L’Etat républicain veut « rééduquer » les femmes portant le niqab

Le gouvernement n’entend pas seulement sanctionner, il veut aussi éduquer. C’est en somme ce qu’on peut tirer du projet de loi visant à interdire le port du voile intégral, qui a été présenté mercredi en conseil des ministres. Le texte prévoit en effet « un stage de citoyenneté » pour les femmes concernées, qui s’ajoutera ou se substituera à l’amende de 150 euros encourue.

Le projet de loi « interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public », préparé par la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie et qui peut encore évoluer, comprend sept articles. Le premier article stipule que « nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ». L’espace public comprend la voie publique ainsi que « les lieux ouverts au public ou affectés à un service public ». Le texte prévoit plusieurs exceptions à cette interdiction : quand « la tenue est prescrite par une loi ou règlement » (casque pour motocycliste…), si elle est « autorisée pour protéger l’anonymat de l’intéressé » (forces de sécurité…), si elle est « justifiée par des raisons médicales » ou si elle « s’inscrit dans le cadre de fêtes » (masque de carnaval…).

Selon l’article 3, les femmes contrevenant à la loi seront passibles d’une amende de 150 euros. Mais le texte stipule aussi que l’obligation d’accomplir le « stage de citoyenneté » prévu par le code pénal « peut être prononcée en même temps ou à la place de la peine d’amende ». Il peut donc être une alternative aux poursuites ou une peine complémentaire. L’interdiction du port du voile intégral tout comme la verbalisation des contrevenantes n’entreront en vigueur qu’à « l’expiration d’un délai de six mois » de médiation et de pédagogie « suivant la promulgation » de la loi, soit aux alentours du printemps 2011.

Le projet de loi prévoit encore un nouveau « délit d’instigation à dissimuler son visage », puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Il vise notamment les maris ou concubins obligeant leurs compagnes « par menace, violence ou contrainte, abus de pouvoir ou abus d’autorité » à porter le voile intégral. Ce délit entrera en vigueur dès promulgation de la loi.

Source (Merci à Hulk)

7 commentaires concernant l'article “L’Etat républicain veut « rééduquer » les femmes portant le niqab”

  1. il n’y a pas de stage à la citoyenneté à faire (qui les financera encore ??!!)
    il suffit juste de dire que ce n’est ni européen et encore moins français !!! point barre !!!
    plutôt que de théoriser sur le droit des femmes, sur l’aspect salafiste de l’interprétation du coran,….et blablabla et blablabla !!!!
    perte de temps mais il est vrai que dans cette « ère du vide », du temps, il y en a à foison !!!!
    ras-le-bol du politiquement correct des bisounours mondialistes !

  2. Arrêtons de confondre l’islam et la culture arabe. Appelons un chat un chat et retirons ces épines de la culture française. Qu’il y ai des musulmans en France je m’en moque, mais des gens habillés comme dans le Sahara c’est inadmissible.

  3. Moi je m’en moque pas. La France est dans sa quasi-totalité blanche ( c’est un fait historique indiscutable!!) et catholique ( ou du moins chrétienne ). Pour moi la population totale immigrées ( noirs, arabes, asiatiques etc etc etc…) ne doit pas dépasser 2,3 ou 4 % de la population totale!

  4. Les muslmans ne sont pas forcéments immigrés. Dans la mesure ou la personne respecte les valeurs républicaines et les normes frnçaises ( catholiques, mais comme on le sait tous ici, bon nombre de valeurs catholiques sont aussi défendues dans l’islam ou dans le judaisme car après tout les valeurs religieuses sont le reflet du bon sens humain ) qu’elle soit musulmane ou catholique m’importe peu.

    Les questions vestimentaires par contre, ici on est dans un pays tempéré donc on s’habille pas comme en Afrique point barre.

  5. « Les muslmans ne sont pas forcéments immigrés. »
    Non, mais ils le sont quasiment tous, hormis une toute petite minorité (pour le moment anecdotique) de Français convertis à l’islam.

    Trois6, tu demandes que les immigrés respectent les valeurs républicaines et le catholicisme. Or :
    1/ Ces valeurs sont opposées…
    2/ On n’est pas français en adhérant à certaines valeurs…
    Une France envahie d’immigrés – même s’ils pensent bien et sont tous très sympas – n’est plus la France.

  6. Ce n’est pas une question d’immigration. Une nation est faite de valeurs et de normes. A partir du moment où les immigrés intègrent ces normes ils ne sont plus immigrés, ils sont français. Combien d’italiens ont réussis ? de Polonais ? Beaucoup de personnes d’origines maghrébines sont plus franco-conservateurs que tous ces gauchiste qui prônent l’ouverture du monde.

    La France a connue des vagues d’immigrations réussies. Les échecs d’aujourd’hui sont dus à trop de facteurs pour en parler ici, mais il est clair que les nouveaux français sont souvent bien plus français que les français de souche. Ne voyons pas dans l’arabe ou dans le noir, le musulman ou le polygame sauvageon. La couleur de peau n’est pas un indicateur de citoyenneté.

    Enfin les valeurs républicaines et catholiques ne sont pas opposées. Sauf bien sur s’il on parle de ce camouflet qu’est la République Française d’ aujourd’hui…

  7. Les muslmans ne sont pas forcéments immigrés. Dans la mesure ou la personne respecte les valeurs républicaines et les normes frnçaises ( catholiques, mais comme on le sait tous ici, bon nombre de valeurs catholiques sont aussi défendues dans l’islam ou dans le judaisme car après tout les valeurs religieuses sont le reflet du bon sens humain ) qu’elle soit musulmane ou catholique m’importe peu.

    Les questions vestimentaires par contre, ici on est dans un pays tempéré donc on s’habille pas comme en Afrique point barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.