L’euthanasie est une demande de bien-portants

En vingt ans, le docteur Claire Fourcade, responsable du pôle de soins palliatifs de la polyclinique Le Languedoc, à Narbonne, a accompagné près de 10 000 patients en fin de vie. Elle n’a été confrontée qu’à deux demandes d’euthanasie qui ont toutes deux été abandonnées :

« Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’euthanasie est une demande de bien-portants. Sur le terrain, les patients concernés ne la demandent pas ».

Elle craint que ce projet n’ait l’effet inverse de celui escompté :

« Nos patients sont vulnérables et ils ont besoin qu’on les accompagne. Autoriser l’euthanasie reviendrait à dire à tous ceux qui espèrent que leur espoir est déraisonnable ».

Source : LSB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.