Le patron de la SNCF a fait son pèlerinage à Auschwitz

Guillaume Pepy, est un dirigeant dévoué à son entreprise, la SNCF.
Pour remporter le contrat californien de ligne à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco, ce consciencieux patron est prêt à  » mouiller sa chemise »…

Quand le lobby juif américain exige l’été dernier que la SNCF fasse toute la transparence sur son rôle dans le transport des Juifs déportés pendant la seconde guerre mondiale, si elle veut avoir une chance de décrocher une partie des contrats du futur train à grande vitesse californien; il s’exécute sans broncher.

Excuses publiques, financement de projets « pédagogiques » pour « enseigner la Mémoire », courbettes devant les autorités shoahstiques, Guillaume Pépy est prêt à tout pour donner du travail à ses salariés !

Le 23 janvier dernier, Il est allé se recueillir à Auschwitz pour obtenir l’onction nécessaire à la victoire finale.
Deux jours plus tard il devait déclarer solanellement  à Bobigny – d’où sont partis 23000 déportés de Drancy – que la SNCF, «contrainte, réquisitionnée» , avait été «un rouage de la machine nazie d’extermination»…

Bravo Guillaume ! Tes salariés vènérent ton abnégation.

Un des agresseurs du vigile de Bobigny était membre du groupe : »Sioniste et fier de l’être « 

Un article paru dans le dernier numéro de Bakchich Hebdo révèle que l’un des agresseurs juifs du vigile marocain était membre sur Facebook du groupe, « sioniste et fier de l’être ». Dans un entretien accordé à Oumma.com, Nicolas Beau, directeur de Bakchich Hebdo affirme que cette révélation constitue « un élément très important sur la piste d’une agression raciste qui s’est terminée tragiquement par la mort violente du jeune marocain ». Continuer la lecture de « Un des agresseurs du vigile de Bobigny était membre du groupe : »Sioniste et fier de l’être «  »

Dieudonné demande la libération de Youssouf Fofana

Le comique Dieudonné, qui semblait pourtant en voie de réhabilitation médiatique depuis la sortie de « Peut-on tout dire? » son ouvrage cosigné par Bruno Gaccio, n’a pas finit de faire parler de lui.

Dans une vidéo diffusée sur Internet aujourd’hui, il revient sur l’affaire du vigile maghrébin assassiné à Bobigny après une altercation avec six Juifs. Ce meurtre étant commis, selon lui, par ce qu’il appelle le « gang des rats », il n’hésite pas à le mettre sur le compte de la « haine viscérale, la haine du non-juif ».

Ne pouvant « tolérer le deux poids, deux mesures », reconnaissant être « un peu con et pas très futé pour se laisser humilier depuis si longtemps » [par les Juifs] et se demandant « où sont les fiers guerriers qui vont défendre notre dignité », le sulfureux métis lance une pétition demandant la libération de Youssouf Fofana, condamné à perpétuité pour le séquestration, la torture et l’assassinat du jeune Juif Ilan Halimi.

(Merci à KRN)

François Bon

Bobigny : un vigile d’origine maghrébine retrouvé mort après une altercation avec des clients de confession juive

Le vigile d’un grand magasin de bricolage de Bobigny (Seine-Saint-Denis) était introuvable depuis une altercation mardi soir avec des clients. La dispute a opposé le maître-chien, d’origine maghrébine, à un groupe de six personnes de confession juive qui souhaitaient faire leur courses, alors que l’enseigne venait de fermer ses portes. Rapidement, le ton est monté : bousculade, insultes… Mercredi,  le vigile a été retrouvé mort dans un canal situé à quelques mètres du magasin.

Quand un Français de souche tue un Maghrébin, c’est systématiquement un « crime raciste », quelles que soient les circonstances.
Là, alors qu’il pourrait s’agir de six Juifs qui assassinent un Maghrébin, les médias ne parlent pas de crime raciste… La majorité d’entre eux « oublient » même de signaler que les suspects sont juifs !

La Licra et la Ligue des Droits de l’Homme vont-ils demander une peine exemplaire pour ces meurtriers ?

Source