Norvège : son économie, sa politique étrangère et les attentats

Le Fonds de pension norvégien est devenu cette année le plus gros fonds souverain, avec 560 Milliards de dollars, détrônant l’Autorité d’investissement d’Abou Dhabi (ADIA) qui pèse 342 Mds $. Le Government Pension Fund-Global date de 1996 et s’inscrit comme le successeur du Petroleum Fund (1990) créé pour gérer les excédents de réserves de change générés par l’exportation du pétrole. Le fonds reçoit l’ensemble des rentrées d’argent de la Norvège liées au pétrole, via les impôts, les permis d’exploitation de gisement, d’exploration, et les participations dans les sociétés comme StatoilHydro.

Les règles éthiques encadrant la gestion du fonds lui interdisent d’investir dans les fabricants d’armes ou les groupes coupables de violation des droits de l’Homme, de corruption ou de dégradations graves de l’environnement.
Ce fonds n’est pas politiquement neutre.

Oslo et la communauté européenne

Le gouvernement norvégien a annoncé en avril 2011 son intention de réduire son exposition au marché européen au profit des actifs émergents, et de l’Asie en particulier. Le fonds norvégien est investi à hauteur de 38,6% en obligations, 61,3% en actions et moins de 0,1% en immobilier.

La Norvège a annoncé fin juin qu’elle suspendait le versement de son aide à la Grèce.

La Norvège ne fait pas parti de l’Union européenne, mais elle est membre de l’espace économique européen. A ce titre, elle est tenue de verser une contribution financière afin d’aider à aplanir les différences sociales en Europe. Sur la contribution initialement prévue de 30 millions d’euros pour la Grèce, seuls 13 millions d’euros ont déjà été versé. Le reste a été gelé jusqu’à nouvel ordre. Mais la Norvège ne serait pas le seul pays à se poser des questions : l’Islande et le Liechtenstein soupçonnent que leurs contributions n’ont pas abouti aux destinataires prévus. En outre, ils accusent aussi la Grèce de ne pas avoir rempli ses obligations financières.

Oslo et la Libye

A compter du 1er août, la Norvège retire ses forces aériennes engagées en Libye, ainsi que l’ensemble du personnel mobilisé aux côtés de l’OTAN. Des discussions se seraient tenues à Oslo, ce printemps, a confirmé Khaled Al Ga’aeem, représentant du Ministre des Affaires étrangères pour Tripoli. Il précise que « les autorités norvégiennes ont aussi joué un rôle dans les discussions ». Mais il souligne qu’il s’agissait de discussions secrètes, sans négociation directe avec les autorités de Benghazi.

Information confirmée par l’envoyé spécial pour la Russie en Libye, Mikhaïl Margelov.

L’échec de la solution musclée, impulsée par la France, s’est heurtée de front à une solution médiane, proposée par la Norvège, qui se retrouve clairement aux côtés de l’Allemagne et de la Russie, contre les projets de remodelage du Moyen Orient élargi par les faucons américains.
A noter que le 25 mars 2011, après que les forces norvégiennes aient participé aux bombardements en Libye, les forces de défense norvégiennes ont subi une cyber-attack d’envergure touchant près 100 ordinateurs des personnels militaires.

Oslo et Israël

Géré par le ministère des Finances norvégien, en 2010, le fonds s’est dégagé brutalement de ses investissements en Israël, en vendant ses actions de deux entreprises immobilières : Africa Israel Investments et Danya Cebus, très actives dans la colonisation israélienne. Cette décision fait suite à la vente, en 2009, de sa participation dans une autre société israélienne, Elbit systems, à cause de sa participation intensive dans la construction du mur d’apartheid isolant les villages palestiniens. La décision du FPMN a provoqué un effet dominos, amenant un désinvestissement similaire de tous les Fonds souverains !

