Les homosexuels vont enfin avoir un « lieu de mémoire » pour pleurnicher et demander de l’argent

«À la mémoire des victimes de la barbarie nazie, déportées pour motif d’homosexualité», voilà ce qui figurera désormais sur le mur du Souvenir de l’ancien camp de concentration allemand de Natzweiler-Struthof, en Alsace.
C’est une première. Les déportés sodomites auront leur plaque commémorative se qui réjouit les associations homosexuelles, toujours plus demandeuses de reconnaissance publique et de subventions.

«Nous sommes forcément contents car cela fait près de 4 ans que nous travaillons sur ce projet. Pour la première fois l’ensemble des déportés homosexuels aura une reconnaissance dans la pierre, c’est un événement historique», nous confie Philippe Couillet, le président de l’association « Les Oublié(e)s de la Mémoire ».
Visiblement, les dirigeants du lobby gay ont bien intégré qu’il fallait cultiver la souffrance réelle ou supposée de sa communauté pour arracher toujours plus d’argent au contribuable. L’école sioniste a fait des émules…
L’inauguration de cette plaque aura lieu le 25 septembre prochain.

Source

7 commentaires concernant l'article “Les homosexuels vont enfin avoir un « lieu de mémoire » pour pleurnicher et demander de l’argent”

  1. LA SUITE DES AVENTURES DU VIOLEUR ROMAN POLANSKI

    Une nouvelle femme accuse Roman Polanski d’avoir abusé d’elle il y a 36 ans, quand elle avait 21 ans.

    Et une nouvelle accusatrice pour Roman Polanski. A peine vient-il de recouvrer sa pleine liberté, qu’une autre femme l’accuse de viol. L’information est révélée par le site pas toujours fiable Radaronline.com. Edith Michelle Vogelhut, un ancien mannequin aussi connu sous le nom de Shelli Paul, aurait signalé aux autorités avoir été «menottée» par le réalisateur franco-polonais dans la maison de… Jack Nicholson –celle-là même où celle à Samantha Geimer a eu des rapports avec Polanski il y a près de 32 ans. La présumée victime y aurait été «sodomisée à plusieurs reprises avant qu’il tombe ivre mort». Les faits se seraient déroulés en 1974, il y a donc 36 ans. Edith Michelle Vogelhut était âgée de 21 ans –elle était donc majeure, contrairement à Samantha Geimer, qui avait 13 ans à l’époque de sa relation avec le cinéaste, et à Charlotte Lewis, qui en avait 16.

    http://www.parismatch.com/People-Match/Cinema/Actu/Polanski-accusations-en-serie/

  2. Il est question, ici, de personnes ayant été déportées. Donc torturées jusqu’à la mort pour la plupart. Je peux concevoir qu’on réprouve l’homosexualité. Mais ce genre d’article, qui dénigre complètement ces êtres humains, (avec fautes d’orthographe en prime) me répugne au plus haut point. La Bible ne dit-elle pas « il ne faut pas condamner le pécheur mais le péché » (en d’autres termes sans doute, mais l’idée est là) ? Ce n’est absolument pas ce que vous faites ici.

  3. Ahhh la belle epoque des nazis ! !A bah là c’est sur y’avait pas de tapettes à ct’epoque la ! !(enfin plus,surtout apres)

    Et puis c’est vrai qu’ils n’ont pas souffert comme les autres ils ne meritent pas un monument.

    Et puis pendant qu’on y est si je vous suis nous pouvons alors retirez tous les monuments aux morts français.

    Ils ont combattus la seule force qui se permettait de supprimer des sodomites comme vous dites.Sans parler des vilains juifs !

    Ils seraient donc indignes d’un monument.

  4. Il est scandaleux, completement anormal qu’une plaque dîte commémorative est une place pour ces « pauvres » sodomites!
    C’est de la provocation voir même de la propagande!
    C’est ridicule, vraiment. Puis ça va, pire c’est. Pf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.