Le Maréchal est toujours d’actualité

Lu sur Europe1 : Le portrait du maréchal Pétain va-t-il revenir sur les murs de la Mairie de Gonneville-sur-Mer, dans le Calvados ? Le rapporteur public du tribunal administratif de Caen y est opposé. Il a plaidé mardi contre ce retour demandé par l’ Association pour la défense de la mémoire de Philippe Pétain (ADMP). La décision sera rendue d’ici deux semaines.

Le portrait en question, qui s’intégrait dans un galerie de portraits de chefs de l’Etat, trônait dans la salle de mariage de la mairie avant d’être retiré par décision de justice en octobre 2010 . Le maire avait dû, à contre-coeur, enlever ce portrait du Maréchal.

« Aujourd’hui dans cette galerie de portraits, il y a un vide. Ce vide fait dire qu’un tribunal, un préfet, révisent l’Histoire, qu’une période de l’Histoire de 4 ans n’a jamais existé », a dit durant l’audience l’ avocat de l’ADMP, Me Tremolet de Villers. Ce dernier fut l’avocat de l’ancien milicien Paul Touvier, condamné en 1994 pour crimes contre l’Humanité.

La demande de réintégration du portrait irrite au plus haut point la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme ( Licra ). « Il y a toujours des nostalgiques qui sont prêts à défendre la mémoire de celui qui a envoyé à l’Allemagne nazie plus de Juifs que l’Allemagne nazie n’en demandait », a déploré avant l’audience Me Badache, l’avocat de la Licra.

A Gonneville-sur-Mer, la nouvelle polémique relance le débat chez les habitants. « Ici, c’est plutôt FN », explique Thierry au micro d’Europe 1. « Je suis très, très surpris de voir qu’il y a encore des pétainistes ici. Moi, je pensais que c’était terminé », ajoute-t-il. A l’inverse, Simone se souvient du « vainqueur de Verdun ». « Pétain a été longtemps adulé. Souvenez-vous de Maréchal nous voilà qu’on chantait dans les écoles », explique-t-elle.

De son côté, Bernard Hoyé, le maire de la commune reste muet. Il s’était opposé l’an dernier au préfet, au nom de l’exposition objective de l’Histoire.

9 commentaires concernant l'article “Le Maréchal est toujours d’actualité”

  1. Les vainqueurs écrivent toujours l’histoire pauvre Maréchal… certains ne comprends pas et le comprendrons jamais tout pays chrétiens est antijudaïque comme eux sont anti chrétiens. Maintenant dans le contexte historique c’est logique qu’il fut un « collaborateur » des nazis vu que c’était l’armistice sans cela la France serait occupé à 100% et à la tête du pays c’était une personne ayant des idées plus poussés… enfin les vainqueurs écrivent toujours l’histoire…

  2. Dans le même temps, ces zédiles républicaines ne sont pas choquées par les rues Lénine, Dimitrov, les écoles rosa Luxembourg, les squares Maurice Thorez (déserteur), les collèges Karl Liebknetch, sans oublier les statues idoines dans certains lieux, ceux des pires assassins de l’Histoire.

    Les rues Robespierre ou Danton, qui ont plusieurs centaines de milliers d’âmes sur la conscience, ne sont pas mal non plus.

  3. @ Tchetnik, bien dit
    ne vas pas faire comme moi écrire à ton Maire pour demander le changement des rues de ta ville avec une liste chargés de nom de tortionnaires, tu vas être fichier…

    Pour moi descendant de (s) Blancs torturés en 1795, c’est un honneur d’être fichier « dangereux  » par la Gueuse, je garde pour ma descendance toutes condamnations, infractions…. j’ai un éclésiaitique torturé dans son église durant trois jours et brûlé dans sa bâtisse, je pense pouvoir a ce titre, citée les Origines de la chrétienté qui dérange bien du monde sur ce site

    Dans les stations sur les autoroutes j’allais dire Reichbahn….. oh pardon pour ce progrom, euh, programme !

    les marchands du temple vendent des posters avec les Présidents de la Gueuse, ni figure pas le Maréchal Pétain. j’ai écrit a l’éditeur pourquoi vous ne feriez pas ?

    Saviez vous que Pétain a remplacé Liautey au Maroc dans la guerre du Rif, Liautey en aristocrate respectait les populations : savait convaincre plutôt que contraindre…. Pétain; lui Gaza les villages, fit une épuration systémique, Pétain remplaça Liautey sur ordre de La FM de l’époque…..

    Dur a avaler cette véritable histoire ??? Pour les maréchal nous voilà
    Chercher vous trouverez cette vérité

  4. @viking

    Vous vous trompez. Pétain et Franco ont utilisés les gaz de combat contre Abd el Krim certes mais c’est Lyautey qui en avait fait le premier la demande!