Ces décisions politiques successives ont entraîné des tensions très vives entre Tel Aviv et Oslo. Le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Yossi Gal, avait convoqué l’ambassadeur de Norvège en Israël et l’avait prévenu qu’Israël réagirait.
En février 2010, la Norvège a demandé à Israël de déménager en banlieue. Les mesures sécuritaires voulues par l’ambassade importunaient le voisinage à Oslo.

Un membre du ministère des Affaires étrangères a déclaré que cette affaire représentait bien une nouvelle dégradation des relations entre Israël et le pays scandinave. Il a en effet déclaré que les « autorités norvégiennes avaient capitulé devant l’opinion publique hostile à Israël ».
En octobre 2010, la Norvège a interdit à des sous-marins israéliens de participer à des exercices dans les eaux norvégiennes, suite à la reprise des constructions dans les colonies.

Le 18 juillet 2011, Oslo a fait savoir que la Norvège considérait légitime la candidature de la Palestine à l’ONU.

Attentats d’Oslo

Le 20 juillet 2011, le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, s’entretenait par téléphone avec Poutine (fait officiel).

D’après S.F., officier de renseignement de l’ONI, il suppliait Poutine de l’aider à empêcher les attentats programmés par une certaine faction oligarchique. Jens Stoltenberg aurait été prévenu de cette imminente vague d’attentats par un rapport du service de renseignement norvégien, NIS, qui enquêtait sur la cyber-attack de mars dernier. Les officiers pris pour cible par cette attaque feraient parti d’une conspiration élaborée par le MI5 britannique et la CIA. Ils devaient mettre en place des attentats sur le modèle de celui d’Oklahoma City en 1995, où des engrais agricoles avaient tenu lieu d’explosifs dans une attaque contre un centre du FBI, qui avait fait 168 morts.

Le 21 juillet, une première bombe avait été désamorcée par la police norvégienne, information divulguée par la télévision norvégienne.
Le 22 juillet, une attaque à l’explosif, suivie d’une fusillade meurtrière endeuille la Norvège.
Un coupable idéal est instantanément désigné, les médias sont inondés d’informations à son sujet. Ceci ressemble à s’y méprendre au miracle du 11 septembre, où dans un nuage de poussière d’une densité irrespirable, les enquêteurs américains avaient trouvé en quelques heures les passeports intacts des différents pirates de l’air ayant crashé les avions dans les tours. Un miracle de Saint Antoine !
Pour la parfaite synchronisation de la distribution des dossiers aux médias, on peut rapprocher cette efficacité à celle du lynchage planétaire de DSK. Ces messieurs font partie d’une organisation bien huilée.

Selon un expert en explosif de la police qui a pu effectuer une analyse, l’explosion était souterraine. Or depuis plusieurs jours, la rue était barrée pour des travaux dans les égouts. Il y a donc déjà une incohérence avec la version officielle d’un attentat à la voiture piégée. Selon un site norvégien, des témoins auraient rapporté que plusieurs tireurs se trouvaient sur l’île d’Utoeya au moment de la fusillade.

Toute cette histoire pue de A à Z.

Cela sent les opérations noires des barbouzes du Mossad, de la CIA ou de leurs sous-traitants, comme l’attentat de Londres ou celui de Madrid.

Comme pour l’assassinat de Kennedy, on jette en pâture à la vindicte du peuple, un Lee Harvey Oswald, qui sera la victime expiatoire de ce crime. Mais les vrais coupables ne seront jamais désignés, ni soumis à la justice des hommes.

Bombay vient d’être secoué par dix attaques terroristes simultanées visant à augmenter la tension entre l’Inde et le Pakistan. Une vague d’attentats au Pakistan est en cours, visant à démembrer le pays pour bloquer les projets de gazoducs et oléoducs chinois. Le Grand Jeu continue.

A l’heure où l’ensemble du système imposé par l’oligarchie financière occidentale est à l’agonie et à l’aube d’une violente mutation qui bouleversera la planète, les pressions dans l’ombre sont multiples.
Nous vivons dans un monde dangereux, qui pourrait le devenir plus encore.

