Nouvelle enquête avec accusations graves contre la secte « des Brigandes »

Une journaliste, qui parallèlement à Rivarol enquête sur la communauté dont « les Brigandes » sont l’expression musicale, publie un nouvel article comportant des témoignages très graves sur la mort d’une adepte, malade et non soignée, dont les jours auraient même  été abrégés par d’autres membres selon un témoignage…

« S. s’est éteinte dans une maison minuscule de conte pour enfants. En pierre, encadrée par des branchages, une petite boîte à fantasmes. C’était le 18 octobre 2011, sur les hauteurs de la ville d’Hastière, au sud de la Belgique, où l’avait envoyée une secte. Elle n’est pas morte de son cancer de l’utérus stade quatre mais peut-être de dénutrition, les derniers instants de sa vie restent incertains.

Cette Belge de 39 ans, qui avait décidé de ne pas se soigner, ne se nourrissait plus depuis des jours. Elle pensait que son karma était de mourir et que les karma devaient s’assumer. C’est aussi ce que pensait le groupe dans lequel elle vivait depuis trois ans.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Nouvelle enquête avec accusations graves contre la secte « des Brigandes »”

  1. N’oubliez pas de dire que les raisons de la mort sont confuses : refus de soins, jeûne de 40 jours… meurtre ? Car une ex-adepte développe cette version : que deux Brigandes auraient étranglée la pauvre malade qui, en raison de ses souffrances, les suppliait d’en finir… Puis la secte a menti à la famille quant au jour du décès et A UTILISE LE TELEPHONE DE LA VICTIME POUR ENVOYER UN SMS POST MORTEM, en faisant croire à la mère de la malade qu’elle allait bien. On atteint des sommets dans l’horreur…

  2. Il est grand temps que la justice dissolve ce groupe malsain et à présent criminel. Que font la Miviludes et le Parquet face à tant de preuves accablantes ? Le bourgmestre d’Hastiére, ville où la jeune femme est décédée de façon plus que suspecte, semble s’interroger de nouveau sur cette affaire…à suivre. Recevra t’il lui aussi des menaces ?
    La secte des Brigandes est dangereuse. Elle harcèle tous ceux qui osent ne pas être d’accord avec ce groupe. Les anciens adeptes, les journalistes, les salvetois reçoivent des mails d’insultes mais aussi des menaces de mort. Certains sont même harcelés physiquement, jusqu’à recevoir des coups de poings comme Jérôme Bourbon.
    Bravo au travail de Secte des Brigandes, de Nolwenn Le Blévennec, de Jérôme Bourbon, de Thierry Canals. Merci à tous ceux qui relaient leurs investigations. Face aux arnaques de la secte et à présent à l’horreur, les alliances même « contre nature » sont nécessaires.
    Il est grand temps que Jean Dissident décille et comprenne que ce groupe n’a absolument rien d’identitaire, que le gourou a seulement trouvé un créneau pour l’arnaquer. Ce qui est plus que navrant, c’est que Jean Dissident est super naïf…
    Le jour où ce groupe tombera, car cela arrivera, tous les sites qui l’auront défendu auront beaucoup perdu en crédibilité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.