Manifestation nationaliste interdite en Lettonie

La mairie a interdit toutes les manifestations liées à l’anniversaire de la formation de la Légion lettonne en 1944, dont son défilé traditionnel vers le monument de la Liberté dans le centre de Riga.

Cette légion,  alliée de l’Allemagne, avait pris les armes pour chasser les troupes soviétiques  qui avaient envahi leur pays. Cet acte de résistance face à l’oppresseur communiste russe est un symbole fort du nationalisme letton.

Après la défaite de l’Axe, les Soviétiques ont envahi de nouveau et annexée la Lettonie. Afin d’écarter les rêves d’indépendance des Lettons, le pouvoir communiste implanta une forte communauté de colons russes sur le territoire de ce petit pays.

Aujourd’hui, c’est le descendant d’un de ces colons russes, le maire russophone de Riga, Nil Ouchakov qui interdit le défilé traditionnel des membres de la Légion lettonne  le 16 mars prochain.

Contactée par RIA Novosti, le ministre lettonne de l’Intérieur, Linda Murniece, a expliqué que cette interdiction n’était pas « motivée », les forces de l’ordre n’étant pas informées d’éventuelles « menaces » à la sécurité publique.

Source

1 commentaire concernant l'article “Manifestation nationaliste interdite en Lettonie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.