Piss Christ : réflexions intéréssantes

Lu ici :

L’existence même de « Piss Christ » montre que son auteur est libre de réaliser cette œuvre ; l’existence des polémiques et des protestations montre tout aussi clairement qu’il est libre de l’exposer, même face à un public hostile. Comment alors interdire aux croyants de s’exprimer avec la même force ? Si l’artiste est libre de saccager un symbole religieux, pourquoi les croyants ne seraient-ils pas libres de rendre sa dignité à ce symbole, puisque c’est précisément en tant que symbole religieux qu’il a été utilisé et souillé ? Si l’artiste a recherché la réaction émotionnelle comme but de son art, la destruction programmée et motivée de son œuvre par celui qui la reçoit en est l’accomplissement ultime. D’ailleurs, s’agissant d’une photographie, cette destruction n’est guère définitive, puisqu’il suffit d’en refaire un tirage pour la ressusciter.


Le sacré n’est plus dans les églises chrétiennes, mais dans la république et dans l’islam (ndlr: et dans le judaïsme, dans la religion shoatique, dans la religion démocratique). Que l’on est libre de détruire ou de souiller un symbole chrétien, mais que l’on ne saurait en aucun cas détourner ou « attenter à la dignité » d’un symbole républicain  ou islamique (NDLR : ainsi que les autres religions citées au dessus). De cela, tirons deux conclusions. D’abord, que l’Etat s’est approprié le pouvoir moral, celui de dire ce qui est bien et ce qui est mal, attribut essentiel de toute religion (alors que le pouvoir temporel ne consiste qu’à distinguer ce qui est permis de ce qui est interdit, sans dimension morale) ; ce qui est le propre de toute dictature (NDLR : la Démocratie est une religion, lire « Les fondements philosophiques de la démocratie moderne » – Maxence Hecquard en vente ici). Enfin, que l’Etat (doté de la force publique, c’est-à-dire du pouvoir ultime de contraindre) ne supportera pas que quiconque lui conteste ce droit, donc poursuivra jusqu’à leur dernier souffle ceux qui auront cherché à lui résister au nom d’une autre morale que la sienne. Les « catholiques intégristes », qui de ce point de vue représentent l’ennemi ultime, ont bien du souci à se faire.

7 commentaires concernant l'article “Piss Christ : réflexions intéréssantes”

  1. Eux aussi on du souci à se faire.
    Beaucoup de non croyants désapprouvent ce tableau, et considèrent que la réaction des catholiques est compréhensible, sinon légitime. Je consulte régulièrement un autre site où les gens sont à fond laïcité, et même là, la grande majorité des réactions sont en faveur des catholiques et trouvent le terme intégriste abusé. Et aussi le deux poids deux mesures, vraiment injuste.
    Je connais des tas gens qui ne foutent pas un pied dans une église sauf pour les grand évènements familiaux. A les voir comme ça dans la rue, on ne se doute pas qu’à chaque Noël, à côté de leur grand sapin, se trouve une crèche.
    Souvent l’humain, on est comme ça, quand on est persuadé qu’est acquise pour toujours la compagnie d’une personne ou la possession d’un bien, on s’en fout. Mais quand, on s’en pointer la menace de le perdre,on se rend compte de sa valeur à nos yeux.
    Mais qu’ils continuent comme ça, c’est très bien, et encore plus violemment si possible (je vois pas bien comment).Parce que ce peuple qu’ils méprise est en train de découvrir leur vrai visage. Et c’est pas joli joli.

  2. Ce qu’il faut ajouter est que le « piss christ » est directement inspiré par le talmud

    Dans ce torchon, Notre Seigneur Jésus Christ y est décrit comme étant dans une marmite d’urine et de sperme bouillante, l’enfer spécialement conçu pour lui par nos ennemis les juifs, fils de Caïn, lui même fils de atan.

  3. Un jour j’ai tapé sur l’épaule d’un pote, Bouddha je crois qu’il s’appelait, en un haut lieu de pélerinage: il faisait 80 cms de haut en porcelaine et il s’est cassé… drôle d’amitié! Je recommande donc vivement un rapprochement en tout lieu catholique de ces invités surprises pour mieux en faire valoir leur nature éphémère… et faire reconnaître nos vrais amis…

  4. @CVV vous avez raison dans l’absolu, mais c’est celui qui a fait la vidéo qui l’a appelé ainsi. Et en même temps ça parle à un plus large public..donc c’est peut-être mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.