Provocation à Notre-Dame (suite)

Compte-rendu de la journée vu sur le site du RF d’Ile-de-France :

« Kiss-in ? Kiss-out !!!

Il est des moments où l’on apprécie les victoires à leur juste valeur, tellement elles sont rares ! C’est bel et bien les catholiques et défenseurs de la Chrétienté qui ont gagné en début d’après-midi, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame à Paris…
Rappelons-le, les associations d’homosexuels et leurs affiliés avaient reçu l’interdiction d’effectuer leur “manifestation” devant la cathédrale. Après quelques bisous échangés devant la pauvre statue de la place St Michel, une cinquantaine de provocateurs n’a pas manqué de se rendre à Notre-Dame pour tenter de salir une nouvelle fois l’héritage franco-chrétien à travers l’un de ses symboles les plus remarquables.
Mais ils ont trouvé à qui parler… Les défenseurs de la Loi naturelle avaient répondu en nombre à l’appel au rassemblement lancé par le RF et relayé sur des sites amis.
Conclusion: des huées, quelques heurts et un recul généralisé des sodomites protégés par les forces de l’ordre. En deux minutes le parvis de Notre-Dame fut nettoyé.
Victoire donc, tempérée par l’interpellation de quatre de nos camarades. Une petite manifestation de soutien s’organisa devant le poste de police du IV° arrondissement, au cours de laquelle une trentaine de militants (pour la plupart du RF) manifestèrent bruyamment leur présence. Les quatre interpellés furent relachés peu avant 19h. Face aux provocations de groupuscules dérangés et immoraux, nous serons toujours présents! Kiss-in ? Kiss-out !!! »


Exclu Contre-Info : provocation et répression devant Notre-Dame

Comme on pouvait le redouter, des extrémistes homosexuels sont venus, malgré l’interdiction de la préfecture, mener à bien une lamentable provocation devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, symbole de la civilisation chrétienne.

Des dizaines de Parisiens, principalement jeunes, étaient rassemblés là pour défendre le lieu sacré.
La cinquantaine de provocateurs « perturbés » se sont approchés sans être empêchés par la police et quelques heurts ont éclaté.

4 Parisiens chrétiens ou pro-chrétiens ont été interpellés brutalement puis emmenés au commissariat du 4ème arrondissement.

Une petite manifestation s’est ensuite improvisée devant l’hotel de police, rassemblant principalement des militants du Renouveau français, pour exiger leur libération immédiate :

Mise-à-jour : les 4 jeunes normaux ont été relâchés après plusieurs heures. Nous vous tiendrons informés des suites éventuelles.

« Marche du souvenir » Dresde 2010

Au moins 7 000 manifestants nationalistes allemands se sont rassemblés à Dresde pour commémorer le crime de guerre anglo-américain de février 1945 (voir notre précédent article) au cours de leur désormais traditionnelle « marche du souvenir ». 

Ils ont été scandaleusement empêchés de défiler par les forces de l’ordre et cantonnés à la gare, en raison de la présence de nombreux « antifas » venus défendre l’honneur du Système et qui avaient dressés des barricades auxquelles certains s’étaient enchaînés…

Quelques dizaines d’interpellations de part et d’autres et de blessés légers même si les deux camps ont été maintenus séparés. En Allemagne aussi, la « liberté de manifestation » ne veut rien dire.

Source

Pas mal.

Le site économique capital.fr met en ligne un dossier intitulé « Ville par ville, les francs-maçons dans le business » (vu ici).

Il recèle de nombreuses informations intéressantes, même si on se doute que la réalité est bien pire concernant l’emprise maçonnique sur l’économie et la politique.

En tout cas, c’est une heureuse surprise de voir levée par un « gros media » une partie du voile sur la secte la plus puissante du monde.
Exemples de titre des articles : « Paris : 40 000 frères y infiltrent les grands groupes, les syndicats et la haute administration », « Nancy : Les initiés y font la loi, à la mairie et au tribunal de commerce », « Strasbourg : Les loges y recrutent à tour de bras de nouveaux réseauteurs ».

Vers une explosion de l’Espagne ?

La Catalogne est l’un des principaux moteurs économiques de l’Espagne. Ce reportage évoque un sentiment séparatiste qui se fait jour chez un certain nombre de ses habitants, en réalité surtout guidés par une soif matérialiste plus forte que le patriotisme, la conscience nationale, la solidarité nationale.

