20 commentaires concernant l'article “Moscou 2011”

  1. Réjouissons-nous de « La Chute »…du Mur…. Réjouissons-nous de la grande tuerie intra-européenne de 14-18 à 39-45… La Russie ultime réserve de « blancs » … c’est cuit. Les chinetoques vont se goinfrer la stratégique Sibérie et ses richesses, ils ont le nombre, la puissance… On a bien fait de s’entretuer … trois quatre décennies on n’existe plus… c’est dans les tuyaux. Pour changer le cours des choses il faudrait une réaction surhumaine! y’aura? y’aura pas?

  2. Poutine les a-t’il mis à genoux ?… en les humiliant face contre terre ?.. en les forçant à prêter allégeance ?… ah la la…!

  3. Mettons-nous cela dans le crâne: L’ISLAM NE PROGRESSE EN EUROPE QUE GRÂCE À LA COMPLICITÉ DES GOUVERNANTS!!! QUI SE DISENT LAÏQUES!!!

  4. Ne nous emballons pas même si les images sont impressionnantes.
    Ma femme, moscovite, m’explique que cela est permis un seul jour par an dans le seul quartier de la mosquée de Moscou, ce qui relativise étant donnée la superficie de la ville.
    D’autre part, il y a environ 15 millions de musulmans en Russie (qui y sont depuis fort longtemps et sous contrôle pour leur immense majorité-j’ai pu voir de mes propres yeux qu’ils rasent les murs en silence à Moscou, ville sans tags et autres saletés-) pour environ 160 millions d’habitants.
    En France c’est quasi autant (6 millions officiellement) pour 65-70 millions d’habitants.
    Et puis entre le peuple et les autorités russes et le peuple et les autorités « françaises », là aussi il y a des différences de mentalité…
    Poutine est russe, sarkozy…

  5. La Russie « ultime rempart » de l’Europe Blanche et Chrétienne…mdr!
    Ha ha ha! Ho ho ho!
    Il sont plutôt dans la même crasse que nous, oui.
    Virer les oligarques cosmopolites c’est bien, mais ça ne règle pas le problème de la présence de millions de centraux-asiatiques qui vous font un remake des invasions tatars dans la capitale sachant très bien que le temps et le nombre joue pour eux.

  6. je ne m’inquiete pas pour la Russie . ils ne sont pas aussi frileux que les pays d’Europe occidentale ( France , Allemagne, Russie… )

  7. Il est vrai que la Russie souffre actuellement d’une invasion de Tadjiks, Ouzbeks, et autres qui n’y ont jamais été aussi présents que depuis que leurs pays ne sont indépendants, ce qui, rayon logique, est assez peu évident. Lesdits se montrent parfois assez agressifs, avec revendications en tout genre de travail, de mosquées, d’aides qu’ils seraient bien incapables d’obtenir chez eux, avec un discours qui, dans ses termes, ne peut être que télécommandé par des officines extérieures. Leur comportement agressif et souvent meurtrier commence effectivement à courir sur le haricot. Et il est vrai qu’ils bénéficient de la complaisance courtoise de certaines zélites, lesquelles inspirent parfois la politique gouvernementale.

    Cependant, la situation reste quand même très différente de la France.

    D’abord parce qu’il existe en Russie des peuples musulmans depuis le XVIième siècle, que les Russes soumirent après s’en être libérés. Les Empereurs ont toujours su tenir à ces peuples un discours de force et de respect qui a été celui qu’ils comprenaient et qui a suscité de leur part une allégeance qui ne s’était jamais réellement démentie. Mais il est vrai que,pour les Caucasiens et les peuples d’Asie centrale, conquis par Milioutine dans le premier cas, par Skobelev dans le second, les relations ont toujours été plus complexes.

    Ensuite parce que, en Russie, subsistent pas mal d’anticorps, d’institutions, de forces culturelles et spirituelles diverses qui, comme l’Église Orthodoxe, sont en pleine renaissance et participent de façon concrète et dynamique à la construction sociale et culturelle du pays. Cela se traduit par une pratique religieuse Chrétienne régulière et en pleine augmentation, comme l’est aussi la fréquentation des églises, pratique et participation qui se fait avec l’accord et l’aide de l’actuelle équipe gouvernementale, il faut avoir l’honnêteté de le reconnaitre. Si on voit des musulmans en prière, on voit aussi des processions publiques tout au long de l’année, avec parfois des centaines de milliers de personnes, comme à Pâques, à la Saint Serge de Radonej, on ne compte plus les apparitions et discours publics de SS Cyrille, avec une action concrète de sa part dans de nombreux domaines publics…

    Les fêtes Chrétiennes, de Pâques à la Dormition, en passant par des dizaines d’autres, se déroulent en Russie publiquement, avec, encore une fois des participants qui se chiffrent jusqu’à plusieures centaines de milliers d’un coup, avec participation des autorités publiques et sont largement rapportées et diffusées dans les médias de masse, ce avec respect et bienveillance, alors que lesdits médias ne sont pourtant pas nécessairement contrôlés par le Patriracat.

    Et les milliers d’églises actuellement en (re)constructions le sont avec de l’argent gouvernemental ou municipal aussi. Ce fait est aussi à mettre en parallèle. L’ensemble des membres de l’exécutif ou du législatif ne sont pas tous acquis à la cause de la destruction du patrimoine d’Histoire, de spiritualité et de culture de la Russie, il s’en faut de beaucoup. L’actuelle renaissance publique et intense de ce patrimoine ne pourrait se faire sans l’aide active de ces gens, il faut le souligner.

