Macron ne serait pas opposé à la taxation des plus-values immobilières sur les résidences principales !

Tous les moyens sont bons pour tondre les Français. Alors que l’augmentation de la fiscalité sur l’essence a enflammé la France, Macron pourrait s’en prendre à la classe moyenne, plus docile et toujours prête à travailler plus pour maintenir son niveau de vie.

« Réformer la fiscalité de l’immobilier en l’alourdissant sur certaines reventes de logements ? Emmanuel Macron a discrètement lancé la piste à l’occasion du grand débat national. «Votre idée est très bonne», a déclaré le chef de l’État fin janvier lors d’une rencontre publique à Bourg-de-Péage (26) à un intervenant qui suggérait de «réguler» certaines plus-values immobilières. À «Bordeaux, il y a eu beaucoup de plus-values immobilières quand le TGV est arrivé», a souligné Emmanuel Macron. Le chef de l’État pointe du doigt une «injustice» en faveur de propriétaires qui «n’ont pas travaillé pour ça.»

Les propos du président, selon qui ces plus-values ne sont « pas taxées », semblent concerner prioritairement les résidences principales, qui sont effectivement exonérées à la revente. »

Source : Le Figaro


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :