LDJ, milice du patronat juif ?

Vendredi 19 février, des sans-papiers africains et leur collectif de soutien d’extrême-gauche, sont allés à Nation pour tenter, une nouvelle fois, d’obtenir des explications de celui qu’ils appellent “patron voyou”, Thierry Belhassen. Ce directeur d’agence d’intérim semble s’être spécialisé dans le recrutement de sans-papiers, population allogène sous-payée et corvéable à merci…

Extraits:
« Encadrés par les forces de l’ordre, les manifestants font face à leurs agresseurs qu’ils identifient à leurs slogans racistes comme étant de la LDJ (Ligue de défense juive) ou du Betar (mouvement de jeunesse sioniste orienté idéologiquement à droite). D’autres, plus mesurés, évoquent le corporatisme et le soutien entres commerçants pour justifier l’assaut qu’ils viennent de subir. L’énervement et le désespoir se lit sur certains visages. Personne ne s’attendaient à un accueil si violent. L’une des membres du collectif de soutien âgée de 70 ans, projetée à terre lors de la rixe, souffre du coude. Bilan : une fracture et trois jours d’hospitalisation. »

Source

4 commentaires concernant l'article “LDJ, milice du patronat juif ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.