Les sodomites d’Act Up se moquent des gens normaux !

A quelques mois des présidentielles et pour peser au maximum dans les débats précédents l’élection, le lobby homosexualiste « Act up » lance une campagne de publicité participative afin de promouvoir le « mariage »  « homo ».
Le concept est simple : les employés d’Act Up (subventionné par nos impôts) proposent aux gogos 4 visuels différents. Les participants payent 1 euro pour voter et ils sélectionnent le visuel qui leur semble le plus approprié pour illustrer la revendication. L’objectif déclaré par Act Up est d’atteindre les 30.000€. Une fois les 30.000€ récoltés, l’affichage commence. L’idée est intelligente puisque la campagne démarre non pas au moment de l’affichage mais au lancement du vote. Act up ne manque pas de culot en faisant pleurer ses fidèles pour récupérer 30.000€, alors que l’association est financée annuellement à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros par l’État, les collectivités territoriales et de gros donateurs. Mais là où ces extrémistes poussent le bouchon encore plus loin, c’est en osant se moquer ouvertement des gens normaux ! En raillant les gens qui pensent qu’un couple, c’est un homme et une femme, rien d’autre ! En suggérant que nous avons des vies ennuyeuses, que nous n’avons plus rien à dire à notre mari ou à notre femme. C’est tout simplement incroyable ! Nous vous laissons apprécier celui des 4 visuels qui se moque de nous :

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

76 commentaires concernant l'article “Les sodomites d’Act Up se moquent des gens normaux !”

  1. Si les deux spécimen à tête de noeud font des petits, ils nous les garderons dans un bocal! beuark! et avec piercing au coin du sourcil…Le mariage c’est un homme-une femme. Et basta! Il n’y a rien à discuter sur ce sujet.

  2. ils peuvent continuer à pleurnicher,le mariage homo ne passera pas.
    Même le parti socialiste est opposé à leurs revendications,comme quoi…
    Bon je m’éloigne du débat,on n’est pas là pour donner des points à la gauche non plus,mais pour exprimer notre doctrine nationaliste.
    Pendant ce temps là,les dealers des quartiers populaires vivent confortablement grâce aux homosexuels qui se défoncent (dans tous les sens du terme) au quotidien !!!!

  3. 30 000 euros pour des groupuscules d’extrémistes sodomites. Encore des sous balancés par les fenêtres. Et quand d’honnêtes gens travailleurs qui font pas chier leur monde avec des revendications à la con demandent une formation professionnelle , ah non là les caisses sont vides !
    La Raie Publique pissons lui au c** !

  4. Ils font quoi de tout leur pognon…? certainement pas des affiches, vu la qualité de celle-ci !
    Les modèles photographiés ne collent pas au sujet…On a simplement l’impression qu’ils attendent leurs plats depuis deux heures, et qu’ils sont sur le point de changer de resto…mais pas forcément de conjoint !

    Quand au cadre…il pourrait être réalisé avec « Paint »…en cinq minutes…(Ceci dit, si « l’infographiste » est […]…il est vrai que les cinq minutes peuvent couter beaucoup d’argent).

  5. les homos font de la discrimination illégale envers les gens normaux qui n’ont pas envie d’etre homo comme eux , et surtout pas pour eux ,ces laches qui baissent le froc quand ils s’agit de démontrer sa servilité envers les islamistes devant une mosquée .

  6. Mes parents sont mariés depuis 22 ans, j’ai plusieurs frères et soeurs, ma maman fait le ménage pendant que mon papa bricole. La parfaite petite famille à vos yeux et pourtant ils sont athés et défendent farouchement les droits des homo et ils n’ont absolument pas été choqué par ces affiches qu’ils trouvent plutôt bien, tout comme moi.

    Essayez encore !

    Ps: Act Up est une association LGBT, et les lesbiennes ne sont pas des « sodomites », soyez un peu logiques.

  7. Autrefois les homos se cachaient, puis ensuite ont commencé à se montrer avec une certaine discrétion, puis ont réussi à se faire bien voir d’une paetite partie de la

  8. d’une petite partie de la population, puis ont commencé à demander des droits, puis ont fait grimper leur audace de plus en plus haut, et le culot monte, monte, monte et nous seuls devons le stopper, pour éviter l’empoisonnement total de l’âme de nos enfants, face à cette abomination.
    Opposons une colère légitime qui aille crescendo.

  9. Eh oui lève-toi, c’est la progression logique : un saint (je ne sais plus qui) a dit que (je cite entièrement de mémoire, soyez indulgents) :

    – le commencement du péché se signale par la honte et donc le fait que le pécheur se cache,

    – le milieu du péché se remarque par le fait que le pécheur n’a plus honte, donc ne se cache plus (et demande la reconnaissance de son péché comme un « droit »)

    – le dernier stade du péché est la consommation de l’abomination : il vient quand ayant perdu absolument toute retenue, le pécheur se GLORIFIE de son péché et l’impose aux autres…

    les malheureux, ils en sont là…

  10. Bonjour,
    Allons allons un peu d’humour. la campagne montre justement que la légalisation du mariage homosexuel n’aura aucun impact sur les couples hétérosexuels.
    Quand à la moquerie, des couples homos qui s’ennuient au restaurant ça existe aussi comme ce sont des gens comme les autres.
    Ce qui est extrémiste ce sont les discours de haine. Cela rappelle des mauvais souvenir quand certains souhaitent qu’un catégorie de la population ait des droits différents des autres.

