Rivarol et Minute tricards du congrès du FN !

« C’est l’AFP qui l’a annoncé ce soir : les journaux Minute et Rivarol se sont vu refuser leur acréditation au congrès du Front national. Jean-Marie Le Pen a justifié sa position par la volonté de ceux-ci « de nuire au parti« . « Il y a des hostilités qui sont légitimes« , a-t-il poursuivi, citant L’Humanité et Libération « mais quand il y a volonté de nuire, comme l’ont démontré Minute et Rivarol au cours de leurs derniers numéros… Leur hostilité n’est pas légitime« .

Contacté par Infos-Bordeaux, Bruno Larebière, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Minute, « déplore cette punition ». « Le Front national semble nous dénier le droit de faire notre travail. La ligne du journal a toujours été l’union des droites. Quand nous faisons des révélations sur un autre parti, il s’en réjouit, mais nous dénie le droit d’en faire sur lui« . En cause les révélations de Minute sur le fonctionnement du Front national avec la publication d’un projet d’organigramme du futur FN dirigé par Marine Le Pen. Au téléphone, le bordelais Bruno Larebière nous confie que la véritable cause de cette mise à l’écart est sa révélation sur « Cotelec ». « L’association de financement du Front national continuera a être dirigée par Jean-Marie Le Pen après le congrès« .

Depuis le début de la campagne interne, les relations se sont tendues entre les journaux de la « presse amie » et les dirigeants du Front national. Accusés d’être favorables à Bruno Gollnisch, ils n’ont pas fait mystère de leur hostilité à la candidature de Marine Le Pen. Cependant le rédacteur en chef de Minute souligne : « 
c’est la première fois, tous partis politiques confondus, que l’on nous refuse une accréditation« . »

Source : Info-Bordeaux

22 commentaires concernant l'article “Rivarol et Minute tricards du congrès du FN !”

  1. C’est parce que le front familial ou le fion familial a honte de sa forfaiture, de sa duplicité mise au service du système tout entier qu’il refuse l’accès de son petit congrès aux seuls journalistes honnêtes, incorruptibles et authentiquement nationalistes. Les prétendus cadres de cette entreprise familiale ont suffisamment de psoriasis et autres rougeurs pour pouvoir supporter le regarder des nationalistes. Ils sont malades de honte.
    Quant à la vengeance de ce pauvre Le Pen, elle est grotesque à l’aune du mépris incommensurable que nous lui portons. Qu’il sache que la partie est très loin d’être finie.

  2. JMLP se déshonore, une fin grotesque et pitoyable, « la vieillesse quel naufrage » disait la grande zhora, sur ce point elle avait raison.

  3. Jean-Marie Le Pen ne veut que la presse du système, celle subentionnée par le gouvernement et les lobbys de tous ordres dans son congrès. C’est bien triste d’en être là. L’argument sur la légitimité des critiques est mal venu, puisque cela accréditerait l’idée que la presse officielle, celle qui se veut neutre, comme la télé par exemple, l’a toujours été. Et donc toutes les critiques qu’il a lui-même endurées de cette presse officiellement neutre sont avérées.

  4. JMLP se déshonore une nouvelle et une énième fois! Longtemps nous ne voulions pas voir l’abject nombrilisme et la sidérale cupidité du bonhomme. Il est vrai que le jour où nous avons regardé la réalité en face, cela a fait très mal.

  5. ean-Marie Le Pen ne veut que la presse du système, celle subentionnée par le gouvernement et les lobbys de tous ordres dans son congrès. C’est bien triste d’en être là. L’argument sur la légitimité des critiques est mal venu, puisque cela accréditerait l’idée que la presse officielle, celle qui se veut neutre, comme la télé par exemple, l’a toujours été. Et donc toutes les critiques qu’il a lui-même endurées de cette presse officiellement neutre sont avérées.

    EXCELLENT, ERIS !
    C’est la première idée qui vient à l’esprit !

    EXCELLENT également le commentaire de VRAI !

    Je me permets d’en faire copie sur des sites ; je peux ?

  6. Dommage que Jean-Marie le Pen finisse sa carrière politique en se comportant comme un gamin. Déshonneur et infidélité seraient donc devenus ses devises ?

  7. @ anonyme (15H10)

    Bien sûr que vous pouvez faire les copies que vous voulez !
    L’essentiel est de faire avancer nos idées… 😉

  8. Voici un article assez honnête, quoiqu’assez cruel pour Bruno Gollnisch, paru dans la presse, en l’occurence La voix du Nord.

    http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2011/01/07/article_le-quart-d-heure-de-gollnisch.shtml

    Le journaliste parle de 23 000 adhérents, il n’a donc pas compté les adhérents de papier, arrivés d’on ne sait où, et dont la mission est de bourrer les urnes.

    Il met en exergue que ces élections ne sont que de la comédie car il connaît le résultat des élections : « De suspense, il n’y a pas vraiment, si l’on en juge par l’agenda médiatique des prochaines semaines, diffusé hier par le service de presse. On peut y lire que Marine Le Pen sera dimanche 16 l’invitée du journal de 13 heures de Claire Chazal, trois heures après la proclamation officielle des résultats ! Qu’elle sera dès le 17 au matin sur toutes les ondes périphériques, et qu’elle tiendra une conférence de presse le jeudi au nouveau siège du parti !

    Il montre bien que Bruno Gollnisch est intellectuellement en tous points supérieur à la fille Le Pen. Lui, le prof de japonais répond à une journaliste britannique dans un anglais impeccable, et il manie la citation latine aussi bien que Jean-Marie.

