L’ancien fleuron de l’industrie d’armement française Manurhin racheté par les Emirats, pendant ce temps, en Allemagne…

Lâchée par les banques et par l’Etat (l’armée achète désormais ses armes à l’étranger), « une ex-icône de l’industrie d’armement française passe sous pavillon étranger. Manurhin, le fabricant de machines pour la production de munitions, va être repris par le groupe de défense des Emirats arabes unis Edic (Emirates Defense Industries Company), a décidé mercredi le tribunal de grande instance de Mulhouse (Haut-Rhin). L’entreprise alsacienne, en graves difficultés financières,  avait été placée en redressement judiciaire en juin .

Edic a été préféré aux trois autres groupes qui étaient candidats à la reprise de Manurhin : l’industriel de l’armement belge New Lachaussée, le slovaque Delta Defence et la PME française Odyssée Technologies. Deux autres candidats avaient retiré leur offre.

Né il y a presque un siècle, au lendemain de la Première guerre mondiale, Manurhin se lance dans la fabrication de munitions puis opère une diversification après 1945 dans les revolvers – dont le légendaire MR 73 utilisé par la police nationale-, les machines-outils et même les scooters. » (source et suite Les Echos)

Pendant ce temps, en Allemagne, Berlin interdit le rachat d’une entreprise allemande par un groupe chinois.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

1 commentaire concernant l'article “L’ancien fleuron de l’industrie d’armement française Manurhin racheté par les Emirats, pendant ce temps, en Allemagne…”

  1. C’est normal, tant que la France sera « gouvernée  » par des étrangers
    les Français verront de plus en plus d’aberrations et de non sens. Pour ces  » gouvernants » , le Mal correspond au Bien, alors, ne nous étonnons plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.