On est très loin du « nationalisme » et pourtant les médias qualifient malencontreusement de ce terme ces tendances séparatistes dont on parle ça et là. En France, elles sont très marginales… Pour l’instant. Mais Bruxelles fait tout pour attiser ces mouvements centrifuges, avec l’aide d’une certaine extrême-droite d’ailleurs.

Rappel sur Georges Frêche

Alors que certains ont récemment présenté sottement le président du conseil régional de Languedoc-Roussillon et de la communauté d’agglomération de Montpellier comme un antisémite, nous pensons utile de ressortir cette video, qui n’a pas eu l’écho qu’elle méritait.
A l’occasion de la “Journée de Jérusalem”, organisée sous les auspices de la mairie et de l’agglomération de Montpellier 24 juin 2007, il tient un discours hallucinant (et halluciné ?). Vous relèverez un ou deux passages savoureux concernant Sarközy.

Italie : un permis de séjour à points pour les immigrés

Le ministre de l’Intérieur italien Roberto Maroni a annoncé cette semaine l’introduction prochaine d’un permis de séjour à points pour les immigrés vivant en Italie, dont l’octroi sera conditionné entre autres par la maîtrise de l’italien à l’oral et la connaissance de la Constitution.

En vertu de cette législation les demandeurs d’un permis de séjour auront deux ans pour accumuler 30 points.

Comme auparavant, ils devront prouver avoir un logement et un contrat de travail mais ils devront remplir quatre conditions supplémentaires: connaître l’italien parlé et les principes fondamentaux de la Constitution, être inscrit à la sécurité sociale et scolariser leurs enfants.

Si au bout de deux ans, ils ne satisfont pas à ces exigences mais font preuve de bonne volonté, ils auront une année de plus pour y parvenir. Si l’immigré commet des infractions ou délits, il perdra des points.

Source

Frédéric Mitterrand se lâche au ministère…

Lu dans Présent :

« notre joli ministre de la Culture a remis hier les insignes de chevalier des Arts et Lettres à Jim Carrey et Ewan Mc Gregor qui incarnent actuellement un couple gay dans leur dernier film : I love you Phillip Morris. Un film aux scènes sexuelles tout à fait explicites.

Frétillant comme jamais, Frédéric Mitterrand, qui est arrivé en proclamant « I love you Jim Carrey, I love you Ewan Mc Gregor ! », s’est livré à un éloquent numéro de « rentre dedans » humoristique auprès du jeune acteur écossais qui n’en demandait pas tant. Avant de le décorer ainsi que son partenaire Jim Carrey et de les féliciter pour ce couple de cinéma « déjà mythique ».

Puis les deux acteurs se sont embrassés sur la bouche dans les salons du ministère de la Culture, devant un parterre de photographes médusés… Voilà à quoi ressemble le ministère de la Culture français sous Frédéric Mitterrand. »

« Trahison des clercs ».

Réflexions lues sur le site du RF :

« De plus en plus de prélats se font les serviteurs zélés du gaucho-mondialisme.
Cette idéologie pourtant élaborée dans des cénacles foncièrement antichrétiens, fait oublier que le catholicisme (s’appuyant sur l’ordre naturel, qu’il doit défendre), le bon sens, la piété filiale comme le respect de la Création, commandent que les véritables nations doivent survivre et que leurs gouvernements doivent les défendre.

« Aujourd’hui, en Europe, on ne considère l’immigration que comme une menace : menace à l’intégrité européenne, menace au développement, menace au bien-être, menace à la sécurité. Un danger et non une aide potentielle au développement » (1), relève ainsi le cardinal ghanéen Peter Turkson, récemment nommé à la tête du conseil pontifical Justice et Paix (équivalent d’un ministère), dans un entretien (source).

« Mais les migrations ne peuvent pas être arrêtées ni évitées », ajoute-t-il bêtement, affirmant que « la frontière entre les législations restrictives et le racisme risque de devenir toujours plus mince ». (2)
Continuer la lecture de « « Trahison des clercs ». »

1.000 euros d’amende pour avoir appelé au boycott de l’Etat sioniste

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a rendu son délibéré mercredi 10 février 2010. Sakina Arnaud, a été reconnue coupable de provocation à la discrimination et à la haine raciale et condamnée à payer une amende de 1000 euros. Le 30 mai 2009, cette assistante maternelle avait été interpellée au magasin Carrefour de Mérignac après avoir collé un sticker sur une bouteille de jus de fruits produite en Israël.
Sur l’autocollant, on pouvait lire « Boycott apartheid Israël » ainsi que les logos de cinq marques israéliennes au-dessus d’un mur stylisé en code-barre avec une tache de sang.
Deux associations sionistes, « Avocat sans frontières » et la « Chambre de commerce France-Israël » s’étaient constituées partie civile et ont obtenu 1 euro symbolique chacune de dommage et intérêt. Le magasin Carrefour avait quant à lui déposé plainte pour dégradation.

