Les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat

Sur les 99 squats installés sur les 1 650 hectares de bocage que constitue la ZAD (zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes, 29 ont été démantelés dans les opérations de police et de gendarmerie menées depuis lundi dernier. Jamais, depuis 1968, autant de forces de l’ordre n’ont été mobilisées sur une opération de maintien de l’ordre en métropole.

Si les autorités refusent de communiquer sur les dépenses que représentent ces opérations, il est possible de faire une une estimation. Et celle-ci s’élève à 300 000 euros par jour. Soit un coût total de 3 millions d’euros, et 30 000 euros par zadiste expulsé.

Lire les détails du calcul sur France Inter…


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat”

  1. Encore un mensonge de plus.Ces opérations ne coûtent rien à l’Etat , mais très très cher au contribuable.Par contre l’Etat par le biais de ses politicards , a les moyens de se faire rembourser. Cesser immédiatement ,et pour une durée indéterminée , d’accorder une quelconque subvention publique à toutes les assoces proches des crados d’extrême gauche écolos.Si le combat contre cet aéroport inutile ruineux était certes légitime puisqu’il ne visait en réalité qu’à remplir les poches de multinationales du BTP avec l’argent public une fois de plus , ce combat ne se justifie plus désormais et la présence d’éléments subversifs encore moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.