Incroyable : un évêque « catholique » incite ses fidèles à vivre selon la loi juive

Lu sur riposte-catholique.fr :

Du 17 au 22 juillet, dans le diocèse de Mgr d’Ornellas, des juifs et des chrétiens célèbreront ensemble le shabbat. Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire de Rennes, explique que l’objectif de ces journées de rencontre est de

«permettre aux chrétiens de découvrir le judaïsme en vivant concrètement les moments forts».

Il ne s’agit pas, comme on pourrait le croire, d’un dialogue entre membres de deux religions, mais d’une session à sens unique. 250 participants vivrons une semaine au rythme de la vie juive, religieuse et culturelle. Auront-ils le droit d’aller à la messe et de prier le chapelet ? Voire de parler de leur foi chrétienne, de Notre-Dame et des saints ? Pas sûr…

La célébration du shabbat, du vendredi soir au samedi soir, sera le sommet de cette rencontre. Les chrétiens qui préparent l’évènement le font consciencieusement, sans se demander s’il ne s’agit pas là d’un début d’apostasie : conception de repas conformes aux lois de la cacherout, formation du personnel aux exigences des règles de service, comme par exemple le débouchage d’une bouteille de vin (casher, venu des vignobles d’Israël), auquel peut seul procéder un juif qui a fait sa bar-mitzah…

Apostasie : au siège de la Conférence des Evêques de France, on mange de la viande le vendredi de carême

Selon le témoignage d’une personne qui a participé au congrès sur le chant grégorien le week-end dernier à Paris, le vendredi soir du 1er avril, un repas était organisé avenue de Breteuil, dans la luxueuse Maison de la Conférence des évêques de France. Au menu, il y avait une tranche de rosbif (ce n’est pas un poisson d’avril).

Détail qui montre bien que la fréquentation de cette maison peut être une occasion de péché, l’abstinence de viande les vendredis de carême étant toujours inscrite parmi les commandements de l’Eglise. La conférence des évêques de France montre en ce lieu symbolique ce qu’elle est en elle-même : elle se soucie fort peu de l’obéissance à la Loi de Dieu.

Source

Choc : le cardinal Barbarin prononce la profession de foi islamique

Décidément, quand ce ne sont pas ses proches, c’est le « Primat des Gaules » lui-même qui nous édifie…

A l’occasion d’une conférence prononcée dans la cathédrale de Versailles le 4 janvier 2011, le cardinal Philippe Barbarin s’est vanté d’avoir appris par cœur la chahâda pour la réciter au chevet des musulmans mourants. La chahâda n’est pas une phrase banale. Elle est le premier des cinq piliers de l’Islam. C’est la profession de foi qui permet de reconnaître un musulman : « Il n’est pas d’autre dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète».  Pis, le pontife a incité les catholiques à faire de même.

La nouvelle religion oecuméniste issue de Vatican II progresse à bonne allure…

Source et analyse

Des évêques dans des Loges maçonniques… Vont-ils être sanctionnés par le Vatican ?

Communiqué du supérieur de la Fraternité St Pie X en France :

« – Le Carnet du Jour du Figaro du samedi 8 mai 2010 fait part de l’invitation de la Grande Loge Nationale de France à assister à une conférence de Monseigneur Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen aux côtés d’un pasteur, Agnès von Kirchbach, d’un théologien musulman, Ghaleb Bencheikh, d’un grand rabbin, Haïm Korsia sur le thème : « Franc-maçonnerie régulière et monothéisme au XXIe siècle ». La conférence a eu lieu le lundi 10 mai, au grand temple de la Grande Loge Nationale Française, 12, rue Christine de Pisan, Paris (XVIIe).

– Le même jour, à Lyon, le club « Dialogue et Démocratie française » qui rassemble des franc-maçons, hommes et femmes de toutes obédiences, réunissait le Cardinal Barbarin, le Grand Rabbin Richard Wertenschlag, le président du Conseil régional du culte musulman, Azzedine Gacci, et le président de l’Eglise réformée de Lyon, Joël Rochat, pour un dîner-débat sur le thème : « Laïcité, religion, spiritualité ».

La prise de parole de ces deux archevêques français à de telles réunions et à de telles conférences organisées par la franc-maçonnerie constitue un scandale d’une extrême gravité, qui donne une illustration supplémentaire de la trahison de la Foi par un évêque et par un cardinal, tous les deux en poste.
Continuer la lecture de « Des évêques dans des Loges maçonniques… Vont-ils être sanctionnés par le Vatican ? »