    De plus, une partie importante des médias en Russie se montre plus que bienveillante avec cette participation de l’Église à la vie publique, ce qui n’est pas le cas en France. Au point que l’autre partie médiatique « libérale » se met à gueuler à la « dictature cléricale »,à l’instar de cet archétype qu’est Vladimir Posner, (qui fit toute sa carrière sous le régime communiste…).

    Donc, on peut effectivement s’inquiéter d’une situation désolante, mais sans perdre de vue que, de l’Église à certaines associations et partis politiques, les forces qui participent au renouveau de la Russie existent et sont en bonne forme, à la différence notable des pays de l’Euroland.

  8. …et il n’est pas le seul.

    Egor Gaidar, Valeria Novodvorskaia, Serguei Kovalev, Léonid Nevzline ou même Khodorkovski, du temps de son impunité…Liste non-exhaustive.

    Une belle brochette . Ils s’étonnent ensuite qu’on ne les aime pas…

  9. Merci pour ces précisions Tchetnik.

    C’est vrai que la situation en Russie est meilleure qu’en Euroland du point de vue de l’Eglise et de la Politique, mais niveau natalité et avortement, c’est catastrophique dans l’ancien bloc de l’Est.
    D’ailleurs sur ce dernier point, auriez-vous des donnés chiffrés, les communautés slaves et chrétiennes font-elles plus d’enfants que les turco-caucasiens-musulmans? Qui a recours massivement à l’avortement, slaves ou envahisseurs? Quel est le profil de la futur Russie, c’est-à-dire des enfants dans les écoles maternelles et primaires, plutôt Russes ou plutôt Ouzbeks?
    Et si vous avez les chiffres exactes des croyants ET pratiquants je suis preneur, car c’est très (voire volontairement) confus, sur les muzzs ça va d’un extrême à l’autre de 5% à 20% de la population, chez les chrétiens idem de 10% à plus de 80%.

  10. Les avortements sont en effet prportionnellement encore plus nombreux en Russie qu’en France. Cependant, les autorités publiques comme l’Église travaillent beaucoup à limiter cette pratique, voire à l’interdire à long terme.

    Cela se traduit entre autres par des campagnes de pub dans le métro à MK, dans lequel on pouvait lire des affiches sur « la famille » et « la nation », par exemple. Et, il est frappant de voir en Russie autant de jeunes femmes avec des enfants en bas âge, chose que en France ou même au Canada, je n,ai pas constaté.

    Les derniers chiffres dont je dispose:

    En 2005, la population russe a décrue de 760 000 habitants, ce qui était le record absolu.

    En 2006, la baisse n’a été « que » de 520 000 habitants.

    En 2007, la baisse n’a été « que » de 280 000 habitants.

    En 2008, la baisse est d’à peu près 116.000 habitants.

    En 2009, la population a augmenté de 12.000 personnes, la natalité ayant augmenté de 3% sur l’année 2009 et ce malgré la crise économique. Les mesures Medevedev de 2005 ont donc eu un résultat absolument foudroyant.

    En 201o, la baisse de population a été la moins forte, et au cours du premier semestre 2011, le taux de mortalité a régressé de 2,8% avec un taux de mortalité infantile de 7,1 pour mille.

    Donc, la situation, sans être rose, se redresse, et reste en fait pas plus grave que dans certains pays comme l’Allemagne.

  11. Pour les croyants Et pratiquants, je vous renvoie à ce récent sondage, encourageant, lui aussi:

    http://fr.rian.ru/russia/20061031/55276580.html

    Il faut savoir que beaucoup de gens ne pratiquent pas forcément toutes les règles et exigences spirituelles comme corporelles de l’Église, pour des raisons X et Y, mais le considèrent néanmoins comme un idéal, essayent de faire ce qu,elles peuvent et adhèrent quand même pleinement à la théologie et doctrine de l’Église Orthodoxe.

  12. Le groupe ethnique le plus nombreux sont les slaves, selon le recensement de 2002, depuis 1989, (il y a eu des changements importants) dans la composition ethnique de la Russie de par les différences de( fécondité, et de migrations). Passant 81,5 % à 79,8 % depuis cette date.Source wikipédia.

  13. @Agnos

    Ces chiffres sont effectivement à prendre comme ils sont, mais ils indiquent au moins qu’une partie substantielle de la population s’attache au Christianisme, même si pour la plupart, cela reste encore superficiel.

    la fréquentation des paroisses peut se mesurer aussi (et cela est plus révélateur) au nombre d’églises actuellement en restauration ou en construction, dans l’oblast de Mk, mais pas seulement.

  14. Des nouvelles sur l’évolution de la législation sur l’avortement en Russie:

    http://www.mospat.ru/fr/2011/03/05/news37330/

    Ainsi que sur d’autres sujets, qui montrent l’implication réelle de l’Église dans la construction de la société en Russie.

    inutile de dire que tous les féministes et gauchistes professionnels geulent au « cléricalisme » à ne savoir qu,en faire. Les millions de morts des Goulags n’ont pas provoqué de leur part autant de réaction…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.