  11. Les habitués du site connaissent mes vues sur le « mariage homo », inutile, absurde et ne faisant que choquer les plus hostiles aux homosexuels.

    Act Up comme toutes ces associations vivant des deniers publics ne représente pas grand chose. Ses outrances passées et sa propagande actuelle ne m’ont jamais convaincu et beaucoup d’homos pensent comme moi….

    Je le répète sans relache, que les homos arrètent de se regarder le nombril, qu’ils pensent un peu aux autres sans récriminations ni jalousies. Ma seule revendication c’est l’indifférence.

  12. [On modère vos commentaires d’insultes à l’endroit des administrateurs et des lecteurs de ce site. Sachez que l’on accueille bien volontiers la contradiction tant qu’elle ne nuit pas à la courtoisie la plus élémentaire. Veuillez à corriger votre comportement/éducation.]

  13. Pacifis, c’est vrai, certains ont plus de droits que d’autres : les hétérosexuels peuvent se marier, les homosexuels, pas encore

  14. J’ai été un peu trop virulent, c’est pourquoi on a supprimé mon commentaire.

    Mais, flemme de tout réécrire, je disais juste qu’il fallait voir de l’humour dans cette affiche qui n’est pas du tout une moquerie du couple hétérosexuel puisque les homosexuels veulent tendre à cet ennui caricatural de la vie de couple.

    Rien de plus, il faut donc arrêter la paranoïa.

  15. Euh mis à part une légère psychorigidité de certains commentateurs on peu m’expliquer le rapport avec les juifs ? C’est à cause de l’argent qu’ils gagnent ?

  16. Je sais Julien, je sais, ça commence à faire un certain temps que je ma balade (suffisemment longtemps pour qu’ils essaient de me faire partir) mais en commençant à gratter un peu je me rends compte que tout n’est pas si pourri qu’il en a l’air (bon je n’adhère nullement à leurs valeurs, mais humainement il y a des gens corrects (comme quoi, il y a du bon partout, plus ou moins caché)

  17. Pingouins et Pingouines

    Le mariage, faut-il le rappeler, c’est un homme – une femme, pour fonder une famille, c’est à dire avoir (ou pas hélas) des enfants. En dehors de ça, toutes les combinaisons sont possibles et ne regardent que vos petites vies privées dont on a que foutre! donc vous pouvez tondre la pelouse, biner le potiron, en long en large en travers et même en couronne! mais de grâce arrêter de nous jouer les pleureuses comme si vous étiez persécutés dans vos pratiques respectives parceque ça devient gonflant! Vos choix, vos jeux, vos penchants sexuelles? comme tout le monde, chacun chez soi.

  18. @Blue Pingu

    Euh mis à part une légère psychorigidité de certains commentateurs on peu m’expliquer le rapport avec les juifs ? C’est à cause de l’argent qu’ils gagnent ?

    Evidemment si vous arrivez avec 5 trains de retard ( c´est comme de commencer á lire un livre par le chapitre 5) , cela parait logique que vous ne compreniez pas le quart de ce qui se dit ici.
    Commencer par lire le talmud , ensuite vous comprendrez de quoi cela traite … demander á julien (juju pour les intimes) de vous pretez un exemplaire , il sait , lui , de quoi cela parle.

  19. @juju

    Au fait , qui vous á dit que les couples s´ennuyaient , je veux bien vous prende en stage de réeducation , mais il faut que vous sachiez que je m´éclate avec ma femme …et mes enfants …bon le week end c´est randonnée de plusieurs kilometres en montagne , cela ne plait pas a tous le monde , mais cela maintien en forme , je vous le promet.

  20. Sixtine

    Ne croyez pas que vos parents ont bien agit en vous élevant dans l’athéisme , que vous le vouliez ou non, Dieu existe et ils devront répondre de la non éducation qu’ils vous ont laissée.
    Les Saints et Saintes qui ont eu l’épouvantable vision de l’Enfer, sont unanimes : Il y a en Enfer beaucoup de personnes qui n’y ont pas cru.
    Par contre, si vous, vous aimez vraiment vos parents, au lieu d’aller dans leur sens, ce qui augmente leur culpabilité, vous faisiez l’effort de recherche de vie spirituelle, vous auriez alors le désir de travailler à leur salut éternel et feriez l’effort de prier pour eux.
    Alphonse Ratisbonne ne croyait pas en Dieu, il fut converti au moment où il s’y attendait le moins, il éprouva un bonheur indescriptible, mais en même temps une grande détresse pour les âmes en danger de damnation, il devint prêtre et rejoignit son frère, juif converti devenu prêtre, et qu’il haïssait d’une haine insurmontable.
    Aimez vos parents, faites l’effort de vouloir les sauver, la vie est courte, l’éternité est sans fin : Bonheur ou Horreur éternelles.
    Ont peut arriver à Dieu par la raison, le docteur Gernez faisait remarquer qu’il fallait une Intelligence au-dessus de tout, car disait-il : aucune variété d’oiseaux n’a des ailes semblables, chacune est unique et exceptionnelle , la raison humaine doit s’incliner ».( Il fut plus jeune bachelier de France, et toubib à 21 ans, ces travaux et découvertes sont extraordinaires, mais étouffées par le Fric crapuleux, exemple : le cancer est guérissable à plus de 93 % avec un remède inoffensif (ô combien) donné autrefois aux petits enfants pour dormir, le Fric a fait voté une loi criminelle en 2001 pour déclarer ce remède cancérigène, : le Sirop Tessedre, interdit, verboten, un brave ministricule avouait , en a parte : les pharmaciens et les médecins oncologues n’auraient plus de travail et il y aurait trop de retraités.(vidéos sur Gernez sur le net)

  21. @ LeHuron : Où ais-je dit que j’étais homosexuel ? Nulle part je crois, et je peux vous assurer que je suis hétérosexuel (et je n’en ai pas honte mais ne trouve pas motif à s’en glorifier non plus). Je crois pas m’être jamais plaint de discrimination envers mes pratiques sexuelles (j’ai suffisamment de pudeur pour ne pas en parler ici).

    @Goyim, merci à vous de me donner un début de réponse, vous êtes gentil (c’est le cas de le dire)

    Et pour info, je ne sais pas ce qu’a dit julien, je suis arrivé dans la discussion après qu’il y ait eu modération.

    Mais pour ce qui est de la lecture du Talmud il faudrait peut-être que je lise la totalité de la Bible avant de m’interesser aux livres d’autres religions

  22. Comment les Tchékistes exégutaient leurs victimes:

    En posant au gars agenouillé la question « y-a-t-il un Dieu » en pointant le Nagant sur la nuque.

    Le coup partait à chaque réponse positive.

    Ce qui était enseigné dans les écoles Soviétiques:

    «  »Homme: Muscles 40 kg, Charpente osseuse: 20 Kg, Organes: 10 kg, Âme: 0 Gr ».

    On sait comment tout ça a fini, et à quel prix.

  23. Ce qui prouve que ceux qui disent « Dieu n’existe pas » en donnant des leçons d’humanisme, accessoirement, devraient réfléchir à la réalité de leurs pensées et valeurs.

  24. Par ailleurs, il est toujours étonnant de constater que ceux qui reprochent aux religieux un principe de « vérité universelle » ilustrent eux mêmes très bien ce principe en assénant leurs convictions comme telles.

    Pas très « relativiste » tout ça.

  25. La seule réalité qui tienne c’est qu’il n’y a aucune preuve irréfutable de l’existence ou de la non-existence de Dieu.

    De ce fait, les gens les plus avisés sont ceux qui passent à autre chose et qui se contentent de ne pas faire de mal à autrui et de n’éprouver aucune haine.

    Et… non, ce n’est pas une idée exclusivement chrétienne -d’ailleurs il suffit de voir certains chrétiens pour constater que la haine, ils connaissent-, même si certains voudraient faire une OPA.

  26. en tout cas vous n’avez aucun sens du second degré

    C’est vrai qu’être athée c’est abattre des croyants à la chaine sans état d’âme.
    Dans le même sens de bêtise que votre remarque : vous brûlez toujours les hérétiques?

  27. La seule réalité qui tienne est que l’on commit dans l’Histoire infiniment plus de crimes au nom de « Dieu n’existe pas » qu’au nom « du Père, du Fils et du Saint Esprit ». Réalité qui dérange tous les beaux humanistes.

    La reconnaissance de l’égale dignité de tout homme est une idée exclusivement Chhrétienne, si. Annoncée par les Prophètes dans l’Ancien Testament, mais bien peu reconnue par les Juifs Talmudiques d’aujourd’hui. Et totalement absente d’autres enseignements religieux, tels qu’une étude un peu sérieuse permet de le révéler.

    Pour les éternelles accusations de « haine », prière de ne pas trop pousser les inversions accusatoires trop loin. Il faudrait tenir ce discours à l’ensemble des guignols qui viennent ici avec, dès le départ, des insultes antiChrétiennes aiu bout du clavier. mais étrangement, cette « haine » là ne semble pas susciter de répprobation…

  28. On peut toujours affirmer des choses sans les prouver.

    Et ce n’est pas parce qu’on leur annonce sans preuve que la reconnaissance de l’égale dignité de tout homme est une idée exclusivement chrétienne que les gens le croiront

  29. « La seule réalité qui tienne c’est qu’il n’y a aucune preuve irréfutable de l’existence ou de la non-existence de Dieu. »

    Je pense que c’est une affirmation de bon sens, inattaquable et sans haine aucune. J’ai lu plusieurs auteurs qui pensaient pouvoir démontrer l’inexistence de Dieu, comme l’abbé Meslier.

    Je les ai trouvés tout aussi oiseux et peu convainquants que ceux qui assènent à toute force que Dieu existe. Il n’y a simplement aucune base pour trancher dans un sens ou dans l’autre et encore moins pour dire qu’une éventuelle entité supérieure ait un quelconque rapport avec les textes « révélés » dont il n’a pas été prouvé qu’ils ne sont pas purement le produit de l’invention humaine pure et simple.

