Les « forces de marché » vont s’en prendre au cœur de la zone euro

Depuis plusieurs jours, la Banque centrale européenne a décidé d’acheter massivement des obligations des gouvernements italien et espagnol. Les acheteurs de dette souveraine française réclament maintenant des taux d’intérêt plus élevés. Un scénario qui a de quoi inquiéter les rédacteurs des communiqués des grandes banques françaises, assurant de leur solidité. Dans plusieurs pays, des articles de presse financière signalent que la France n’a aucune raison de garder une note AAA avec une dette qui dépasse les 80% du PIB.

La « main anonyme » joue aux dominos


Depuis plusieurs semaines : les agences de notation dégradent la note de la dette des Etats, les grands sommets se suivent, les déficits se creusent à cause de la spéculation encore et toujours sur les dettes, les banques d’affaires spéculent sur la faillite des Etats, etc. C’est un mécanisme qui finit par se nourrir de lui-même . Ces points sont connus de certaines « forces de marché » et il suffit de quelques ordres envoyés par quelques comptes numérotés, gérés par quelques anonymes, et puis un domino tombe… entraînant un autre, etc.

Les banques sont fragilisées par des Etats en difficulté. Pour accélérer les choses, on sort quelques rumeurs et là aussi, les dominos tombent. Les présidents reviennent de leurs vacances et on organise encore et toujours des sommets. Ce cirque continue et les acteurs jouent de moins en moins bien leur rôle. La Symphonie Rouge arrive à son acte ultime et les complices du drame, qui font de la morale tout en vivant dans la luxure et flagornant Mammon, ne savent plus que faire.

Un autre acteur intervient pour faire tomber le prochain domino : la Banque mondiale


Pour Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, l’économie mondiale est entrée dans une « phase nouvelle et plus dangereuse ». Voilà une analyse intelligente, très brillante de la situation. N’oublions pas que Robert Zoellick est AMERICAIN. Aussi précise-t-il : même si la baisse de la note de la dette américaine a provoqué la panique des marchés, la crise de la dette des pays européens est plus inquiétante dans l’immédiat. Cet homme qui vit grassement des bienfaits du Système sort sa tirade au moment opportun : avec la Grèce et le Portugal assommés par leur dette et d’autres pays menacés, et sans possibilité de dévaluation, c’est en effet non seulement l’économie de la zone euro qui est menacée, mais l’existence même de la monnaie européenne. C’est ce que Robert Zoellick a modestement estimé dans une interview publiée le 13 août dans les colonnes de l’hebdomadaire australien Weekend Australian.

Les investisseurs, a-t-il souligné, commencent à se demander combien de temps l’Allemagne et la France vont pouvoir continuer à soutenir les pays menacés sans se mettre eux-mêmes en danger de voir leur note diminuer à son tour. « Nous sommes au début d’une tempête nouvelle et différente, ce n’est pas la même crise qu’en 2008. En effet, cette crise est l’achèvement de la crise de la banque Lehman Brother, coulée et sacrifiée pour des raisons trop dangereuses à exposer sur un blog. Cette crise 2011-12 est celle détaillée par Christian Rakovski (voir le dernier numéro de LIESI – 236). Nous entrons dans la période où les politiciens du Système devraient sérieusement réfléchir au camp qu’ils entendent maintenant défendre: celui de la Main anonyme ou celui de l’intérêt national.

Robert Zoellick exprime une vérité qui sera confirmée dans les prochaines semaines : la crise dans la zone euro « pourrait bien être le défi le plus important » pour l’économie mondiale. Il nous annonce même l’urgence d’une réforme monétaire internationale si l’on ne veut pas que les choses prennent une voie contagieuse et incontrôlable : « La leçon de 2008, c’est que plus on attend et plus les mesures doivent être sévères ».

Absence de toute décence

Robert Zoellick communique aux gouvernements le message de la Haute finance : « La plupart des pays développés ont déjà utilisé ce que leur permettait la politique fiscale et monétaire », mais cela a été insuffisant. Il faut, selon lui passer à un régime plus rigoureux. Il a sur ce point encouragé le Premier ministre britannique David Cameron à maintenir, malgré les émeutes, les mesures d’austérité annoncées ces derniers mois, qui sont « vraiment nécessaires ». Au-delà des conséquences financières immédiates, M. Zoellick a estimé que cette crise allait provoquer des changements dans l’équilibre des pouvoirs dans le monde. Du genre de ceux annoncés en 1958 par W.G Carr dans son ouvrage Des Pions sur l’Echiquier

Source : LIESI

8 commentaires concernant l'article “Les « forces de marché » vont s’en prendre au cœur de la zone euro”

  1. S’en prendre a l’euro ???

    Messieur redescendont sur terre l’impire invisible et les membres de la ruche circoncie nous dépouillent à intervale régulier depuis que les états se sont laissés dépouiller du droit de battre eux meme leur monnaie…

  2. a lire

    Lettre ouverte aux inconnus actionnaires de la FED, de la BCE, des banques en
    générales, et de tous autres organismes financiers parasites.

    Chers inconnus,
    Votre système financier mis en place, non sans arrière pensées manichéennes, s’écroule.
    Oh, je sais que cela ne vous effraie pas car c’est le but occulte que certains de vous, visez depuis fort longtemps, pour arriver à une domination et une soumission totale des êtres humains de la planète.
    En créant d’abord le chaos par les guerres et les divisons et en venant ensuite, par le truchement de nos hommes politiques, proposer vos solutions d’un nouvel ordre mondial régit par on ne saurait qui, c’est-à-dire vous chers inconnus, vous cherchez à rassurer les peuples de tous les états du monde pour mieux les manipuler.

