Lies Hebbadj faisait travailler un clandestin dans une des ses boutiques

Un Mauritanien aurait travaillé au point-phone de Lies Hebbadj sans être déclaré. Il y a été surpris par les policiers lors d’une perquisition. Ne disposant pas d’un titre de séjour en règle, il a été conduit, lundi soir, au centre de rétention de Rennes, dans l’attente de sa possible expulsion.

Bravo messieurs les policiers républicains, vous venez de vous rendre compte de ce que tout le monde savait déjà : les « points-phone », les kébabs et autres boucheries hallal ne sont pas tenus que par des gens en situation régulière.
Encore un petit effort et vous constaterez que la plupart des jeunes de 18 ans au volant de Mercédès à 50.000 euros n’ont pas gagné cet argent en travaillant à l’usine mais en vendant de la drogue…

Source

1 commentaire concernant l'article “Lies Hebbadj faisait travailler un clandestin dans une des ses boutiques”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.