Macron rencontre le président israélien : « L’antisémitisme constitue la négation des valeurs de la République »

Le dîner Macron-Rivkin à l’Elysée – DR

La phrase de Macron est dangereuse, à double tranchant.
Comme celle de Manuel Valls qui avait décrit, en hiérarchisant les citoyens, la communauté juive comme “à l’avant-garde de la République et de ses valeurs”.
Que faut-il en déduire concernant les « Valeurs de la république » ? Sortent-elles du Talmud ?!

« Le président français Emmanuel Macron a rappelé l’importance stratégique de la sécurité d’Israël lors d’une conférence de presse donnée mercredi à l’Élysée avec son homologue israélien Reuven Rivlin.

S’il s’agissait de la première rencontre entre les deux leaders, le président Rivlin n’avait pas manqué de féliciter le président français au lendemain de son élection face à Marine Le Pen, le remerciant notamment pour sa position forte contre l’antisémitisme dans un courrier.
« En 70 ans, l’attachement profond de la France à la sécurité d’Israël ne s’est jamais démentie », s’est félicité le président français, estimant qu’il s’agissait « d’une priorité » pour « la stabilité de la région ».
Lors de cette conférence de presse qui s’est tenue après une réunion d’une heure entre les deux dirigeants, Macron a évoqué plusieurs dossiers tels que l’Iran, la Syrie, le Liban et, naturellement, le conflit israélo-palestinien.
[…]
« Je pense à la communauté juive française, une des plus importantes au monde, qui fait partie intégrante de notre société et de son histoire », a-t-il rappelé, avant de souligner la détermination du gouvernement « pour poursuivre notre combat contre l’antisémitisme qui constitue la négation même des valeurs de la République française ».
De son côté, le président israélien Rivlin a souligné que les deux pays étaient « sur le même front pour lutter ensemble contre le terrorisme mondial ».
« Aujourd’hui le régime iranien et ses supplétifs sont la principale source de déstabilisation au Moyen-Orient et en Europe », a-t-il dénoncé.
« Le régime iranien est un ennemi qui ne cache même pas ses intentions de détruire Israël », a-t-il ajouté.
Reuven Rivlin a averti Emmanuel Macron qu’Israël pourrait engager une action militaire contre le Hezbollah au Liban, affirmant que la milice chiite, soutenue par l’Iran, produisait secrètement des armes dans la capitale du pays des cèdres.
« S’il existe une menace émanant du Liban, nous ne resterons pas les bras croisés », a déclaré Rivlin.  […] »

Lire l’intégralité de l’article sur i24news.tv
Source E&R


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :