Etats-Unis : les afro-gauchistes s’en prennent à une statue de saint Louis (et à ses défenseurs)

La vague de haine antiblanche et anti-occidentale ne faiblit pas, et se traduit notamment par la destruction de statues de personnalités jugées « racistes » de façon anachronique ou délirante.
Mais cela déborde la question de l’esclavage (présentée de façon partiale et fausse), qui est un prétexte pour s’en prendre à l’Homme blanc.
Une nouvelle preuve en est donnée avec cette affaire : dans la ville nommée Saint Louis (Missouri), fondée par des Français en 1764, se trouve une magnifique et célèbre statue du grand roi de France Louis IX (Saint Louis), qui fut ce week-end la cible d’activistes noirs et de leurs maîtres gauchistes (qui sont blancs, ou considérés comme tels).

« L’Apothéose de Saint-Louis » devant le musée d’art de Saint-Louis (Missouri).

Ces voyous n’hésitent pas à agresser violemment les Américains qui veulent protéger pacifiquement cet emblème de leur ville (et qui récitent le rosaire pour certains).
Ce qu’ils reprochent à saint Louis ?
Essentiellement son attitude envers les Juifs de France.
Vous ne voyez pas le rapport avec les Noirs ?
C’est normal, il n’y en a pas.  Et c’est bien la preuve qu’ils sont manipulés.

« Au sommet d’une colline, devant un musée d’art situé dans le plus grand parc de Saint-Louis, se trouve la statue d’un antisémite.

Continuer la lecture de « Etats-Unis : les afro-gauchistes s’en prennent à une statue de saint Louis (et à ses défenseurs) »

C’était un 29 juin…


1559 : le roi Henri II est blessé mortellement d’un coup de lance par le comte de Montgomery lors d’un tournoi. Ce dernier avait refusé d’affronter le roi car son père avait manqué autrefois de tuer François Ier, mais Henri II avait insisté ; il mourut dans de cruelles souffrances dix jours plus tard.

1610 : obsèques d’Henri IV. Le corps du roi est porté du Louvre à Notre-Dame : « il y eut si grand concours et affluence du peuple à le voir passer que le monde s’y entretuait ».

1683 : à Alger, les prisonniers français esclaves sont libérés. En décembre 1681, les barbaresques avaient capturé un bâtiment de la marine royale et vendu l’équipage et son commandant comme esclaves à Alger. Le 27 juin 1683, la Royale avait bombardé Alger et les négociations aboutirent à leur libération.

1694: victoire du Texel (actuels Pays-Bas).

Résultat de recherche d'images pour "texel bataille"

Une flotte de sept navires  corsaires, commandée par Jean Bart, attaque une imposante flotte de guerre hollandaise pour reprendre un convoi de navires chargés de blé détourné par les Provinces-Unies.

Continuer la lecture de « C’était un 29 juin… »

C’était un 28 juin…

1098 : victoire des Croisés lors du second siège d’Antioche. Les croisés sortent de la ville, non pas poussivement, mais en armée en pleine possession de ses moyens malgré la famine et la fatigue. La surprise du chef de l’armée turque est telle qu’il ne réagit pas. En tête des Croisés, est brandie la Sainte Lance, découverte miraculeusement par Pierre Barthélémy affirmant avoir eu une vision de saint André lui révélant qu’elle se trouvait enterrée dans la cathédrale Saint-Pierre d’Antioche. L’attaque franque est si foudroyante que la plupart des Turcs paniquent et bientôt, toute l’armée musulmane bat en retraite. Le siège d’Antioche devient rapidement légendaire, et au XIIe siècle fut le sujet d’une chanson de geste, la chanson d’Antioche.

1389 : bataille cruciale du « Champ des merles », dans la plaine de Kosovo, où les Serbes (menés par le prince Lazare) et leurs alliés croates sont vaincus par les Turcs.
La nouvelle parviendra jusqu’à Saint-Denis, où l’on sonne le glas.

1635 : Charles Liènard de l’Olive et Jean du Plessis d’Ossonville accostent en Guadeloupe, qui devient française, mandatés par la Compagnie des Îles d’Amérique. Quatre dominicains choisis par le cardinal de Richelieu et près de cinq cents colons engagés par contrat pour trois ans les accompagnent.

