Le système « Lies Hebbadj » : 175 000 € d’allocations en trois ans

Père de quinze enfants et deux autres à naître, Liès Hebbadj aurait ainsi été « l’instigateur » d’un système qui aurait permis de toucher 175 000 € en trois ans de la caisse d’allocations familiales (CAF) au lieu de 88 000 €. Selon le procureur, il aurait même décidé « sciemment » de ne pas reconnaître huit de ses enfants illégitimes pour continuer à toucher les prestations sociales.

Propriétaire d’une boucherie hallal, Liès Hebbadj est aussi soupçonné de « travail dissimulé » et d’« aide au séjour irrégulier », pour avoir employé illégalement et « dans des conditions déplorables » treize personnes dans son taxiphone de Nantes.
Son épouse et ses trois maîtresses, elles, devraient être mises en examen sous peu, pour des « déclarations mensongères d’allocation de parent isolé ». Sandrine Mouleres, qui avait contesté sa contravention de 22 € pour avoir conduit voilée de son niqab, aurait ainsi fait signer ses déclarations trimestrielles de ressources par une autre compagne de Liès Hebbadj, lors de son séjour de six mois à Dubaï en 2007.

Source (via Fdesouche)

2 commentaires concernant l'article “Le système « Lies Hebbadj » : 175 000 € d’allocations en trois ans”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.