Scandale : le pervers Polanski est libre

Suite aux innombrables pressions, le gouvernement suisse a refusé, lundi, d’extrader le cinéaste juif vers les Etats-Unis. Roman Polanski, 76 ans,  ne sera donc jamais jugé pour avoir, il y a trente-trois ans, drogué et sodomisé une jeune fille alors âgée de 13 ans.

Bien sûr,  les membres des lobbies sioniste et pédomane se réjouissent à l’instar de Bernard Henri Lévy, Bernard Kouchner, Jack Lang ou Frédéric Mitterrand.

Source

1 commentaire concernant l'article “Scandale : le pervers Polanski est libre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.