1629 : suite aux capitulations des villes protestantes de La Rochelle (le 28 octobre 1628), d’Alès (le 17 juin 1629) et de Privas, face à l’armée du roi Louis XIII, Richelieu signe le traité d’Alès qui met fin aux hostilités.

Continuer la lecture de « C’était un 28 juin… »

La manif du comité Traoré à Paris, c’est oui, la procession de la Lunade en Corrèze, c’est non !

De Gabrielle Cluzel :

« Si l’on ne devait retenir qu’un symbole, terrible et grotesque, de cette France à deux vitesses – celle que l’on verrouille et celle que l’on redoute – en cette période post-Covid, ce serait celui-là : la procession de la , à Tulle, a été interdite.

La Lunade, selon les mots du vicaire général du lieu, l’abbé Nicolas Risso, est « l’une des plus vieilles ostensions limousines et peut-être même de France ». Eu égard à son nom, et au culte que les Gaulois portaient à l’astre de la nuit, d’aucuns affirment que l’Église a pu, ici comme en d’autres endroits, sanctifier une cérémonie païenne dont elle n’avait pu obtenir l’abandon. Quoi qu’il en soit, en juin 1347, un moine du diocèse aurait eu une apparition de saint Jean-Baptiste lui commandant de défiler autour de la cité pour en éloigner la maladie. « La Lunade était née et la peste [avait] disparu. »

Continuer la lecture de « La manif du comité Traoré à Paris, c’est oui, la procession de la Lunade en Corrèze, c’est non ! »

Nouveau livre de Pierre Hillard et dédicace à Paris (en compagnie de Sylvain Durain)

Le chercheur Pierre Hillard, spécialiste du mondialisme, signe un nouveau livre, intitulé Sionisme et mondialisme (commandable ici).

Il le dédicacera ce samedi 27 juin à Paris, à la Librairie française, de 15h à 18h, en compagnie Sylvain Durain (auteur de Ce Sang qui nous lie) et d’Antoine Bonnet (auteur de Fiston).

L’image contient peut-être : 3 personnes, barbe et texte

Martinique : un ancien député parle d’un « génocide par substitution » par les Blancs

Si un Français parle du « Grand Remplacement » ethnique à l’œuvre en France métropolitaine, il risque très gros médiatiquement et politiquement.

Gageons que l’ancien député Guy Lordinot n’aura pas trop de soucis, lui qui emploie une expression plus forte – génocide par substitution –, car il vise les Blancs en tant que remplaçants.

On lui rappellera tout de même que la présence des Blancs en Martinique est tout à fait légitime, l’île n’appartenant pas qu’aux Noirs et Mulâtres (dont l’avenir démographique n’est de toute façon pas menacé).

Cela dit, on ferait mieux d’employer parfois, comme le font certains (y compris Renaud Camus), l’expression de génocide par substitution plutôt que celle de Grand Remplacement pour désigner ce qui se passe en France : c’est plus parlant et c’est hélas tout à fait approprié, puisqu’un peuple (le peuple indigène de France, qui n’a presque pas changé pendant près de 2500 ans) est menacé de disparition par métissage généralisé, ce qui, il faut l’admettre, n’émeut pas grand monde semble-t-il, quand le phénomène n’est pas tout simplement honteusement nié par les gros médias.

Mali : esclavage en milieu soninké à Kayes (d’où sont les Traore)

La passionaria gauchiste antiblanche Assa Traore ose dénoncer l’esclavage supposément pratiqué par ces sales Blancs.

Pourtant, elle vient d’une ethnie esclavagiste (Soninké), d’un coin du Mali où se pratique encore ce fléau comme en témoigne l’article ci-dessous, qui parle en particulier de la grande ville de Kayes.
Qui fut gouverneur de cette ville et bien sûr lui-même propriétaire d’esclaves ? Le grand-père d’Assa Traore…

Elle descend d’esclavagistes, et à un degré très proche, contrairement à 99% des Français. Qu’elle leur fiche la paix et fuit cet horrible pays raciste pour aller au Mali y combattre l’esclavage réel !