    Là encore, invérifiable…

  30. D’ailleurs -mais c’est une opinion personnelle-, quand on voit tout ce que les gens d’aujourd’hui peuvent gober, je me dis qu’il n’y a aucune raison pour que les « Anciens » aient été fondamentalement différents…

  31. Les preuves du caractère meurtrier des idéologies athées est largement prouvé.

    Celles du caractère profondéement Chrétien de la reconnaissance de l’égale dignité de tout homme se trouve dans les Prophètes,les Évangiles et dans les Pères de l’Église, en particulier Saint Basile et Saint Jean Chrysostome. Les autres textes et enseignements religieux sont beaucoup plus sélectifs, comme une étude un peu sérieuse peu le montrer.

    Que vous n,ayez vous-même pas les moyens d’infirmer cette assertion parce que vous n’avez jamais mené ce genre de travail ne veut pas dire que d’autres ne l’ont jamais fait, ni même que les preuves réelles et caractérisées n’existent pas. Les citations et passages patristiques, tout comme les textes non Chrétiens sont largement disponibles sur simple demande. Faites donc vos propres recherches, car, en l’état actuel de vos connaissances, vous n’êtes guère en mesure de défendre votre affirmation.

  32. Je ne vois pas en quoi une idée « moins meurtrière » qu’une autre est plus légitime, ça n’a aucun sens.

  33. @ Lève toi
    « que vous le vouliez ou non, Dieu existe », je ne veux vraiment pas vous offenser mais je n’ai vraiment rien lu de plus absurde.
    C’est comme de dire « que vous le vouliez ou non les arbres n’ont de feuilles, vous en voyez mais elle n’existe pas ». C’est aberrant.
    De plus je n’ai jamais dit que j’étais athée, je suis agnostique.

    Et concernant le mariage homo, arrêtez un peu de pleurnicher sur vos institutions, la plupart des couples ne se marie que pour des raisons financières, des raisons d’assurances etc…
    Imaginons, un couple d’homo s’installe, l’un d’eux hérite d’une maison, le couple s’y installe, c’est son compagnon par équité qui paye les rénovations, les meubles etc… Ils vont y vivre des années, y recevoir leur famille, des amis… Si celui qui avait hérité décède, l’autre se retrouve à la rue, même s’il a travaillé toute sa vie pour participer aux dépenses du ménage, pour payer les factures etc il est SDF.
    En refusant le droit au mariage, vous acceptez qu’un homme (peut être âgé) se retrouve à la rue. Ni plus ni moins.
    On ne réclame pas de mariage religieux, on réclame des droits civiques. Apprenez donc à faire des distinction.

    Julien L et Blue Pingu, ravie de vous rencontrer !

  34. Sixtine

    Il existe le Pacs et des aménagements doivent être possibles en droit civil. C’est un problème qui peut se régler autrement que par une parodie de « mariage ». Un contrat d’union civil par exemple. Laissez l’institution du mariage dans sa finalité traditionnelle, et orientez-vous vers une solution de droit (fiscalité et succession).

    La revendication du mariage « homo » au prétexte de régler des questions de droits est une entourloupe! et vous le savez bien. Il y a d’autres voies qui ne sont pas impénétrables d’ailleurs 🙂

  35. Blue pingu

    Vous n’étiez pas visé par mon post « Pingouins et Pingouines » 🙂 un titre emprunté à la talentueuse Juliette Gréco!

  36. «  »Je ne vois pas en quoi une idée « moins meurtrière » qu’une autre est plus légitime, ça n’a aucun sens. » »

    Ah bon?

    Ne dit-on pas qu’on reconnait un arbre à ses fruits?

    En quoi une idée qui valorise la dignité et au moins encadre l’usage de la violence serait-elle plus légitime humainement qu’une idée qui institutionalise la violence et justifie le meurtre?

    Vous n’avez pas compris ce principe et vous parlez d' »humanisme »…Il y a là une incohérence qui manifestement vous échappe toujours.

    Les idéaux ne valent que par le résultat qu’ils ont produit.

    «  »On ne réclame pas de mariage religieux, » »

    Hélas si. Cette revendication homo apparait déjà en Grande Bretagne. Aucune raison qu’ils ne s’arrêtent là.

    «  »En refusant le droit au mariage, vous acceptez qu’un homme (peut être âgé) se retrouve à la rue. Ni plus ni moins. » »

    Personne ne s’est jamais retrouvé à la rue par défaut de mariage.

    le mariage n’a pas été inventé par les homos et ne leur a jamais été appliqué dans aucune civilisation.
    Tout comme l’homosexualité n’a été le moteur d’aucune civilisation. Elle ne peut par conséquent prétendre y avoir part.

  37. Quand on chausse des lunettes spéciales, on ne voit que ce que l’on veut bien voir.
    Est-ce que la démocratie est une idéologie « athée » ?

  38. Quelqu’un qui me dirait que la civilisation n’a pas été inventée par « les hétéros », je lui rirais au nez, tout comme à quiconque peut dire qu’elle n’a pas été inventée par « les homos »

    Elle a été inventée par les deux, car les deux existent.

  39. Aucune lunette spéciale, rien que de la RÉALITÉ, des faits, des chiffres, des lieux, des dates…

    En revanche, rayon « voir ce qu’on veut voir », vous en tenez effectivement un rayon. Pour refuser à ce point les réalités de l’Histoire.