Source

10 commentaires concernant l'article “Norvège : son économie, sa politique étrangère et les attentats”

  1. on en revient donc au Mossad/CIA/etc !le premier ministre norvégien savait que des attentats allaient arriver depuis le 20 juillet .Pour ceux qui parlent anglais il y a aussi le site scandinave aangirfan.blogspot.com qui a enquete sur le terrain et remarque qu’un haut gradé politique américain se promenait dans les fermes proches de la base militaire située à coté de chez ABB et suggère que le tueur ne serait pas le vrai Anders et/ou lui ou un de ses sosies etait visible en Indes dans un défilé pro-sioniste …

  2. Je ne nie pas ces informations mais ce qui me gêne c’est que notre milieu à une tendance malsaine à tout expliquer par le complot… le moindre nuage dans le ciel au dessus d’un pique-nique natio, et hop c’est un complot, image satellite à l’appui.

  3. Mur du Sion, je partage votre manque d’enthousiasme mais en même temps j’ajouterai ma pierre à l’édifice avec les deux info suivantes:

    La première qui s’est manifestée pour passer la patate chaude:
    c’est Gisele Littman, connue sous le pseudonyme de Bat Ye’or.
    Bat Ye’or a écrit: 1980 : Le Dhimmi, 1991 : Juifs et chrétiens sous l’islam, 2006 : Eurabia : L’axe Euro-Arabe, L’Europe et le spectre du califat
    Bat Ye’or est cité dans les écrits d’ Anders Breivik, et ses thèses reprises mais sans faire la une des journaux français évidemment…
    Or Gisèle Litman (Bat Ye’or) et son mari sont agents certifiés du Mossad depuis 1961. plus d’info: http://www.lexpress.to/pc/7603613/

    Ensuite, quand Document.no relate ses relations avec Anders Breivik et son maigre activisme, ceux ci mentionnent tout de même qu’il avait été présent lors d’une conférence de l’ambassade israélienne en hiver 2009. Date qui correspond au début de sa préparation. http://www.document.no/2011/07/behring-og-document/

  4. Ouais, enfin bon faut se poser des questions, mais pas non plus tomber dans la parano.

    On lit dans Rivarol que Breivic aurait en fait utilisé 10 T de TNT.
    10T de TNT, ça fait un cratère monstre. Là il n’a soufflé que de la verrerie.

    Il avait aussi acheté sa ferme bien longtemps avant les faits évoqués ici.

    Et s’ils avaient été plusieurs à tirer, ce ne serait pas bien difficile à prouver : Il suffit d’étudier les balles.

    Non c’est juste un gars qui n’avait aucune formation politique sérieuse, plus des troubles familiaux. Derrière tout son baratin on voit qu’il a attaqué le parti politique qui a ruiné sa famille.

  5. L’étude des balles peut parfois donner lieu à des conclusions fantaisistes (on se souvient de la « balle magique » lors de l’attentat contre JFK). Sans tomber dans la parano, il faut exclure toute version des faits et toute analyse émanant des médias officiels. Ceux-là mêmes qui maintiennent les histoires à dormir debout sur 11/09, le réchauffement climatique, les grippes aviaires-porcines-H1N1 mutantes intersidérales…

  6. la Norvège avait tout pour ètre heureux ! Une monarchie douce , l’indépendance monétaire ,le bon sens de ne pas se fourvoyer sous le joug immigrationniste démentiel de l’U.E,pas de dettes , des gouvernements sobres , de la probité politique en ne s’acoquinant pas avec les crimes sionistes ,peu de chomage et de bons salaires .Pourquoi alors inciter à l’invasion de leur patrie par des hordes arabos-africaines au point que les femmes et gamines blondes sont violées routinement et doivent teindre leur belle chevelure blonde en noir en èspérant ne pas etre victimes de ces prédateurs ?Par conformisme avec des cinglés mondialistes ? Quel gachis ! ces obsédés immigrationistes sont vraiment loes responsables de ce gachis ,en Europe ! c’est une véritable incitation au génocide des Blancs Européens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.