Société de mort : un antirides à base de foetus humain

Le capitalisme et sa course effrénée au profit n’a pas de limites morales.

Utiliser l’extraordinaire pouvoir régénérant des cellules de foetus humain pour lutter contre… les rides. Fabriquée en Suisse et lancée il y a quelques mois en toute discrétion aux Etats-Unis, Neocutis, la première crème antirides à base de foetus humains, est depuis quelques jours au centre d’une grosse polémique.

Les précieuses cellules ont en effet été obtenues à la suite d’un avortement, ce qui provoque les foudres des associations catholiques « pro life » américaines, mais aussi européennes. Car si ce produit n’est pas autorisé à la vente en Europe, on peut facilement se le procurer via le Web, moyennant 90 €. « Il se trouve qu’une patiente qui avait avorté nous a fait don de quelques cellules de peau de son foetus, explique Frédéric Koehn, le fabricant de Neocutis. »

Frédéric Koehn, tiens,tiens… c’est pas suisse comme nom, ça !

Source (via le Salon Beige)

Le général pédophile est franc-maçon

Nous avions évoqué mercredi le cas du général Raymond Germanos qui a été condamné à un simple sursis et à  1 euro de dommages et intérêts à chacune des trois associations de protection de l’enfance qui s’étaient portées parties civiles pour la détention de 3.000 images pédo-pornographiques mettant en scène de très jeunes enfants âgés entre six mois (oui, 6 mois vous avez bien lu) et douze ans, victimes de graves violences sexuelles.

Nous nous posions la question : pourquoi une telle indulgence envers un tel pervers délinquant ?
Le Salon beige et NPI nous ont donné la raison : Germanos est membre de la GLNF !

Les « frères » magistrats ont été indulgents avec leur « frère » pédophile.

La République française, grande protectrice des sodomites

Le gouvernement ripoublicain français est le premier Etat à prendre officiellement position, via le Quai d’Orsay, contre les déclarations du cardinal Tarcisio Bertone sur l’homosexualité et la pédophilie.

«Il s’agit d’un amalgame inacceptable que nous condamnons», a déclaré Bernard Valero, le porte-parole du ministère lors d’un point-presse en réponse à une question sur les déclarations du cardinal Bertone, lundi au Chili. «La France rappelle son engagement résolu dans la lutte contre les discriminations et les préjugés liés à l’orientation sexuelle et l’identité de genre», a-t-il ajouté.

La musique est toujours la même. Sous prétexte de lutter contre une « homophobie » imaginaire, nos dirigeants corrompus nient la réalité la plus criante.
Le cardinal Bertone a simplement rappelé que les cas de pédophilie dans l’Eglise étaient, le plus souvent, le fait de prêtres homosexuels. Est-ce être homophobe que de rappeler des faits ?

Lynchage médiatique : un site juif accuse Dies Irae de « nazisme » et de « pédophilie »

Suite à l’annonce d’une émission  des «Infiltrés » sur France 2, mettant en cause les catholiques traditionalistes de Bordeaux, le site israélien en langue française « JSS.com » met gravement en cause le mouvement Dies Irae:

Pour cette enquête qui se veut “tranchante”, des journalistes de l’agence CAPA ont infiltrés pendant un an un groupe dit “traditionaliste”, les Dies Irae. Comprendre intégriste. Ce genre de groupe qui forme de petits nazillons et qui apprennent aux mômes le salut nazi pendant que tonton vérifie ce qu’il se passe sous le pantalon.

On reconnait bien là, la haine des fanatiques juifs.

Source

Eric de « Eric et Ramzy » arrêté en plein achat de cocaïne

Eric Judor, le pseudo comique du duo Eric et Ramzy a été arrêté  mardi à Paris. Selon une source policière, il a été conduit à la brigade des stupéfiants car il était en train d’acheter 4 grammes de cocaïne.

Son fournisseur qui possédait 800 grammes de cocaïne a aussi subi le même sort.

Eric Judor, considéré comme simple consommateur, a été déféré devant le parquet qui a ordonné une injonction de soin. Il est reparti au volant de sa Porsche, garée pendant sa garde à vue au 36, quai des Orfèvres.

Elle n’est pas belle la vie ?

Source

Un général 5 étoiles amateur d’images pédophiles

Le général Raymond Germanos a été condamné, mardi 13 avril à Paris, à seulement dix mois de prison avec sursis pour avoir téléchargé des milliers d’images pédopornographiques entre 2004 et 2008. Le tribunal correctionnel n’a pas suivi le parquet, qui demandait un an de prison avec sursis avec une obligation de soins psychiatriques et une « mise à l’épreuve », sorte de contrôle judiciaire, pour deux ans.

