Nightrunner, le nouveau super-héros « français » – musulman

En décembre dernier, la firme DC Comics a publié un épisode de Batman spécial, mettant en scène sa nouvelle croisade contre le crime à travers les grandes capitales du monde entier. Sa première étape?  C’est Paris. Bref, en travaillant sur la matière vive de la France d’aujourd’hui, Hine a imaginé que Batman a besoin d’être aidé pour lutter plus efficacement contre le mal qui sévit dans les plus principales  villes mondiales. Pour se faire, l’homme chauve-souris a recruté un super-acolyte français d’origine algérienne, musulman qui habite Clichy-sous-Bois. Son nom? Nightrunner (littéralement, le « Coureur de la nuit »). Sous le masque de ce Bat-Yamakasi, un jeune homme de 22 ans nommé Bilal Asselah, qui a assisté à la mort de son meilleur ami Aarif, victime de la police lors des émeutes de 2005 ayant embrasé la banlieue parisienne.

Lire l’intégralité de l’article

Merci à KRN

4 commentaires concernant l'article “Nightrunner, le nouveau super-héros « français » – musulman”

  1. Aucun rapport avec cette fantastique ligne claire qu’Hergé magnifia . Et puis ces «héros» batman,spiderman,bronfman,spigelman,newman,offman et pourquoi pas doberman(quoique lui au moins bien dressé peut nous defendre contre les subermans),c’est pas notre culture.

  2. Je me suis mis à la recherche de super-héros catholiques et je suis tombé sur ceci :

    http://jewpop.blogspot.com/2010/05/des-super-heros-pas-tres-catholiques.html

    Comme quoi dans les comics comme dans la vie, la secte vient immanquablement nous coller son golem sur le râble.

    En tout état de cause, il faudrait faire appel au Dr Ryssen pour étudier ces « surhommes », dotés d’une double personnalité, qui « superpose [leur] propre justice à la justice commune ».

    Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Super-h%C3%A9ros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.