Lu sur Bamakonews :

« Pour bon nombre de personnes, l’esclavage a disparu au Mali, ou du moins n’est pratiqué qu’au Nord. Faux et archi faux, rétorque Idrissa Dicko, secrétaire permanent de TEMEDT, Association pour la consolidation de la paix, le développement, la promotion et la protection des Droits humains, qui a bien voulu nous entretenir sur le sujet. C’était le jeudi 20 juin 2019, au siège de leur association, sis à Faso-Kanu, où les victimes venues de certains village de la région de Kayes ont élus domiciles pour échapper aux menaces de mort, proférés par ceux qui refusent qu’ils soient égaux en droit et en devoir sur le même terroir ancestral.

Selon M. Dicko, l’esclavage n’est pas seulement pratiqué au Nord du Mali. La pratique sévit également de plus belle dans la région de Kayes, notamment en pays Soninké, dans les cercles de Diéma, Nioro du Sahel, Yélimané.

Continuer la lecture de « Mali : esclavage en milieu soninké à Kayes (d’où sont les Traore) »

La plateforme Airbnb en plein délire pervers « LGBT »

Le géant AirBnb (qui propose aux particuliers de louer sur de courtes durées leur bien immobilier) était déjà très engagé à gauche (la gauche milliardaire), obligeant ses utilisateurs à signer une charte « antidiscrimination » scandaleusement liberticide.

Il franchit une étape et diffuse désormais sur son application des publicités pour des spectacles de malades mentaux pervers :

Ceux qui veulent trouver un hébergement temporaire sans financer ces gauchistes se tourneront plutôt vers « Gens de confiance » ou « Le Bon coin ».

Une prof immigrée de Cambridge : « les vies des Blancs ne comptent pas »

Indian-origin lecturer Priyamvada Gopal in free speech row - The Hindu

Autrefois prestigieuse, l’université anglaise de Cambridge a basculé depuis un moment dans le gauchisme le plus taré.
Des immigrés au sommet de l’échelle sociale y montrent leur gratitude envers les pays qui les accueillent et à qui ils doivent tout, tel ce professeur indien sur twitter (qui fait écho au slogan à la mode Black Lives Matter) :

« Je le dirai encore. Les vies des Blancs ne comptent pas. En tant que vies blanches. »
et d’ajouter : « Abolissons la blancheur ».

Veut-elle réduire les Blancs en esclavage ou bien les exterminer, de façon douce (métissage) ou violente ?

Bonus : croyez-vous que l’université de Cambridge ait pris ses distances avec ces propos ? Non, en dépit de la polémique qu’ils ont tout de même suscitée. Faisant comme si de rien n’était, l’université vient de titulariser définitivement cette Indienne haineuse et folle, ce que celle-ci présente comme une promotion.

Angleterre : une banderole « les vies blanches comptent » créé la polémique, son auteur licencié (ainsi que son amie) !

Un avion tirant une banderole « White Lives Matter Burnley » (« les vies des Blancs comptent »), en écho au slogan à la mode «Black Lives Matter», a survolé le stade de Manchester City au tout début du match contre la ville de Burnley, lundi.

Quelques minutes après que les deux équipes, leur personnel et les arbitres ont posé genou à terre en hommage au mouvement « antiraciste » (c’est-à-dire antiblanc), l’avion a fait quelques tours dans le ciel avant de s’éloigner.

Bref, rien de méchant et rien de choquant.
Sauf pour l’extrême-gauche et les immigrés anti-blancs.
Les gros merdias, dans la même optique qu’eux, osent écrire (en reprenant l’AFP) que la banderole était « raciste » ou même « suprémaciste » pour certains des torchons les plus cosmopolites :

Ces propagandistes sont prêts à travestir totalement la langue française pour faire avancer leurs idées répugnantes.

Il faut dire « Les vies noires comptent », mais si vous dites « les vies blanches comptent », vous êtes raciste (alors qu’en Europe les victimes de crimes racistes sont presque toujours des Blancs).
En faut-il plus pour comprendre la vraie nature de cet « antiracisme » ?

Ça ne s’arrête pas là : la terreur politico-médiatique sévissant en Grande-Bretagne a fait perdre son emploi au jeune Anglais courageux et taquin à l’origine de cette action de communication…
Et même, bien qu’elle n’ait rien à voir avec l’affaire, à la jeune fille qu’il fréquente !!