Ce général cinq étoiles – plus haut grade dans l’armée française – de 69 ans, qui fut chef du cabinet militaire des ministres Charles Millon et Alain Richard, était accusé d’avoir détenu des photos et vidéos mettant en scène des enfants âgés de 6 mois à 12 ans. « Suite à une perquisition à votre domicile, les policiers ont découvert plus de 3 000 images pédopornographiques sur le disque dur de votre ordinateur et sur une clé USB », a rappelé la présidente, Marie-Françoise Guidolin. Ces images, « parmi les plus hard que le tribunal ait eu à connaître », mettent en scène « des enfants extrêmement jeunes » subissant « des actes inqualifiables », a-t-elle dit.

Le général Germanos a reconnu les faits devant le tribunal, assurant qu’il s’agissait d’une infraction purement intellectuelle et qu’il n’avait jamais eu de rapports sexuels avec des enfants.

L’affaire avait été révélée en septembre 2006 par Interpol, qui a transmis à la justice française une liste d’internautes français ayant téléchargé des photographies pédophiles sur un site autrichien.

Source (via NPI)

« Il y a un lien entre pédophilie et homosexualité »

Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège et numéro deux du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, a provoqué une tempête médiatique suite à son discours prononcé le 12 avril à Santiago du Chili, où il rappelait qu’il existait un lien entre pédophilie et homosexualité.

En pleine campagne de dénigrement systématique de l’Eglise et du Pape Benoit XVI, tous les lobbies sodomites, franc-maçons et sionistes ont fait état de leurs protestations les plus vives…

France 2 s’en prend aux catholiques bordelais de l’IBP et de Dies Irae

Un reportage consacré aux catholiques proches de l’Institut du Bon Pasteur à Bordeaux sera diffusé mardi 27 avril à 22h55 sur France 2.
Ce magazine a pour titre « Les Infiltrés ». Il s’agit en fait d’un magazine produit par Capa Télévision pour le compte de France 2 et animé par David Pujadas.

Daniel Hamiche était invité au pseudo débat, mais vrai lynchage,  qui fera suite à la diffusion de ce reportage malveillant:

Les axiomes de base du reportage sont les suivants : traditionalistes = nazis ; écoles hors contrat = couveuses de fascistes ; prêtres en soutane = aumôniers de la L.V.F. La “reductio ad hitlerum” en quelque sorte…

Ce groupe Dies Irae, tel qu’on s’en fait une idée en visionnant le reportage – mais ce n’est qu’une idée, et c’est celle qu’on veut évidemment mettre dans la tête des téléspectateurs –, est composé d’extrémistes racistes formatés pour tuer les « Arabes » et les « Juifs » au nom de Dieu dans une improbable « croisade » et parce qu’ils sont « traditionalistes ». L’école hors contrat rattachée à la paroisse Saint-Éloi de Bordeaux est une fabrique de jeunes fascistes puisqu’on y entend des jeunes enfants chanter des chants ou proférer des propos antisémites. Cela, je dois l’avouer, m’a mis plutôt mal à l’aise. Quant aux prêtres desservant la paroisse ou attachés à cette école hors contrat, ce sont des “complices” avérés – au pis – ou inconscients – au mieux – de ces “racistes-fascistes-antisémites”.

Lire l’entretien complet de Daniel Hamiche sur Riposte Catholique
Lire l’article des Intransigeants sur cette affaire

Paroxysme du politiquement correct

Un technicien médical s’est suicidé en Angleterre après avoir proféré une blague « raciste ».

Ayant conseillé sur un ton badin à  un collègue noir de se cacher après avoir aperçu la police anti-immigration depuis leur clinique, cet homme de 61 ans, Roy Amor, s’est vu menacé d’être licencié par son entreprise, après une dénonciation de la part d’un témoin de la scène.

Recevant, après 5 jours de suspension par mesure disciplinaire, un email de sa hiérarchie lui demandant des explications, le sexagénaire, craignant pour son emploi, s’est donné la mort près de son domicile, à Bolton.

Source

Connaissez-vous David-Olivier Kaminski ?

Avocat au Barreau de Paris, conseiller spécial du président de la LICRA et président lui-même de la BBYO (B’nai B’rith Youth Organization), la branche jeune de la franc-maçonnerie juive, David-Olivier Faminski est un chasseur d’anti-sionistes :

Depuis quelques années le nouveau visage de l’antisémitisme porte celui de l’antisionisme. Cela passe par le boycott des produits israéliens jusqu’aux procédures judiciaires en cours contre tous ceux qui déclarent « je ne suis pas antisémite, je suis antisioniste ».

Les magistrats commencent à bien saisir, grâce notamment à l’action de pointe de la LICRA et de ses avocats, que le faux visage de l’antisionisme cache en réalité le visage odieux et haineux de l’antisémitisme.

David-Olivier KAMINSKI a notamment plaidé pour la LICRA dans ses procès contre Kemi Seba.

Source