    La démocratie est surtout un gigantesque miroir aux alouettes. Pour faire croire au bon citoyen manipulé qu’il maitriserait son destin alors qu’il ne fait que bêler avec les moutons. Outre que ce que pense la majorité n’est pas forcément le plus juste ou le meilleur, la démocratie, quand elle ne va pas dans le sens des officines, est en général annulée ou contournée par ceux-là même qui en donnent des leçons.

    « Quand le peuple ne vote pas bien, il faut changer le peuple ». On le voit tous les jours avec le mépris médiatique dont font preuve les grands penseurs officiels à l’égard de tout résultat de vote pas assez « progressiste ».

  40. Rien ne vous empêche de vous couvrir les yeux en déplorant l’évolution du monde avec la certitude chevillée au corps que « Dieu » vous récompensera de votre attitude.

    Quant au terme « normal » utilisé en tête de cet article, c’est une aberration. Vous êtes vous-même anormal, puisque vous appartenez à une minorité -vous le déplorez suffisamment- et peut être à plusieurs.

    Qui sait si aucun de nos interlocuteurs n’appartient pas à la minorité des Géorgiens aux pieds palmés, comme Staline et donc, est anormal.

    Quelqu’un joue-t-il ici du piano ? Est-il un fanatique des épinards ? Adore-t-il l’odeur du fumier lorsqu’il va à la campagne ? Autant d’anormaux, qui ne sont pas comme les autres.

    En fin de compte, tout le monde est « anormal » Et j’ajouterais une chose : que l’idéologie de la normalité, religieuse ou athée est l’une des plus meurtrière, en dehors de toute considération de religion.

  41. Pour ne parler que du titre de cet article, l’idéologie de la « normalité » est sans doute la plus meurtrière qui soit, en dehors de toute considération de religion.

    Vous-mêmes, ne faites-vous pas partie d’une minorité ? Vous n’êtes pas le dernier à vous en plaindre et, de ce fait même, vous êtes anormal.

    De même que sont anormaux les joueurs de piano, les amateurs d’épinards, les personnes qui apprécient l’odeur du fumier quand ils vont à la campagne car ils ne sont pas comme les autres.

    En fin de compte, tout le monde est anormal et susceptible de faire l’objet de discriminations qui peuvent se révéler extrêmement meurtrières sous couvert de normalité : quoi de plus normal en effet, que de vouloir détruire, ce que nous n’aimons pas : au hasard, les Géorgiens à pieds palmés…

    Toujours faire gaffe, quand on fait l’apologie subjective de la « normalité »

  42. Quelle RÉALITÉ ? quels faits ? Quels chiffres ? Quels lieux ? Quelles dates ?

    Vous parlez, vous parlez, sans jamais rien démontrer.

  43. Donc, je suppose que l’idéal serait le retour à la monarchie absolue où un seul décide pour tout le monde ?

    Un pays de petits enfants, quoi.

  44. @ Sixtine : heureux également d’entendre des propos sensés et mesurés.

    @ Le Huron : je ne suis pas forcément un adapte du mariage homo, même si sa revendication ne choque pas puisqu’elle fait référence, dans la grande majorité, au mariage civil et non pas, bien sûr, au mariage religieux. Bien sûr, nous pouvons discuter des modalités d’union des homosexuels, et il est vrai que le PACS amélioré peut également donner de très bonnes garanties.

    @ Tchetnik : à propos du match dont les points sont constitués des meurtres commis au nom d’une idée, je pense que le Christianisme est responsable de bien des assassinats commis lors des périodes d’inquisition (le nombre de morts est inférieur seulement en raison de l’époque à laquelle l’inquisition a eu lieu : elle se serait passée au XXème siècle et nous aurions eu sans aucun doute des massacres de masse). Donc je réitère que c’est un raisonnement complètement absurde et dénué de tout sens ; c’est une aberration intellectuelle de parler en ces termes.

    @ pas de quartier : vous avez tout à fait raison !

  45. Précision : à propos des assassinats commis au nom du christianisme, l’inquisition est un seul exemple, on peut également parler des Guerres Saintes, l’équivalent parfait du Jihad islamique.

  46. Hééé non, la normalité existe bel et bien. On se fiche de savoir combien d’épinards vous mangez et combien de minutes vous tenez sous l’eau, lesdits domaines n’étant pas régulés par les normes.

    En revanche, il existe bel et bien des idéaux de vertu et des principes moraux qui ont joué un rôle fondateur de civilisation, ayant été reconnus et acceptés comme idéaux de vie commune et comme projet de société. Comme ce qui valorisait le plus l’être humain aussi, d’ailleurs.

    Or, les modes de vie et comportements que vous défendez n’ont JAMAIS fait partie d,aucun idéal de vie, et n’ont JAMAIS joué aucun rôle fondateur ou constructeur. C’est pourtant en grande partie ce rôle qui définit la légitimité de présence dans l’espace public.

    L’Europe est d’origine Chrétienne. Ca vous fait très mal, mais il faudra bien vous y faire…

    Nous n’appartenons de ce fait à aucune « minorité », mais simplement aux héritages qui ont ici la légitimité que leur confère leur rôle.

    Pour votre tentative de mélanger idéologies de normalité religieuses ou athées, les résultats disproportionnés des unes comme des autres montrent que c’est celle à laquelle vous appartenez qui a commis le plus d’horreurs.

    La botte souveraine de la réalité, comme disait Bronstein. Il faudra bien un jour la regarder en face. Tôt ou tard.