    Ce que je n’ai pas encore complètement saisi, et je ne dois pas être le seul, c’est la finalité de cet objectif, mais j’ai bien peur qu’il ne soit joli, joli !
    Le maintien des peuples dans l’oisiveté, l’ignorance et l’inculture vous ont permis depuis des lustres de faire croire aux gens que la finance et la gestion des démocraties étaient des sciences si compliquées qu’il fallait vous les laisser.
    Vous avez même réussi, avec la complicité d’homme politique à vos bottes, à ôter aux états leurs indépendances financières et aujourd’hui, tel des dieux, vous seuls, chers inconnus, avez le pouvoir de créer l’argent !
    Mais qu’est ce que l’argent ? Est ce que l’argent fait pousser les légumes ? Est ce que l’argent construit des logements pour tous, des routes ? Est ce que l’argent met à la disposition de tous de l’eau, de l’électricité ? Est ce que l’argent peut nous élever
    spirituellement et nous faire comprendre le monde et l’univers qui nous entourent. NON, Je dis non, tout ce que nous faisons tout ce que nous créons, tout ce que nous apprenons nous vient de cette terre qui est la mienne, la notre, autant que la votre chers inconnus.

    Nous avons seulement besoin de bras humains, de volonté et d’intelligence pour le faire. Pour satisfaire chaque être humain, il nous faut simplement trouver le mécanisme qui fera que chacun selon ses compétences participera à l’effort commun.
    Travailler toute une vie n’est pas une fin en soi. Participer un temps donné à l’effort commun est un devoir.
    Trimer toute une vie pour vous, chers inconnus, qui nous faites croire que nous accéderons par le travail au nirvana d’avoir de l’argent et, exclusivement grâce a cela, une vie plus décente, est un leurre.
    Il y a fort longtemps les humains et plus récemment nos parents, que vous exploitiez déjà, vivaient aussi dans des maisons construites sur des terrains de cette planète. Ils
    plantaient, ils cultivaient, ils fabriquaient de tout et de rien, eux aussi. Et pourtant ils n’ont pas eu besoin de cette masse d’argent qu’aujourd’hui, plus encore qu’hier, vous voulez nous faire vénérer en pensant que nous ne pourrions vivre voir survivre sans.

    Les évolutions techniques et pratiques dont nous profitons aujourd’hui sont dues a l’avancée et aux développements des connaissances et de l’intelligence humaine pas a la multiplication de vos billets.
    D’ailleurs les scientifiques, les chercheurs et tous les travailleurs hommes et femmes qui, de tout temps, ont fait avancer l’humanité n’ont jamais été les plus riches et les mieux payés. Non, les plus nantis sont les improductifs : financiers, sportifs, artistes, traders,
    etc. Preuve s’il en est que ce ne sont pas vos billets qui font évoluer le monde mais la sueur et l’abnégation de millions d’anonymes. Votre système monétaire n’est la que pour avilir les populations.

    CELA DOIT CESSER.

    Aujourd’hui, ou nous continuons de croire que seuls vous, chers inconnus, êtes capables, avec nos hommes politiques à vos ordres, de régler l’insoluble problème des dettes mondiales que vous avez sciemment engendrées et nous restons les pantins de votre théâtre apocalyptique.
    Ou, NOUS peuples de tous les pays de notre planète commune, décidons que la manipulation par votre système esclavagiste n’a que trop durée et qu’il y a assez d’hommes sains, compétents et altruistes sur cette planète pour réfléchir et changer notre futur et le futur de nos enfants avec ou sans vous.

    La conscience humaine évolue. Personne à ce jour ne peut accepter de continuer à être géré par une poignée d’aigrefins qui avance à visage couvert.
    Chers inconnus, actionnaires de la FED de la BCE et autres qui voulez régenter le monde, et qui vous cachez derrière des marionnettes politiques, nous voulons voir vos visages et entendre vos paroles. Montrer vous et venez expliquer aux peuples du monde pourquoi vous seriez les dirigeants inamovibles du présent et du futur de la planète.
    L’avenir est sombre mais rien n’est figé dans le marbre, l’espoir demeure.
    De tous temps, Il y a eu des hommes pour contrer vos desseins morbides, aujourd’hui des millions d’hommes à travers internet veillent et veulent savoir.
    ©Dominique Melay
    Un homme en colère de plus.

  3. solution rapide pour résoudre la dette : la déclarer fictive et illégale , l’abolir unilatéralement en Europe et aux USA , envoyés les usuriers parasitaires ruinés trimer avec Pole-Emploi, danser la carmagnole et virer les banksters planqués dans les officines de notation spéculative ! Vive la Liberté ,et c’est faisable dès lors que le Peuple/the People l’exige !

  4. Les marchés par-ci! les marchés par-là! c’est qui les marchés? … les marchés aux voleurs? 🙂

    super casse nouille :  » droit de battre eux mêmes leur monnaie  »

    NON, il y a « SOS Monnaie battue »…

  5. Et combien de temps le Titanic du système financier international va t’il rester à flot? Combien de victimes va t’il entrainer en sombrant car il ne fait plus aucun doute que rien ne peut le sauver désormais…. J’ai bien peur que des scènes de panique aient bientot lieu en France et à l’étranger, la ruée vers les banques pour retirer ses économies va bientot commencer….

    Un conseil videz vos comptes bancaires, achetez de l’or et de l’argent pendant que c’est encore possible et faites des stocks de nourriture, d’essence, de médicaments de première urgence, d’eau car les pénuries vont bientot commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.