    Sources; Une guerre coloniale oubliée : le Rif, 1921-1926
    par Romain Ducoulombier

    Le conflit revêt immédiatement une brutalité inouïe. Les Rifains victorieux mettent à mort les garnisons espagnoles qui se rendent. Le Tercio de Estranjeros, formé en 1920 et commandé par Franco à partir de 1923, répond par une violence radicale nourrie par un racisme viscéral et par le besoin de gloire frustré des africanistas. Les formes traditionnelles de mise à mort se mêlent à la brutalité exercée envers un ennemi d’autant plus détesté qu’il est insaisissable et perçu comme arriéré. Pour réduire la résistance des vallées rifaines, les gaz de combat sont massivement utilisés par les Espagnols, qui se sont dotés d’un arsenal chimique grâce à un programme lancé avec l’aide allemande en 1921. Lyautey, le grand oriental, sollicite lui aussi l’utilisation de munitions chimiques pour enrayer l’offensive rifaine en 1925. Paul Painlevé, alors président du Conseil, tergiverse, lui accorde ces munitions, qui ne parviennent jamais au Maroc : leur usage serait à l’évidence politiquement catastrophique. C’est une guerre de siège, au fond, que doit soutenir Abdelkrim malgré ses victoires : il a nettoyé le massif des Européens, mais il doit en sortir pour vaincre.

    Faut-il voir dans cette radicalité une conséquence de la Première Guerre mondiale ? Ce n’est pas évident. L’Espagne est un pays neutre pendant le conflit ; la guerre était déjà présente dans le Rif avant 1914. Éparpillée dans les postes qui ceinturent le pays rifain, l’armée française de Lyautey n’est pas une armée de métropole. Y aurait-il de ce fait un type propre aux guerres coloniales ? Elles revêtent, il est vrai, des formes d’une brutalité particulière. L’extermination par la faim, envisagée par les Espagnols, possède au moins un précédent, mis en œuvre par les Allemands en pays Herero, dans le Sud-Ouest Africain, au milieu des années 1900.

    C’est pourtant une armée européenne, formée à l’épreuve de la Grande Guerre et dirigée par Pétain, qui met un terme à la guerre par l’écrasement massif et systématique de la rébellion rifaine. Largement équipée en artillerie et en aviation, le corps expéditionnaire français reçoit, dès la nomination de Pétain, des dizaines de milliers d’hommes en renfort ; c’est un corps d’armée qui reconquiert le Rif à la petite harka d’Abdelkrim – 5 000 guerriers tout au plus. Une reconquête urgente, mais qui n’est pas aussi facile que l’escomptait Pétain, qui a écarté Lyautey auquel Paris avait toujours refusé les hommes nécessaires à une vraie guerre, et non à une « affaire ».

    En mai 1926, la guerre est terminée et le mérite en revient au Maréchal Pétain.

  5. Mr le Maréchal si vous voyez ce qu’est devenu le mouvement national seriez vous fière de nous ?

    Non je ne le pense pas.

    Pourquoi?

    Parceque la révolution nationale a lutté contre le matérialisme et l’égoisme, et que , nos chefs popupulistes et souverainistes d’aujourd’hui ,ayant oublié le sens profond de ta révolution nationale et la grandeur de ton message, ont en fait leur idoles. Parceque tu as preché le sacrifice , et que nos chefs d’aujourd’hui sont en train de se sacrifié au veau d’or judéo-maçonnique.

    Tout cela est exact tu en conviendras .Mais il manque à ce constat d échec son explication. Lors de la brouille Lepen-Mégret ce sont les meilleurs qui ont été sacrifiés et ces gens là ne reviendront plus…
    Le sort cruel que la fille du chef nous impose afin de plaire aux masses amorphes et au lobbys est une opposition de nature entre l’idéalisme des nationaux et la trivialité inhérente à la politique qui est cause profonde du malheur actuel.
    L’idéalisme des fondateurs est incompatible avec le terrain politique ou ils pensaient l’accomplir La confusion des genres à depuis 40 ans précipité le bloc national dans l’échec.

  6. @viking

    Vous faites erreur, c’est Liautey qui demanda en premier l’usage des gaz de combat .La guerre du Rif fut un conflit très éprouvant pour la France comme pour l’Espagne, ce fut aussi l’occasion pour le Colonel Franco de connaitre et d’apprécier le Maréchal Pétain. Ce dernier appréciait Liautey mais il avait compris que sa fascination pour le Maroc et son admiration pour Abd el Krim l’empéchait de combattre avec résolution les rebelles.

    Le Maréchal qui avait pris la tète d’un véritable corps d’armée pensait au préalable que l’affaire serait vite réglée, il comprit ensuite qu’il faudrait employer les grands moyens et il usa avec éfficacité de l’aviation, de l’artillerie et des gazs. Au final il écrasa la rébellion ce qui permit de sécuriser l’Empire colonial Français en Afrique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.