Radio Courtoisie va perdre ses fréquences en province

Après avoir été lourdement condamnée à une amende de 25 000 € par le CSA (l’organisme de censure de la radio et de la télévision), soit 3 % de son chiffre d’affaires dans le cadre d’une procédure pour « discrimination »,  voici une nouvelle très mauvaise nouvelle pour la seule radio dissidente française.

Publiée au Journal Officiel le 27 novembre dernier, une décision indique que le CSA « a statué défavorablement sur la possibilité de reconduire pour cinq ans, hors appel aux candidatures, délivrée à Caen (fréquence 100,6 MHz), à Chartres (104,5 MHz), à Cherbourg (fréquence 87,8 MHz), au Mans (fréquence 98,8 MHz) et au Havre (fréquence 101,1 MHz) à l’association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) pour la diffusion du service « Radio Courtoisie » dont le terme est fixé au 3 décembre 2018. »
En effet, l’attribution de la fréquence est sujet à renouvellement tous les 5 ans.

En conséquence de quoi, voilà que le « Comité territorial de l’audiovisuel » de Caen vient de faire savoir à la radio que sa fréquence pour la Normandie ne serait pas renouvelée.

En clair, Radio Courtoisie va vraisemblablement perdre ses fréquences qui seront donc remis à disposition dans le cadre d’un futur appel. La radio disposera toujours d’une fréquence pour Paris et sa proche région (95.6 Mhz), qui n’est pas concernée par cette décision.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

3 commentaires concernant l'article “Radio Courtoisie va perdre ses fréquences en province”

  1. @Cadoudal
    Saint Just, Vous citez un triste sire qui ne se rassasiait jamais à satiété des milliers de têtes coupés tout comme son grand ami Robespierre qui avait exigé 1 millions de têtes pour une bonne révolution.

    Vous devriez lire de vrais livres d’histoire.

  2. Saint Just est un modèle de tyran républicain sanguinaire et hypocrite.

    Il envoie à la mort pour promouvoir la liberté.

    le CSA perpétue , avec le Mur des cons, cette tradition républicaine , contre Radio Courtoisie, et contre tout organe de presse qui leur déplaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.