Résistance nationale en Grèce

Le reportage que vous pouvez visionner en cliquant ici est issu de Canal +, donc au menu : mauvaise foi, manipulations (comme insérer un plan avec une croix gammée, taguée sur un mur par on ne sait qui, entre deux séquences) et malhonnêteté.
Toutefois, d’intéressantes images et informations sur le courant de résistance nationale qui anime la Grèce face à l’invasion et à la destruction économique du pays.
Quelques séquences sur des « milices » populaires en ville (assez peu effrayantes au demeurant), ou sur le parti « Aube dorée » (5% aux dernières municipales à Athènes). Pour info, ce dernier envoie presque chaque année une délégation au Congrès nationaliste français.
Un mouvement nationaliste radical dont l’emblème (ci-contre à droite) n’est pas une allusion au svastika (contrairement à ce qu’avait écrit sottement ou vicieusement Roland Machefer sur NPI), mais est un emblème hellénique des plus anciens. On peut d’ailleurs le trouver comme motif décoratif dans presque tous les restaurants grecs de France…

Note pour les ignares de Canal + : en Grèce, y compris et surtout chez les nationalistes, le salut bras tendu devrait être appelé « salut olympique » (voire européen) plutôt que « salut nazi ».

Merci à Josselin

3 commentaires concernant l'article “Résistance nationale en Grèce”

  1. La Golden Dawn grecque n’est pas vraiment des plus fin non plus, ça n’empêche pas le reportage d’être aussi nul et partial que d’habitude. La Golden Dawn est aussi grand producteur de NSBM dt des concerts gigantesques où les bras se lèvent ….. ils st vraiment sulfureux…pr des cons d’européens moyens. Sinon Grèce comme en Italie, les extrêmes ne choquent pas vraiment (apparemment) et les peuples du Sud ont encore des couilles au cul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.