Selon Madoff les banques étaient au courant de l’escroquerie

«Ils ne pouvaient pas ne pas savoir». C’est ce que l’escroc américain Bernard Madoff, qui purge une peine de 150 ans de prison, a déclaré dans un entretien publié mardi par le New York Times. Selon lui, n certain nombre de banques et de fonds d’investissements étaient nécessairement au courant de sa fraude. Il affirme ainsi que cela rendait ces établissements non identifiés d’une certaine manière «complices» de la gigantesque fraude qu’il avait montée.
«Mais leur attitude était en quelque sorte de dire: « si vous faites quelque chose de mal, nous ne voulons pas le savoir »».

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.