Liban : « Jésus est le premier résistant et le premier martyr face aux Juifs »

Le Hezbollah, avec l’appui du Courant Patriotique Libre du général chrétien Michel Aoun, a commémoré, lundi 15 février 2010, ses martyrs Abbas Moussaoui, Ragheb Harb et Imad Maghnieh, dans le quartier chrétien de Jdeidé (Metn), suscitant une vive polémique.

En effet, l’amphithéâtre de l’école de la Sagesse, appartenant à l’évêché maronite de Beyrouth, avait été loué officiellement pour organiser une conférence-débat sur le dialogue islamo-chrétien. Mais en réalité, le Hezbollah a voulu commémorer ses martyrs en terre chrétienne. Lors de la commémoration, organisé au soir du « Lundi des cendres » marquant chez les Maronites le début du carême, le député proche du général Aoun, le franco-libanais Nabil Nicolas, a pris la parole, estimant que « le mois du carême chez les chrétiens est un mois de résistance. C’est la résistance de Jésus face au mal et aux Juifs. Jésus fut de ce point de vue le premier martyr chrétien tombé dans le combat contre les Juifs ».

2 commentaires concernant l'article “Liban : « Jésus est le premier résistant et le premier martyr face aux Juifs »”

  1. Quand le député Nabil Nicolas utilise le terme « juif », il veut dire « juif talmudique » ou « pharisien » si vous préférez…
    Les Chrétiens revendiquent leur filiation au Peuple Hébreu antique mais ceux que nous appelons « Juifs » aujourd’hui ne sont que les héritiers de la secte des Pharisiens qui fit mettre à mort le Christ. Une très grande partie des Juifs antiques suivirent l’enseignement du Christ et devinrent Chrétiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.