Le lapsus de l’IFOP : « On a installé l’idée que Macron serait au 2nd tour »


Jérôme Fourquet (Directeur du département de sondage de l’opinion publique à l’IFOP, le principal institut de sondage français) déclarait il y a quelques semaines :
« Il y a trois ans, personne ne le connaissait. Là, on a installé progressivement l’idée […] que il pouvait être au deuxième tour, et éventuellement le vainqueur de la présidentielle ».

A 26 sec. :

(F5, 28/03/17, 18h)

Commentaires

commentaires

Les commentaires sont fermés.