Un mois de smic pour un simple autocollant, la république corrompue ne rigole quand il s’agit de défendre les criminels sionistes!

Source

La mobilisation commence à payer mais restons vigilants

Face à la mobilisation catholique, les organisateurs sodomites ont changé le lieu de leur provocation de quelques centaines de mètres, devant la fontaine Saint-Michel au lieu  du parvis de Notre Dame.

Le principe du kiss-in ne change pas: à 14h pile, les couples homos échangeront un baiser pendant cinq minutes.

Nous devons rester mobilisés car rien ne nous garantit qu’il ne s’agisse pas en réalité d’une manoeuvre pour saper notre mobilisation. La place Saint-Michel étant très proche de Notre Dame, il n’est pas exclut que les sodomites tentent au dernier moment d’investir le parvis pour effectuer leur provocation.

Restons vigilants!

La réaction s’amplifie face aux provocations

« Le Renouveau Français et divers sites et associations s’élèvent contre la provocation oganisée par des groupuscules homosexuels ce dimanche 14 Fevrier à 14h00 sur le parvis de Notre Dame de Paris.

Voici la demande d’interdiction transmise à la mairie de Paris et à la préfecture de police :

« Madame, Monsieur,

Comme vous le savez certainement, dimanche 14 février à 14h00 se tiendra sur le parvis de la cathédrale Notre Dame de Paris un « kiss in » organisé par diverses associations homosexuelles et transsexuelles.
Un « kiss in » consiste à ce que deux personnes du même sexe s’embrassent durant plusieurs minutes avant de recommencer avec un autre partenaire.

Une fois de plus, la décadence déferle dans nos rues et s’invite même aux pieds d’un haut lieu de culte. Ce rassemblement traduit ouvertement une grave provocation faite à l’égard de l’Eglise catholique et des fidèles qui se rendront à la messe le dimanche matin.
C’est pourquoi, les organisations, les associations et les organes d’information nommés ci-dessous demandent l’interdiction immédiate par la préfecture de police du « Kiss-in » qui se déroulera sur le parvis de Notre Dame de Paris.

Dans la mesure où notre requête ne serait pas acceptée, sachez que nous n’hésiterons pas à réagir et à appeler à manifester ce même jour afin que les parvis (qui sont la propriété des églises) ne soient pas désacralisés, afin que la cathédrale de Paris ne soit pas une fois de plus le théâtre d’incitations et d’agressions anticatholiques.

Signataires du communiqué : Renouveau Français, contre-info.com, SOS Tout-petits, e-deo, Les Intransigeants, Riposte Catholique, Act’Hope, Association Marnaise Christianisme et Société »

Vous aussi, faites part de votre indignation auprès des autorités de police et de la mairie de Paris par téléphone ou par courriel :
Préfecture de Police 9, boulevard du Palais 75 195 PARIS CEDEX 04  Tel : 01 42 76 40 40 courriel.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr
Hôtel
de Ville de Paris Place de l’Hôtel de Ville 75196 Paris cedex 04  Tel : 01 42 76 40 40

Exemple de message pouvant être envoyé :

Madame, Monsieur,
je vous demande d’empêcher la tenue d’un « kiss-in » organisé dimanche à 14h (donc à la sortie de la grand’ messe de 12h45) par des extrémistes homosexuels devant Notre-Dame.
Énième provocation anticatholique, elle fait suite à la scandaleuse distribution de préservatifs par les Verts et le PCF ainsi qu’au « die in » d’Act-Up organisés le 22 mars dernier sur le Parvis de Notre-Dame.
Paroissien de Notre-Dame, je ne tolèrerai pas qu’un tel spectacle s’offre aux yeux de mes enfants.
Je vous remercie par avance de faire respecter mon droit à la liberté de culte ainsi que mon droit à circuler sans devoir supporter ce genre de mises en scène obscènes.
Bien cordialement,
XXX »

Source