Paris, Acte 13 des gilets jaunes : le bilan catastrophique de Castaner


Hier, a eu lieu l’acte XIII des gilets jaunes. Faisons-en le bilan, et notamment en ce qui concerne le maintien de l’ordre.

4.000 policiers mobilisés à Paris (Source : Castaner lui-même)
4.000 manifestants (source : Castaner lui-même)

Il y avait donc un policier par manifestant, autant dire une manif encadrée comme jamais. Et pourtant, des dégradations à n’en plus finir : voitures incendiées, vitrines de banques et d’agences immobilières saccagées, des millions d’euros de dégâts !
On pourrait croire que cela est dû à une retenue excessive des forces de l’ordre, mais c’est le contraire qui s’est passé et c’est sans doute le pire du bilan : une violence inouïe des policiers contre les manifestants avec, entre autres, utilisation très massive de gaz lacrymogènes dès le début de la manif, ainsi que de grenades de désencerclement dont l’une a grièvement blessé un manifestant en lui arrachant la main, et donc le mutilant à vie.

Tout ministre normal, prenant conscience d’un tel bilan devrait en tirer les conclusions qui s’imposent et démissionner en demandant pardon aux Français tant il est en dessous de tout.
Mais avec Castaner, on peut être sûr du contraire !


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :