Nouvel outrage ignoble contre le Christ à Avignon !

Selon l’abbé de Cacqueray (FSSPX) :

Avignon avait abrité il y a trois mois, une œuvre d’art outrancière à l’égard de Notre Seigneur : la collection Lambert présentait la photographie d’un crucifix dans un vase d’urine.

Aujourd’hui, dans le cadre du festival annuel de la ville, une pièce dénommée « Opéra théâtre », aussi vulgaire que blasphématoire, fait jouer successivement un vieillard indigent dont on retire la couche et dont on présente pendant plusieurs minutes les excréments devant le public et une bande d’enfants lançant des grenades sur un grand portrait de Jésus Christ, formant le décor.
Par la suite, ce grand visage est lacéré par des effets techniques qui font dégouliner de ces déchirures une couleur « évoquant plus les matières fécales de la scène précédente que le sang » rapporte un journaliste.
A la fin de la scène, un message apparaît aux yeux de tous : « You are not my shepherd » (« Tu n’es pas mon berger »).

Peut-être « l’artiste » en mal d’inspiration n’a-t-il pas trouvé mieux qu’une provocation blasphématrice pour s’assurer salaire et subvention. Sans doute, des hérauts du consensualisme verront-ils là un message pour dénoncer les offenses faites au Christ.

Mais, à la vérité, on retrouverait les mêmes pour se transformer en sirènes de la république si, à la place du visage de Notre Seigneur, on avait fait figurer Marianne, Mahomet ou un rabbin, déconsidérés par l’excrément, les grenades ou un message les reniant.

S’il s’agissait de la photographie de n’importe lequel des individus peuplant cette terre, celui-ci pourrait se porter partie civile et demander dommages et intérêts pour insultes et outrage en public. Combien même s’agirait-il d’un animal, ne verrions-nous pas telle association s’émouvoir et demander réparation ?

Mais Jésus Christ a quitté physiquement cette terre depuis 2000 ans. A Celui qui a dit de tendre la joue gauche, on peut si facilement cracher au visage et s’en prendre impunément.

Chers amis, par le fallacieux argument de la liberté artistique, on veut tout simplement banaliser l’insulte faite à Notre Seigneur. Il n’est pas dit que nous laissions son visage blessé et son nom moqué au sein d’une société qui n’accepte pas qu’on le fasse à l’un de ses fils.

Comme Notre Dame et saint Jean, nous serons donc au pied de la Croix pour défendre l’honneur de notre Dieu et de notre Père.

Source

15 commentaires concernant l'article “Nouvel outrage ignoble contre le Christ à Avignon !”

  1. Dans quel monde vivons nous? Ces « pseudos artistes » ne sont que des criminels bons pour l’asile d’aliénés! Comment tolérer que ces représentants de l’Art Dégénéré si justement dénoncé par Adolf Hitler puissent de nouveau salir, rabaisser, injurier tout ce qui est beau, noble ou sacré? Comment peut on laisser faire de telles abominations? Il y a vraiment urgence car si l’Occident ne se régénère pas en tournant le dos à la décadence il court à la catastrophe!

  2. Il s’agit de « Sul concetto di volto nel figlio di Dio » (« Sur le concept du visage du fils de Dieu ») de Romeo Castellucci pour les un et ‘Le voile noir du pasteur’ pour d’autre, actuellement donné à Avignon et doit l’être au Théâtre de la Ville (Paris), du 20 au 30 octobre, et au Centquatre (Rennes) du 2 au 4 novembre. Naturellement, il a été sélectionné en coup de coeur par Arte – http://videos.arte.tv/fr/videos/les_coups_de_coeur_mars_2011_1_4-3747998.html

    Dans le même registre cristianophobe le planning est chargé:

    Le Théâtre du Rond-Point à Paris a programmé du 8 au 17 décembre 2011 un spectacle intitulé « Golgota Picnic » mis en scène par Rodrigo Garcia.

    Ce dernier promet une approche « absolument impudique » des Ecritures, présentant le christianisme comme l’incarnation de « la terreur et de la barbarie ». « Normal », dans ces conditions, « de violer des petits garçons » déclare-t-il, lui qui surnomme le Christ « el puto diablo » (« le putain de diable ») et le compare à un terroriste. Dans la pièce, sa plaie de crucifié est fourrée… aux billets de banque, et des hamburgers jonchent le sol en hommage à la multiplication des pains. Vous ne comprenez pas l’intérêt d’un tel spectacle ? « Mes pièces sont toujours mal reçues. Une bonne partie du public est bête… » prévient Rodrigo Garcia. extrait:http://www.youtube.com/watch?v=dvuvSyJk-fc

    Le Festival d’automne est présidé par l’acteur Pierre Richard et de nombreux partenaires institutionnels (le Ministère de la Culture, le Ministère des Affaires étrangères et européennes, le Conseil Régional d’Île-de-France, la Mairie de Paris, Air France, etc.). mécènes de l’événement: (Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, la société anonyme Baron Philippe de Rothschild, EDF, le Crédit Coopératif, Arte, etc.)

    Source: http://www.ndf.fr/identite/23-07-2011/paris-deferlement-christianophobe-a-lautomne

  3. C’est complètement dément cette histoire…

    Comment l’État Français peut-il laisser faire cela ?

    Si une telle ignominie concernait une autre religion, il y aurait un tollé !

    Un poids, deux mesures…

  4. bonjour a la rédaction de contre info (j’allais vous appeller notre « Oeil de Moscou » ou big brother georges Orwell  » qui aime bien châtie bien »

    Trouvez nous des infos percutantes sur les 3 coriums au Japon, ils sont entrain de faire du perçage 24H sur 24 et 7/7 jrs…. ma modeste connaissance du sujet me faire penser ‘ Attention » ça faire du dégât, il y en aurait 100 tonnes, ça percer jusqu’où 100 tonnes a 3.000° ??? plus que 100 m ? 1 Kilomètre ? 2 ? 10 ?

  5. Il faut les punir juridiquement pour incitation a la haine contre une communauté religieuse!

    France pays de la liberté d’expression a géometrie variable!

    le plus ahurissant sont les catholiques qui resteront comme tjrs muets

  6. Tout simplement parce que l' »état français » n’est plus français depuis belle lurette et qu’il est pris en otage par des faisans qui haissent profondément le pays qu’ils prétendent diriger.

  7. @Tchetnik

    Rien á ajouter …sauf peut etre qu´ils faudraient que les cathos se remettent les ¨burnes¨ en place , désolé pour les dames mais le phénomene de constatation ayant été plus que prouvez il faudrait penser á un autre type de contestation , l´église étant elle aussi infiltrés jusqu´au cou.

  8. Réveilles-toi BlueMan!! ce sont les gens qui nous gouvernent, qui font les lois, et qui autorisent cela!! Ils ne veulent plus de la France de nos parents. Ils l’ont vendue au mondialisme.
    A nous la contre-révolution!!!!!

  9. Oeil pour oeil, dent pour dent.

    La réponse à cela devrait être une immense réplique de cette odieuse mise en scène en remplaçant la photo du Christ par une photo d’un religieux pharisien.

    Car ne nous leurrons pas, Ce sont très probablement eux qui sont derrière tout cela, comme derrière les modifs de la page fessebouque du terroriste norvégien pour y inscrire des références au christianisme.

    Un  » Happening  » durant la présence d’une foule dense serait la juste réponse du berger à la bergère.

    Tout cela se prépare et requiert un minimum d’éléments. Une grande photo est aisément réalisable sur tissu par procédé de sublimation. La vengeance est un plat qui se mange froid…

  10. Cela n’est rien comparé aux caricatures danoises montrant le prophète de l’Islam Mahomet sous différentes formes.
    On avait reproché aux Musulmans le fait de boycoter les produits danois à cause de cette affaire. On leur avait dit que c’est la liberté d’expression et qu’on est libres de faire ce qu’on veut.
    Et là, on demande aux autorités de faire quelque chose dès qu’il s’est agit de Jésus.
    La liberté d’expression doit être revue. Si on continue comme ça, quiconque peut t’insulter ou insulter tes parents au nom de la liberté d’expression. Même Dieu n’a pas été épargné. Il faut arrêter cette mascarade!

  11. Cui prodest? Les élus toujours gagnantes. Misèrables fils du diable (paroles de Notre Seignuer). Mais purquoi Notre Seignuer n’a pas voulu la victoire des Fascistes et National Socialistes? Pouquoi? Ma Nation, de nos jours, est pratiquement une synagogue à ciel ouvert: judaisme. le reste compte pour du beurre, avec toutes les conséquences que cela implique.

  12. Tous ces gens ne sont pas très courageux. Si ils l’étaient, ils feraient un spectacle contre l’islam ou le judaïsme, c’est tellement plus facile de s’attaquer au Christ et surtout moins dangereux. Si c’est pour dénoncer le fanatisme religieux ou pour le tester, je pense qu’il y a plus à faire avec des religions qui prônent le meurtre des infidèles et abaisse la femme à un rôle de boniche et de machine à procréer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.