Russie : création d’un fichier ADN des immigrés ?

Un responsable russe a réclamé aujourd’hui la mise en place d’un fichier ADN et d’empreintes digitales des immigrés, accusés d’être responsables d’une grande part de la criminalité. Une idée qui témoigne de la sensibilité des autorités au sentiment nationaliste croissant en Russie. Alexandre Bastrykine, le chef du Comité d’enquête de Russie – principal organe chargé des investigations criminelles – a affirmé que la criminalité des immigrés en Russie était en « hausse constante » ce qui, selon lui, nourrit le racisme dans le pays.

Lire la suite

2 commentaires concernant l'article “Russie : création d’un fichier ADN des immigrés ?”

  1. Criminalité effectivement en hausse, de la même manière que celle des Albanais en Grèce. Ce n’est pas du « racisme », mais simplement la réalité des faits.

    Sans oublier que, sous la pression d’officines extérieures, certains immigrés adoptent un discours de plus en plus agressif et revendicatif, discours dont il n’avait jamais été question avant.

    Quand on voit des Ouzbeks de trous paumés parler du nombre de mosquées à Paris, il n’y a aucun doute quant à la provenance réelle de leur discours.

  2. Ces fichiers ADN ne serait-il pas le prélude a une généralisation?
    Apres les immigres , les voleurs…apres les voleurs , les manifestants…etc, etc…tout le monde dans le fichier…pas seulement en russie d´ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.