  47. @Julien L

    Les Croisades: 1,5 millions de morts en deux siècles, commis des deux côtés. Recherchez donc ce qui arriva à Ani, à Edesse, à Antioche et ailleurs quand les gentils musulmans s’en mèlaient.

    L’Inquisition Espagnole: 12 000 morts en trois siècles, avec de plus une procédure de recherche très tatillonne. A comparer avec les millions de morts du bolchévisme.

    J’ai déjà rappelé ces chiffres dans un autre post, chiffres que vous n,avez pas contestés. Ils montrent comment certaines idéologies ont bel et bien systématisé la violence et justifié le meurtre alors que d’autres ont cherché à la limiter au maximum. Vous connaissez ces éléments, mais, à bout de cartouches, vous cherchez à mettre un signe = entre votre idéologie et nos idéaux, sans citer aucune source, chiffre, témoignage, noms de lieux, en bref tout ce qi pourrait crédibiliser votre discours.
    Mais, le problème est qu’ici, certains connaissent VRAIMENT ces questions. t pourront y répondre avec toutes les références nécessaires.

  48. «  »(le nombre de morts est inférieur seulement en raison de l’époque à laquelle l’inquisition a eu lieu : elle se serait passée au XXème siècle et nous aurions eu sans aucun doute des massacres de masse). » »

    –Ce n’est pas là un argument mais de la spéculaion.

    En l’occurence, les massacres commis par les musulmans de l’Espagne Wisigotique à l’Asie centrale, montrent que avec les moyens de destruction de l’époque, on pouvait largement commettre des massacres à grande échelle. Or, pourtant, avec toutes les proportions de populations gardées, ce ne fut pas le cas.

    De plus, les moyens de destructions de la révolution française comme du bolchévisme ne différentiaient guère de ceux de l’inquisition ou de la justice Impériale Russe.

    Votre tentative vaine s’effondre donc comme un château de carte.

    Vous vous prétendez « diplômé en Histoire »?

    Alors, faites du VRAI raisonnement et de la VRAIE recherche, pas des suppositions à la mord-moi-le-noeud.

  49. Pour les ravis de la crêche:

    La monarchie « absolue » où un seul décide pour tout le monde n’a jamais existé, en dehors de quelques satrapies orientales, que dans les manuels scolaires de l’Éducation(sic) Nationale(resic).

    L’étude des institutions de la royauté et de leur évolution depuis Clovis ferait le plus grand bien à certains.

  50. Non je n’ai en ce moment aucun chiffre à vous apporter et à vrai dire, comme je l’ai plusieurs fois évoqué, les chiffres je n’en ai rien à foutre. Ce qui compte est que des hommes, quels qu’ils soient, ont tué en masse pour défendre une idéologie.

    Votre histoire sérielle : je l’ai dépassée.

    Oui l’europe tient ses racines dans la chrétienté : ça ne me pose aucun problème voyez-vous !

    Une civilisation ne peut pas rester figée, son évolution est nécéssaire, c’est tout : vous n’irez pas à contre-courant de l’histoire. La preuve est le monde ds lequel vous vivez.

  51. La « normalité » n’est qu’une vision subjective des choses. J’ai l’impression que vous vous considérez comme l’étalon de cette « normalité » : blanc, chrétien… Par conséquent, à l’échelle du monde, oui, vous êtes minoritaire et donc anormal.

    Ou alors, si, avec toutes les particularités qui sont les vôtres vous considérez que vous êtes malgré tout normal, je considérerais que les miennes ne me rendent pas moins normal que vous. C’est logique. Je me demande d’ailleurs, si on faisait un sondage dans la population, lequel de nous deux aurait le taux de normalité le plus élevé.

    Vous voyez, la normalité n’existe pas.

    Je ne défends rien. Avant la Chrétienté, il y’eut l’Antiquité païenne, qui est un fondement plus ancien de l’Europe. Il y’eut ensuite les Lumières. Tout cela fait une longue chaîne historique européenne qui se passe de tout réductionnisme chrétien. La Chrétienté n’en est qu’un aspect parmi d’autres et l’histoire évolue, doit être regardé dans sa GLOBALITE sans servir de causes partisanes.

    Quant aux massacres, je maintiens qu’ils sont perpétrés par les fanatiques de tous bords, qui estiment, soit que Dieu est avec eux, soit que Dieu n’existe pas et qu’ils ne seront pas punis. Fanatiques sans dieu ou croyants, c’est du pareil au même, persuadés qu’ils sont de représenter la « NORMALITE », qu’ils conviendrait d’imposer à tous, alors qu’ils ne représentent qu’une petite partie de l’humanité.

  52. Il m’a semblé lire que les poètes de l’Andalousie médiévale célébraient le corps masculin de façon subtile et raffinée, pour ne prendre qu’un exemple.
    Et c’est bien un exemple de civilisation, chrétien ou pas.

  53. Il est vrai que Louis XIV n’avait pas les moyens matériels de jouer à Big Brother.

    Quoiqu’il en soit, le principe reste le même : en monarchie absolue, un seul décide pour tous les autres, même si la réalité est heureusement plus complexe

  54. Il y’a un fait non plus qu’il ne faut pas oublier, c’est que l’hétérosexualité non plus n’est pas à la base de la civilisation.

