et de rassembler dans sa diversité, et sans exclusive, la famille nationale. En publiant un passionnant livre d’entretiens avec Émilie Vanière suivi d’un manifeste national, Bruno Gollnisch prouve qu’il est un homme de convictions, ayant un programme clair et détaillé pour redresser la France. Continuer la lecture de « Jérôme Bourbon : « Gollnisch, le choix du cœur et de la raison » »

Communiqué du Renouveau français concernant la succession du FN

« La succession que connaît le Front national est importante pour l’ensemble de la mouvance nationale. Or, au-delà de la compétition entre deux personnalités et deux méthodes – sur lesquelles nous ne nous attarderons pas ici – nous voyons incontestablement deux tendances politiques qui s’affrontent.

Du côté de Marine Le Pen, nous avons une absence de doctrine politique claire, camouflée par d’incessantes références aux soi-disant « valeurs républicaines », dont tout nationaliste un minimum formé sait quels principes erronés et funestes elles recouvrent. Des faux principes qui sont à l’origine du délitement de notre civilisation et des maux qui accablent notre pays, comme beaucoup d’autres.
Continuer la lecture de « Communiqué du Renouveau français concernant la succession du FN »

Choc diplomatique : Marine Le Pen a menacé les partis étrangers dont les cadres soutiendraient Bruno Gollnisch

[exclu Contre-info]
Nous avons appris, de source étrangère, que plusieurs dirigeants de partis qui sont en relation (formelle ou non) avec le Front national ont reçu un message de Marine Le Pen.

Peu de temps avant la tenue de la « fête des Patriotes », grand succès autour de Bruno Gollnisch, la vice-présidente du FN leur a signifié très clairement qu’aucun de leurs cadres ou représentants ne devait manifester une forme de soutien à son rival durant la campagne interne, par exemple en étant présent au cours de ses différents meetings.

Et ce, même à titre individuel.

Faute de quoi, si elle remportait la compétition interne, elle mettrait immédiatement fin à toute « connexion » entre le Front national et les mouvements concernés.

Une menace qui aura choqué, mais pas intimidé, puisque samedi dernier étaient présents à Villepreux, des représentants des partis Jobbik (Hongrie), FPOE (Autriche), PNR (Portugal), etc.

Sortie du livre de Bruno Gollnisch : « une volonté, un idéal ».

Annoncé depuis un moment, le livre de Bruno Gollnisch vient de paraître sous le titre « Une volonté, un idéal ».

Il fait office de manifeste politique du vice-président et candidat à la présidence du Front national.
Le texte se présente sous la forme de questions-réponses.

On peut l’acquérir en ligne sur le site de la Librairie française.

Grand succès de la « fête des patriotes » autour de Bruno Gollnisch

Compte-rendu de Club Acacia :

« Plusieurs centaines de personnes se sont rendues à Villepreux ce samedi pour soutenir – découvrir pour certains – la candidature de Bruno Gollnisch à la présidence du Front national. Le seul repas du soir a réuni plus de 600 personnes.

https://i2.wp.com/img816.imageshack.us/img816/9236/villepreuxgollnischfoul.jpg?w=450Les militants accueillent Bruno Gollnisch lors de son intervention de l’après-midi.

Continuer la lecture de « Grand succès de la « fête des patriotes » autour de Bruno Gollnisch »