    Le journaliste remarque l’ingratitude de Jean-Marie dans cette compétition et note cruel « Bruno Gollnisch n’a hérité que d’une chose de Jean-Marie Le Pen : le rôle de l’exclu des plateaux du « 20 heures » . » Il montre également qu’il n’est pas dupe de l’opération mariniste concernant les occupations de rues par les muzz : « les grandes chaînes s’arrachent sa fille, même lorsque celle-ci, histoire de satisfaire le noyau dur frontiste, retombe dans les outrances de son père en comparant la prière des musulmans dans la rue à une « occupation », mot pas choisi par hasard ! »

    A la fin, l’idée d’une scission se Bruno Gollnisch est évoquée, mais le journaliste rappelle que celle entreprise par Mégret a vite tourné court. Tout comme précédemment, le journaliste se demandait pourquoi Gollnisch s’obstinait dans ces conditions…

    Perso, je crois que Bruno Gollnisch aurait dû se retirer de cette mascarade dès qu’il a vu que les urnes étaient bourrées, c’est à dire dès le lendemain du passage de Marine chez Arlette Chabot, puisque dans ce cas, il n’avait plus aucune chance. Il aurait pu se justifier en disant que puisque les règles changent en cours de jeu, ce n’est plus la peine de continuer. Aux reproches que les marinistes n’auraient pas manquées de lui adresser, il aurait pu répondre qu’il est très heureux de ces nouvelles adhésions, mais que selon les règles fixées, les nouveaux adhérents ne devraient pas avoir le vote pour le congrès, d’autant qu’avant l’émission, toute nouvelle adhésion était suspecte puisqu’il fallait que le postulant remplît un questionnaire entier… En faisant ça, il aurait éviter une sacrée humiliation. Car le plus insupportable dans cette histoire va être de voir Marine jouer les grandes gagnantes, comme si le combat avait été loyal, alors qu’il y a triche à tous les étages et qu’elle aurait sans doute perdu sans ces tripatouillages.

    Mais bon, c’est plus facile de dire tout ça après que de réagir à chaud.

  9. MINUTE et RIVAROL ont eu raison de donner leur point de vue,pensant
    toujours défendre l’intéret national.
    je ne partage pas cette derniere prise de position de l’ancien candidat patriote.

  10. Terrible ….. !
    Vu aujourd’hui sur un site sioniste fanatique , au sujet de Madame le Pen

    ‘Qui a raison ? Trop tôt pour le dire à mon sens. Laissons lui une chance de prendre d’ abord la direction de ce parti à l’ idéologie pourrie, de le remodeler ensuite à ses propres idées, réponse dans 5 ans ? ‘
    Donc ce sont les ‘sionistes ‘ qui ont décidé qui devait succéder à Jean-Marie le Pen ?

  11. Le Roi est nu… et ce n’est pas joli joli pour JMLP les mains toujours sur la tirelire. Fifille a bien dit chez Chabot que si elle n’était pas présidente du FN elle ne serait pas candidate à la Présidence de la République? Tout est dit. Elle sera les deux, tout est fait pour, même la triche.

    Que fera BG après? le grouillot des Le Pen? ce serait perdre la face! totalement impensable pour un japonisant!

    Dernière étape : une union BG, PdF de Lang, Mnr résiduel, déçus/cocus du Fn, NDP, Populistes, pour faire un néo-FN canal historique hors du canal dévoyé? l’ultime réserve/espoir des Natio. ???

    La parole est à ceux qui savent…

  12. Je propose que chaque adherent votant ou ayant deja voté pour Brune envoye une petite lettre de confirmation a la permanence de BRUNO a Lyon! De cette façon nous saurions si bourrage des urnes il y a eu ou pas!
    Apres c’est a BRUNO d’agir………………..

  13. @ Lansquenet

    Le problème n’est pas de savoir si toutes les voix de Bruno seront comptabilisées ou pas. A mon avis, elles le seront. Mais le problème, c’est que Marine part avec un matelas de voix d’avance. Le FN avait 23 000 adhérents avant cette émission, il en revendique 31 000 après, soit 8 000 adhérents de papier. Autrement dit, Marine part avec une avance de 8 000 voix. Concrètement, cela veut dire que pour l’emporter, elle a besoin de seulement 7 500 voix auprès des vrais adhérents, là où il en faut 15 500 pour Bruno Gollnisch. Donc pour gagner, Bruno Gollnisch doit réunir 67,40 % des suffrages (et non 50,1 %) alors que Marine n’a besoin que de 32,60 % si l’on se base que sur les vrais adhérents.

    Certes, en théorie Bruno a encore des chances, mais comme quand le système bourre les urnes en naturalisant les allogènes (ce qui ne retire pas de voix aux candidats du FN), ses chances sont proches de zéro.

  14. Je suis lecteur occasionnel de Rivarol, journal dont j’apprécie certaines analyses et qui me fait aussi, je dois l’avouer, rire ou sourire bien souvent.
    Pourtant, je comprends parfaitement que compte tenu des tombereaux d’injures que ce journal a déversés sur Marine (et Jean-Marie) Le Pen, l’accès au Congrès lui soit refusé. Cela me paraît tout à fait normal : offririez-vous l’hospitalité à des ennemis déclarés ?
    En outre, en se prétendant défenseurs voire représentants de Bruno Gollnisch, ceux qui se reconnaissent dans les propos outranciers de M. Bourbon causent un tort évident à Bruno et par voie de conséquence au Front National. Il est donc juste que le FN ne leur ouvre pas ses portes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.