    Vous pouvez avancer que la religion est à la base de la civilisation, ou la philosophie, mais un comportement sexuel quel qu’il soit, ce serait effectivement un peu bizarre. Personne n’y a pensé sauf vous…

  55. C’est bien ce que je pensais.

    Par conséquent, vous n’êtes plus en mesure de défendre votre argument (que vous avez dû trouver hier, ceci dit en passant).

    Vous essayez maintenant un dernier baroud d’honneur en disant « de toute façon, je suis contre le fait de tuer des hommes au nom d’une idéologie ».
    Le postulat, en lui-même n’a rien de choquant. Le problème, voyez-vous, est que sur cette terre, TOUTES les nations, TOUS les héritages, TOUTES les sociétés ont, à un moment ou à un autre, eu recours à la violence pour fair respecter leurs idéaux de vie commune. Par conséquence logique, si vous voulez condamner celles qui ont commis des crimes, cela ne risque pas de vous aider beaucoup.

    En revanche, comme je l’ai démonyré par les quelques références sur un autre fil, TOUTEs n’ont pas dans leur enseignement de base la même légitimation de la violence, et TOUTEs n’y ont pas eu recours de la même manière, de façon aussi systématisée. Certaines ont défendu la dignité humaine, la miséricorde et la Justice alors que d’autres ignorent totalement ces principes, voire les considèrent comme négatifs.

    Votre premier postulat a consisté à dire que nos valeurs étaient « dangereuses pour les sociétés ». La réalité de l’Histoire a prouvé le contraire.

    Ensuite, vous avez cherché, face à l’irréfragable réalité qui vous était mise sous le nez, à relativiser les résultats et les actes, d’abord par des considérations idéologiques, ensuite par une spéculation plus que douteuse, que vous aviez mise au point sans doute dans les heures qui avaient précédé. Toutes les « idéologies de vérité absolue » devenaient alors coupables en équivalence, ce qui, encore une fois est contredit tant par la réalité des enseignements que par celle des actes historiques.

    Votre problème est que vous refusez d’assumer une réalité que vous venez d’apprendre, et qui infirme toutes vos prétentions. Vous refusez le fait que le camp relativiste et moderniste que vous défendiez à l’origine n’a AUCUNE leçon à donner rayon respect de la vie humaine et de la mise en valeur de l’homme.

    Cela vous fait mal, mais c’est ainsi.

    Votre dernier argument consiste enfin, à invoquer cette vieille chimère marxiste du « sens de l’Histoire ». Mais dans quele source, selon quel raisonnement « scientifique » l’Histoire devrait elle évoluer dans votre sens? Être NS en Allemagne en 1933 était très « in » à cette époque…
    Où donc est-il écrit que « tout doit évoluer », que l' »évolution » serait forcément source de vérité?? Au nom de quel principe de base?

    Ce qui est actuel n’est pas forcément juste. Selon votre « raisonnement », il faudrait tout négocier et remettre en cause, y compris certaines définitions de base sur la dignité humaine. C’est au nom de « raisonnements » comme le vôtre que avortement, recherches génétiques sur du matériel humain (et même la pédophilie) ont progressivement été « acceptés » comme « conformes à la nature humaine »…

  56. «  »Votre histoire sérielle : je l’ai dépassée. » »

    Ehhh non.

    En fait, vous n,avez pas dépassé grand-chose. Comme je vous le disais, vous n’avez pas les connaissances, ni les structures de raisonnement necessaires pour porter une appréciation utile sur les problématiques historiques et politiques. Vus n’avez pas appris à faire des travaux de recherche ni d’étude comparative. Vos connaissances restent au niveau du manuel scolaire, comme vos gigantesques contresens et ignorances en matière de ce qui motive ou constitue les procédures judiciaires de l’Inquisition ou des tribunaux révolutionnaires (89 comme 17) le montre. Si vous aviez VRAIMENT travaillé la question, vous auriez compris que certaines motivations de bases qui justifient de facto le meurtre et la torture sont présentes du côté que vous appréciez pourtant le plus et absentes de l’autre.

    Allez, encore un effort.

  57. @Pas de quartier

    En l’occurence, si vous prenez la peine d’examiner l’ensemble des oeuvres d’art du patrimoine artistique et esthétique Européen depuis Homère, vous n’y voyez, à part quelques improbables fragments de poésie de Sappho, que des oeuvres parlant d’amour hétérosexuel. En l’occurence l’homsexualité n’apparait comme motrice d’aucune oeuvre d’art, littéraire ou autre, même dans cette Grèce antique que certains décrivent (à tort) comme un « paradis pour homos ».

    Eh, oui, de Philemon et Baucis, à Paul et Virginie, en passant par le Digenis Akritas, Nestan Dareguian ou Tristan et Iseult, l’ensemble des oeuvres majeures de notre patrimoine ne parlent que d’amour hétéro, quand elles parlent d’amour.

    Donc, vous voyez que beaucoup y ont pensé…

    Que l’Église et l’enseignement Chrétiens, qui condamnent à juste titre cette pratique, aient constitué la base fondatrice de notre Europe reste suffisament significatif par ailleurs, pour éviter de couper les cheveux en 4.

