Préoccupantes déclarations du Patriarche de Venise

Le patriarche de Venise, le cardinal Angelo Scola, a récemment tenu de bien étranges propos. Selon lui, le « christianisme vit aujourd’hui parfaitement son universalisme dans des sociétés laïques. Il y a là un modèle pour l’islam ».

L’instigateur de la fondation Oasis [centre d’études sur les relations entres chrétiens et musulmans] s’est livré à des déclaration pour le moins surprenantes dans le quotidien le Monde.

Revenant sur les difficultés rencontrés car les chrétiens d’Orient, il a notamment qualifié leur foi de « croyance mécanique, [de] foi de convention » plus que de conviction. Ce qui semble difficile à imaginer quand on sait le poids des meurtrières persécutions christianophobes en Orient. On ne se ferait persécuter que par convention? Martyr par confort? Voilà qui semble étonnant.

Le cardinal a évoqué avec justesse un besoin d’étude en profondeur de l’islam « ou plutôt des islams » de la part des chrétiens; nous rejoignons pleinement ce constat, sans doute pas pour les mêmes raisons: notre nécessaire préparation à comprendre et appréhender les défis de demain est bien loin du souci « d’accompagner le processus de métissage de civilisations que sont en train de vivre l’ensemble de nos sociétés« .

Considérer que la déchristianisation de nos contrées et la laïcisation de nos sociétés soient de bonnes choses semble bien étrange, surtout venant d’un cardinal. D’autant plus quand on veut tansposer ce prétendu modèle et l’adapter à l’islam. Un universalisme laïc, en quelque sorte.

Le cardinal sait-il qu’un maître de la franc-maçonnerie n’aurait pas dit mieux?

Source

Merci à Stéphane

François Bon

3 commentaires concernant l'article “Préoccupantes déclarations du Patriarche de Venise”

  1. Si le cardinal s’est exprimé en ce sens, il va à l’encontre de toutes les déclarations récentes de Benoît XVI ou, plus anciennes, de Jean-Paul II, qui ont toujours salué l’authenticité et la profondeur de l’enracinement spirituel des chrétiens d’Orient.
    La situation varie évidemment d’un pays à l’autre. Et il est vrai que certaines Eglises orientales peuvent faire preuve d’un conservatisme théologique regrettable, qui n’est qu’une sorte de reflet spéculaire du fondamentalisme musulman. Mais, en même temps, la vitalité de la foi de la majorité des chrétiens d’Orient ne peut être mise en doute. Sinon, comment expliquer qu’ils n’abandonnent pas plus facilement le christianisme pour l’islam, qui, dans leur pays, est tout de même la voie royale vers la promotion sociale et le pouvoir ?

  2. @Christian,

    Je suis libanais et pour rien au monde, un libanais chrétien regniera sa foi! Les chrétiens au Liban ont tant donné à la culture de ce pays, nous sommes la colonne vertébral du pays, sans les chrétiens pas de liban! Ceci est un début de réponse à ta question! En général les chrétiens d’orient, aime leur religion car ils la comparent avec l’islam! C’est par ma chrétienté, que je me sens libre, libre de croire, libre de faire ce que je veux, de sortir (femme), de boir, de s’épanouir (femme), pas de restriction rétrograde comme en islam, les musulmans du liban sont les plus open minded grâce à l’influence des chrétiens! Il en va de même pour les chrétiens syriens, mnt je ne peux pas en dire autant pour les coptes ou les assyriens, les assyriens vivaient correctement du temps de saddam, il faut attendre l’arret des attentats pour voir sils ont encore un avenir dans ce pays! qd aux coptes ils n’ont pas l’orgueil des libanais et c peut être cela leur faiblesse, ils n’ont pas su saisir leur chance dès le début, et c une population très dispersé sur le territoir egyptien donc pas facile de s’unir pour se faire entendre! Domage! Les libanais chrétiens ont cette hantise de finir comme les copts d’egypt (natalité des musulmans…)

  3. « croyance automatique, foi de convention »

    Cela est sans doute vrai pour certain, mais il ne faudrait pas généraliser, car la pratique reste relativement importante! Les musulmans le sont aussi! Pourquoi? car l’atheisme n’est jamais promu, ni à la TV, ni à l’ecole

    Pour nous Dieu est une évidence, il n’ya jamais eu de débat sur la non existence possible de Dieu, du moins en public.

    L’occident a fait un erreur fatale en ouvrant ses portes à l’islam !
    L’Eglise au lieu de s’occuper du confort de l’islam en occident devrait s’inquieter de l’apostasie généralisée des européens au christianisme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.