Propagande : Une journée « Culture, médias et diversité »

Le ministre de la Culture et de la Communication Frédéric Mitterrand souhaite instituer « une journée de travail annuelle sur le thème +Culture, médias et diversité+ », a-t-il annoncé jeudi soir à Paris à l’occasion de la remise du rapport 2010 sur la diversité du club Averroès.

Cette journée réunirait chaque année des institutions – Halde, Conseil supérieur de l’audioviosuel (CSA), chaînes TV, radios et opérateurs culturels – et associations comme le club Avorroès « afin d’éviter le dispersion des initiatives dans le domaine de la diversité et de rendre l’action publique plus efficace », a précisé le ministre.

Le rapport du club Averroès, défenseur de la diversité dans les médias, qui avait déjà été rendu public le 18 janvier, relève notamment que malgré quelques efforts louables, les médias peinent toujours à refléter la diversité de la société française.

Lire la suite

4 commentaires concernant l'article “Propagande : Une journée « Culture, médias et diversité »”

  1. Dégoûtante photo où nous avons à la fois le fantasme du noir (la blonde), le fantasme du pédophile (les enfants nus), et le fantasme du législateur (le métissage).

    A propos de ce que j’appelle le fantasme noir, j’ai vu une fois chez un marchand de journaux comme il faut, comprenez: qui vend des magazines pornos mais surtout pas RIVAROL, j’ai vu donc la couverture d’un magazine porno sur laquelle un noir était représenté montrant du doigt une blonde avec cette légende: « Y’a bon les blondes ». Si, si, authentique!!!! Malheureusement, dès que je vois une blonde avec un noir, je repense à cette couverture. Traumatisé à vie, je vous dis!

  2. pouah ! pouah ! mais cette photos est à vomir : Pour préserver la diversité,pauvre ministre pédophile,cesse donc de promouvoir le métissage!

    Ah, ce sont bien les « valeurs » d’un gauchiste , membre d’un gouvernement dégénéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.