La ville de Saint-Denis finance l’exposition de la militante Rokhaya Diallo

Toujours la première à se plaindre des Blancs, du racisme d’Etat et de l’esclavage, Diallo ne rechigne pas à recevoir des subsides des collectivités (commune et département) pour faire la promotion d’une mode capillaire africaine (et de son livre).

Source : Le Point du 04/10/2018


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :