Racket et répression des automobilistes : l’Union européenne s’en mêle

Alors que l’amende de stationnement passe demain (1er août) de 11 à 17 euros (!), une autre mauvaise nouvelle tombe.

Les polices des pays vassaux de l’Union européenne vont en effet adopter une politique commune en matière de « sécurité routière » et d’infractions commises dans tous ces pays.

Le Parlement européen a donné son feu vert, le 6 juillet dernier, aux nouvelles règles de coopération qui verront bientôt la police recevoir les coordonnées des auteurs d’infractions issus d’un autre État membre. L’échange des informations d’immatriculation des véhicules entre États membres deviendra bientôt la règle : les titulaires de plaques non françaises flashés en France seront poursuivis chez eux, et les Français flashés à l’étranger seront harcelés ici…

6 commentaires concernant l'article “Racket et répression des automobilistes : l’Union européenne s’en mêle”

  1. N’étant pas un pro-UE, je ne suis pas d’accords pour que l’on aille chercher les délinquants de la route (expression à la mode depuis quelques années) en dehors de nos frontières mais plutôt de procéder comme suit:

    En ce qui concerne la sécurité routière et les étrangers coupables d’infractions en France mon idée est simple. Les étrangers n’étant pas soumis à un permis à point et comme je suis contre l’idée d’aller les harceler chez eux (chaque nation devant être souveraine) il faudrait au minimum doubler les amendes pour infractions, exemple:

    Actuellement pour un excés de vitesse supérieur à 50km/h, un conducteur Français est passible de 1500€ d’amende, retrait de 6 points voir d’une confiscation du permis et d’une annulation pendant 3 ans. Pour un étranger, il faudrait faire une amende 3000€ et d’une interdiction pendant admettons une année de circulation sur le réseau routier Français.

    Bien entendu, pour cela, il faudrait commencer par virer les radar-racket qui bordent nos routes et les remplacer par des policiers humains qui font leur travail et qui interpellent les délinquants de la route. (nottament les étrangers car dans mon idée, les français l’on peut aller les chercher chez eux).

  2. Pour une ceinture oublié en ville ou l’on roule au pas, on m’a retirer trois point + 90 euros de Raket…

    le cinéma des 2 motards, l’un était debout sur ses cales pieds pour me faire signe de stopper de suite en gesticulant comme un excité, j’ai fait exprès de tourner la tête et de continuer ma route…. alors la, il avait la pression a 200 bars, sirène, blocage….

    j’ai cru avoir assigné Sarkozette,les keufs méchants, hargneux, faisant le tour complet du véhicule, pneu, clignotant….. limite insultant, je n’ai rien dit  » silencieux »

    des connards, tel des chiens de Pavlov répétant leur leçon apprise par coeur :ma vie en danger et celle des autres

    ma vie en danger sans ceinture en roulant au pas dans les encombrements ??? connards je l’ai haie

  3. Les Français sont morts de trouille devant les flics, ce sont eux qui paralysent toute possible de résistance devant ce que veut nous imposer l’etat.
    Chevènement disait :  » La peur du gendarme est le début de la sagesse », et tous les pouvoirs l’ont bien compris, il faut terrorriser les Français au nom de la démocratie, du peuple, du Bien, afin d’en faire des moutons obéissants :  » Est-ce que vous avez bien obéi aujourd’hui ? (comme l’a dit quelqu’un ici)
    Voilà le but de ce terrorisme imposé au nom de l’état, c’est exactement la doctrime du fascisme qui considère l’état comme une entité morale indépendante doté d’une volonté propre, et comme l’expression finale de la volonté d’un peuple, les fonctionnaires sont les curés et tous ceux qui refusent de plier devant cette autorité sont des délinquants qui doivent être redressés. Les gauchsites comme en 1930 sont dans ce délire.
    Même les patriotes sont morts de trouille devant les flics, c’est pour ça que ça n’avance pas. Souvent les flics sont sélectionnés de telle sorte qu’ils prennent des peaux de vache, des hommes qui ont une revanche à prendre sur les hommes, qui prennent leur plaisir a avilir, à voir des gens trembler devant eux.
    Du fait que les Français sont à plat ventre devant les flics, « oui monsieur l’agent, bien monsieur l’agent », les flics se prennent pour des gens importants,  » ils se prennent sur le pied qu’on leur donne »; Ils attrapent la grosse tête, d’autant plus facilment que les pouvoirs publics leur bourre le mou avec l’importance de leur métier, leur vocation, l’aide à appporter à leur concitoyen, les gradiens de la sécurtié publique, la défense de la république e c t
    Personnellement je leur dis ce que j’ai à leur dire, ils le prennent mal parfois parce que je ne suis pas très diplomate, mais si on place le problème sur le plan politique, qu’on leur dit qu’on en a marre d’être racketté, qu’ils n’ont aucune légitimité, que les hommes politiques ne nous représentent pas, rien que de très normal, ils ne peuvent rien dire, il faut leur répondre et ne pas les laisser raconter leur conneries.

  4. La soumission devant les flcs ne paie pas, plus vous êtes gentils, pour en sortir plus vite comme je faisais autrefois, plus ils en rajoutent, plus ils en veulent, alors que si dès le départ vous montrez votre hostilité et votre volonté de ne pas vous laissez faire, ça se passe mieux. Ils ont des mentalités de chiens pour certains, ils vous forcent à céder devant eux et plus vous cédez plus ils vous méprisent. Ils n’estiment pas les Français qui obéissent, ils les considèrent comme des dominés, et se prennent eux pour les dominants.

    Devant chez moi, ils avaient arrêté un type bien gentil, qui répondait bien aux questions, le flic et lee type arrrêté avait le même âge, hé bien le flic lui a fait allumer les phares en plein jour pour voir s’ils marchaient, c’est du foutage de gueule mais les Français ne le voient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.