Solidarité ethnique ?

Déclaration publique particulière-ment choquante de Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères de la France, après que la Suisse a annoncé refuser d’extrader le criminel pédomane Polanski :

« Je me réjouis de la décision qui vient d’être annoncée par la ministre suisse de la justice. Je me suis entretenu avec Madame Calmy-Rey [présidente de la Confédération helvétique ; NDCI ] en fin de matinée pour lui faire part de mon profond soulagement.
Le grand réalisateur franco-polonais pourra désormais retrouver librement les siens et se consacrer pleinement à la poursuite de ses activités artistiques.
»

Visible en page d’accueil du site officiel de la diplomatie française

7 commentaires concernant l'article “Solidarité ethnique ?”

  1. Y’a pire.
    Bernard Henri LEVY est FOU de BONHEUR!
    Fou de bonheur….
    Non, sans blague.
    Fou tout court, c’est plus simple.
    Encore un immense philosophe dont le monde entier nous envie la blancheur de ses cols de chemise.
    Vive la mère Denis…

  2. Il est plus qu’urgent de relire Léon Bloy, le Mendiant ingrat de Montmartre et de Cochons sur Marne, aux bottes percées, et qu’admirait tant Ernst JUNGER.
    Je suis modéré à côté de ça. Ecoutez:
    « Certes! il n’est pas impossible de faire remonter et d’étaler plus impudemment encore, le long des murs, ce qui demeure ordinairement à leur base; sans doute les purulents idiots que le gâtisme sénile de ce temps adore peuvent arriver à être plus boueux, plus physiquement dégoûtants, quoique cela paraisse bien difficile. Nous devons même nous y attendre et ce n’est assurément pas dans l’immondice qui leur sert de coeur qu’ils trouveraient un semblant de je ne sais quoi qui les arrêtât!

  3. En effet BHL fait pire, mais Kouchner engage dans ses délires – et humilie – la diplomatie française et la nation entière avec lui !

  4. Bien d’accord avec vous, admin4!
    Mais on ne saurait pas penser à tout, n’est-ce pas?
    Je ne pouvais pas savoir, au moment où j’ai commis ça, dans un certain ordre de priorités, que Monsieur Woerth se trouverait convaincu d’avoir vendu en douce la forêt de Compiègne et que la prochaine révélation porterait sur le bradage, par le même, de la Tour Eiffel aux Emirats arabes unis!
    J’avoue que tout ça me REND FOU DE JOIE!
    Quelles divines surprises…

  5. Cest possible, Hans, c’est possible.
    Bloy – je préfère continuer à ignorer l’existence de Gutman – a écrit un truc fantastique: LE SALUT PAR LES JUIFS.
    C’est considéré comme un texte anti sémite.
    Voyez comme on peut se tromper.
    Il y dit, je cite de mémoire: « L’histoire du peuple juif BARRE l’histoire du genre humain à la manière d’un barrage qui BARRE un fleuve: POUR EN ELEVER LE NIVEAU ».
    Et Jésus était juif!
    J’aime pas beaucoup ce genre de considération.
    Ma mère, Dieu ait son âme, est une allemande des sudètes.
    Je n’ai pas connu mon père: il repose sur un fond de l’Atlantique Nord à bord de la boîte à sardines nommée U-BOOT sur laquelle il servait.
    Atavisme! C’est sans état d’âme que j’ai résolu de porter les armes de la République française alors que j’étais en train de sortir de l’adolescence, au moment où cette « patrie » choisie, oui: choisie, n’était, heureusement, pas si regardante et mesquine sur les origines au moment où il lui fallait des bras prolongés d’index pour appuyer sur la détente et servir ainsi ses intérêts.
    J’avais un oncle, Hans (tiens, comme vous) et qui était bourgmestre de KAUFERING, près de LANDSBERG AM LECH.
    Qui vient de rendre son âme à Dieu.
    Mais vous-même, Hans SHOLL, vous ne seriez pas de cette dynastie qui a consacré sa vie au soin des pieds?
    Je souffre en ce moment d’un de ces durillons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.