Les raisons de la complicité entre la Russie et Israël

Au moment même où Donald Trump annonçait sa décision de se retirer de l’accord nucléaire avec l’Iran et où Israël frappait les bases iraniennes en Syrie, Benyamin Netanyahou était officiellement invité en Russie, le 9 mai 2018, pour assister au défilé annuel du Jour de la Victoire et à la cérémonie de dépôt de couronnes sur la place Rouge –un grand honneur que lui accordait Vladimir Poutine.

Durant sa visite, le Premier ministre israélien a défendu le droit de son pays à intervenir contre les intérêts iraniens présents sur le territoire syrien. Alors que les relations avec les États-Unis sont exceptionnelles, Benjamin Netanyahou a plus souvent rencontré Vladimir Poutine que Donald Trump en 2017.

Lire la suite sur Slate…


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

1 commentaire concernant l'article “Les raisons de la complicité entre la Russie et Israël”

  1. Il n’y a pas d’amis en politique . Les réseaux sont aujourd’hui plus influents que les Etats .
    Qui ne sait cela ?
    La mafia transnationale regroupant les « élus de Dieu » est en passe de céder devant
    Poutine est assis entre deux chaises . Son pouvoir , ce sont les physiciens et les ingénieurs russes qui le lui assirent . Pour combien de temps ?
    L’Est de l’Asie s’impose discrètement sur la scène internationale . Ce n’est pas une surprise : vieilles civilisations , populations aux plus hauts Q.I. de la planète , héritage confucéen Ils ont tout pour gagner , d’autant qu’ils ne font guère de cas des sirènes de la démocratie . Bon pour des Américains , ces conneries-là ! .
    Nous , nous sommes irrémédiablement déclassés . Notre génocide organisé par nos amis US n’a jamais été combattu par l’un quelconque de nos dirigeants depuis le départ du Général .
    Enrichissons-nous donc avec des Africains qui nous égorgent ! Cette honte , la plupart des Européens d’aujourd’hui ne la ressentent même plus .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.