Continuer la lecture de « Angleterre : une banderole « les vies blanches comptent » créé la polémique, son auteur licencié (ainsi que son amie) ! »

Hommage à 8 grands coloniaux qui ont fait l’Afrique

 

par Éric de Verdelhan

« Plutôt que de vouloir réviser l’Histoire de France et détruire nos symboles, les immigrés occupant notre pays feraient mieux de rendre hommage à ces quelques grands Français qui, par leur courage et leur volonté, ont permis que les peuplades africaines ne meurent plus de faim, qu’elles arrêtent de s’entretuer dans des guerres tribales, ou qu’elles cessent d’être massivement décimées par les maladies tropicales comme la malaria.

Commençons par celui qui donna son nom à la capitale du Tchad – Fort Lamy – avant qu’elle ne choisisse de s’appeler N’Djamena en 1973. François-Joseph Amédée Lamy : est né le 7 février 1858 à Mougins (06).
Continuer la lecture de « Hommage à 8 grands coloniaux qui ont fait l’Afrique »

Un chroniqueur TV s’effondre car soupçonné d’antisémitisme (video) C’en est presque comique

Pierre-Jean Chalençon est chroniqueur dans des émissions télévisées.

Une photo de lui en compagnie de Dieudonné ayant été publiée sur internet, certains lui sont tombés dessus, le soupçonnant lui-même d’antisémitisme. Délirant…
Pour mettre fin à la polémique, Chalençon a annoncé son départ de l’émission dans laquelle il intervenait le plus.

On remarquera l’incroyable terreur sociale qui sévit en France, à l’instigation d’un lobby « qui n’existe pas » : il suffit d’une photo en compagnie d’un de ses ennemis pour être soi-même pris pour cible.
Le pays de la liberté…

La réaction de Chalençon quand on l’interroge sur cette affaire est remarquable, à la fois presque drôle et pathétique ; c’est un beau numéro et elle montre comment fonctionne le monde politico-médiatique, qui ne souffre aucun écart, aucune liberté.

Il sait ce qu’il faut faire pour essayer de garder une place dans le monde médiatique « français ».
Et il abat toutes les cartes qu’il a dans sa main pour se défendre :
« J’ai une mezouza à la maison »
« Un de mes meilleurs amis c’est Jean-Michel Cohen »
« En plus je suis gay, je suis homosexuel »…

Pendant la première minute :

On pense au titre du livre de Houellebecq : Soumission, mais pas avec les mêmes acteurs.

Ca fait un peu penser à ça :

Gard : la statue de la Vierge Marie, de Sumène, détruite à coups de pierres

Le vandalisme anti-chrétien et les profanations se multiplient depuis des mois en France. Chaque semaine de nouveaux cas sont signalés : nous ne pouvons matériellement en faire la relation ici.
Voila qui semble s’inscrire dans la grande offensive anti-occidentale qui sévit sur tous les plans…
 

« La statue de la Vierge Marie qui se trouvait au bord de la route à Sumène a été retrouvée cassée ce mardi matin. Plusieurs morceaux de la statue jonchaient le sol ainsi qu’une grosse pierre visiblement utilisée pour heurter la statue. Une enquête est en cours. » (source Midi Libre)

C’était un 25 juin…

1673 : d’Artagnan, capitaine des Mousquetaires, tombe devant Maastricht. Louis XIV exprimera sa profonde tristesse auprès de la reine.

1804 : exécution, en place de Grève, de Georges Cadoudal, trente-trois ans, dernier chef chouan, en ce jour presque anniversaire du débarquement de Quiberon (27 juin 1795).
Ayant participé à toutes les guerres de Vendée, il est le seul chef chouan à avoir continué le combat, contre Bonaparte.

1940 : le maréchal Pétain s’adresse aux Français dans un discours fameux : « c’est vers l’avenir que, désormais nous devons tourner nos efforts. Un ordre nouveau commence […] Votre vie sera dure.

Continuer la lecture de « C’était un 25 juin… »

Affaire Epstein : Israël et la France protègent la pédocriminelle Maxwell

« Complice principale de Jeffrey Epstein, la fugitive Ghislaine Maxwell se cache à Paris, avenue Matignon, et fréquente l’ambassade israélienne selon la presse britannique. La preuve par la source.

Le scoop a été dévoilé en ligne samedi soir : près de 48 heures après, AUCUN média français traditionnel ne l’a pour l’instant rapporté.

Continuer la lecture de « Affaire Epstein : Israël et la France protègent la pédocriminelle Maxwell »