Refus de vente. La société Print 24 annule une commande d’autocollants contre l’immigration

*« Print 24 se réserve le droit de refuser toute commande et de résilier de
manière exceptionnelle et sans préavis tout contrat déjà conclu dans
l’hypothèse où les données imprimées transmises révèlent un contenu
pornographique, raciste ou politiquement extrémiste ou qui transgresse la
réglementation française.»*

Voici la réponse formulée à Ronan Le Gall, président d’Adsav, parti
nationaliste breton, qui souhaitait faire imprimer des autocollants contre
l’immigration – un sujet particulièrement clivant aujourd’hui.
L’autocollant est en réalité la reprise détournée du slogan «* Refugees
Welcome »* (réfugiés bienvenue) transformé en *« Refugees not welcome »*,
avec la mention *« bring your family home », « destination Africa ». *

Critiquable par ceux qui souhaitent accueillir les migrants ? Sans aucun
doute. Mais raciste ou extrémiste de s’opposer à l’accueil de migrants ? Ce
n’est pourtant pas (pour le moment encore) condamné pénalement.

Pas possible à imprimer pour la société Print 24, qui se lance donc en
politique. Oui mais, car il y a un gros mais : en effet, une commande
similaire a déjà été validée une première fois des autocollants ont déjà
été reçus la semaine dernière, comme nous l’indique M. Le Gall, qui étudie
actuellement avec son avocat la possibilité d’attaquer la société pour
refus de vente.

Par le passé, d’autres organisations ont par ailleurs déjà imprimé des
autocollants, des affiches, hostiles à l’immigration ou à l’islamisation,
sans rencontrer un tel barrage. Est-ce alors le fruit d’un employé mal
intentionné ? Impossible de le savoir.

La deuxième réponse adressée à M. Le Gall, par François Boccassino, semble
toutefois claire : «*Malheureusement nous ne pouvons pas imprimer votre
fichier à caractère raciste. La première commande était passée en contrôle
automatique mais celle ci a été faite par l’un de nos graphistes qui,
éthiquement ne peut accepter ce document. En effet, la politique de notre
entreprise est de ne pas imprimer de fichier pouvant faire polémique. Nous
avons vu avec notre service juridique et sommes totalement dans nos droits.
Nous pouvons cependant vous offrir les frais d’annulation.»*

Nous n’avons pour le moment – malgré nos demandes répétées – pas réussi à
joindre un responsable de la société United Print, SARL qui gère le site
Print 24. Une société qui ne possède pas de service communication, et au
sein de laquelle les responsables ne sont pas francophones.

Pour un avocat que nous avons contacté, *« cela peut constituer un refus de
vente. L’autocollant ne me semble pas tomber sous le coup de la loi.». *

Les opposants à l’immigration en Europe le savent désormais : la société
Print 24, mais plus globalement United Print, n’est pas favorable à leurs
idées, ils devront donc aller dépenser leur argent ailleurs.

Crédit photo : DR
*[cc] Breizh-info.com , 2018.*

Garanti
sans virus. www.avast.com


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.