  58. Pour vos considérations bidons sur Louis XIV, j’y ai répondu plus haut.

    Par ailleurs, à l’échelle du monde, si vous vous donnez cette peine d’étudier un peu les civilisations et leurs fondations, ce sont vos idées qui sont anormales. Et qui ne sont par aillleurs à l’origine de rien.

    Pour vos histoires de massacres, seul l’ignorance de la RÉALITÉ historique ou la plus grande mauvaise foi permet de mettre un signe = entre les différents héritages, convictions ou idéaux en termes de coûts humains.

    Je rappelle donc à votre intention les chiffres suivants:

    Inquisition Espagnole: 36 000 morts en trois siècles selon l’estimation la plus haute, 12 000 selon les travaux plus sérieux de Pierre Chaunu,

    Révolution Française: 300 000 morts en 6 ans

    Dimanche Rouge: 96 morts,

    Décabristes: 6 pendus (des nobles en rupture de fidélité…)

    Nombre de morts des fusillades de Juin 1848 (par la république donc) : entre 5000 et 6000

    Nombre de condamnés à mort en Russie pour raison politiques entre 1830 et 1917: 5300

    nombre de morts de la période Stalinienne: entre 40 et 60 millions…

    Nombre de civils tués lors de la prise d’Édesse par les Musulmans en 1147: 30 000, le reste emmené en esclavage.

    Nombre de condamnations entre 1303 et 1328 dans le Languedoc, sous la législature de Bernard Guy: 42

    Nombre de cas examinés entre 1483 et 1498 (période du “sanglant” Torquemada): 100 000,

    nombre de condamnations à mort au cours de la même période: 2000.

    Nombre de victimes de la persécution rouge et anar en Espagne : entre 70 000 et 85 000

    Nombre de victimes des massacres d’Elias Calles (FM) au Mexique : dans les 35 000

    Quant aux Croisades, ce furent des guerres de riposte à une invasion, et au cours desquelles les coups furent donnés des deux côtés, largement. Avec une estimation d’1,5 million de morts en deux siècles.

    On peut ajouter les 17 millions de morts (estimation, donc avec une marge d’erreur, mais quand même) des 30 années de pouvir de Timur Lan.

    Notre civilisation, comme toute chose humaine, ne fut certainement pas parfaite, mais elle reste celle dont les points noirs restent les moins forts, et les points positifs les plus nombreux, notamment en matière de valorisation de la dignité humaine et de l’esprit de recherche et de création. Ainsi qu’en encadrement, voire en remise en cause de la violence. Que cela ait été appliqué de façon parfois aléatoire, certes, mais la question n’est pas là.

    Pour le rôle de l’Antiquité Grecque et Latine, petit copier-colle adressé à l’un de vos collègues sur un autre fil:

    «  »Petite reculade aussi sur les valeurs Chrétiennes, mais si vous tentez l’habituel amalgame avec des héritages antiques qui n’y jouèrent un rôle qu’au travers de l’usage et de la lecture que les Pères de l’Église (majoritairement Grecs)en firent. Car contrairement à un habituel stéréotype, ils n’en ont jamais interdit l’étude. » »

    Pour « les lumières » qui sont la cause de bien des morts), elles ne sont nées ni en Chine, ni en Empire Ottoman. Le fait qu’elles aient intégralement pompé les principes Chrétiens pour les orienter ensuite dans un sens d’idolâtrie humaine n’est pas un hasard.

    Donc, en l’occurence, rien de nouveau sous le soleil de votre part, hormi les habituels stéréotypes et considérations que vous assénez de manière aussi péremptoire qu’improuvée.

  59. Votre gros problème de normalité est que nos valeurs sont dans la lignée de celles qui sont fondatrices de cette civilisation dans laquelle vous vivez. Les votres ne représentent que vous-mêmes.

    Attention avec vos sondages, car ils ont été réalisés dans plusieurs pays. Leur résultat sans appel a justement inspiré à leurs commanditaires qu’une couche épaisse de propagande serait justement nécessaire pour « changer le peuple ».

    Vos démocrates se mettent en général à détester le « peuple » (certains articles du « Monde » ou de « Libé » vilependant « la France moisie » sont éloquents) quand ce dernier ne ratifie pas leurs idées…

  60. Histoire de remettre les pendules à l’heure sur la violence et la guerre dans les sociétés humaines, je conseille au bizounours la lecture de :

     » LES GUERRES PREHISTORIQUES » de Lawrence Keeley
    Editions du Rocher, collection l’Art de la guerre (350 pages 22 euros)

    Et pour ceux qui parlent à tort et à travers des croisades, de l’inquisition, etc… lire :

    « HISTORIQUEMENT CORRECT » -pour en finir avec le passé unique-
    Edition Perrin.

    ça évitera à Tcnetnik -dont je n’ai pas la patience!- d’avoir à répéter pour chaque bulot qui débarque avec son Malet-Isaac-Béjean sous le bras, ce que toute personne un tant soit peu cultivée devrait savoir… Après, on a le droit d’avoir des divergences ou d’être opposé sur nos croyances respectives.

  61. « Moralement Correct » existe aussi, du même Jean Sévilla.

    Le livre « La face cachée du Monde » révèle aussi pas mal de choses (en tout cas, les confirme, pour nous), de la part d’auteurs qui ne sont pourtant pas de notre bord politique, et encore moins spirituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.