8 commentaires concernant l'article “La propagande métisseuse par les poupées”

  1. Ben, le fait que les poupées de couleurs sont vendues à moitié prix, prouve que la guerre psychologique que les euro-mondialistes veulent imposer aux Français ne marche pas (toujours). Car c’est bel et bien de cela dont il s’agit: l’endoctrinement des plus jeunes, voire des enfants depuis leurs plus jeunes âges, au futur brassage forcé des Peuples.

  2. Il y a plusieurs années, j’avais lu le livre « Le Camp des Saints » très instructif et maintenant la réalité a rejoint la fiction.
    Egalement un autre livre dont j’ai oublié le titre où il était question de la « race de bronze » mélange définitif entre les blancs et les noirs.
    Tout cela est en train de se réaliser que nous soyons d’accord ou pas car au niveau individuel nous ne pouvons rien faire

  3. TRANSPARENCE ET CORRUPTION…
    LES DEUX MAMELLES DE LA FRANCE

    «Je veux une République irréprochable, le Président de la République c’est l’homme de la nation, ce n’est pas l’homme d’un parti, ce n’est pas l’homme d’un clan…je veux des nominations irréprochables….des ministres qui rendent des comptes. Au fond, je souhaite si vous me faites confiance être le Président d’une démocratie moderne, qui sera exemplaire au regard du monde » (Nicolas Sarkozy – campagne présidentielle 2007)

    Belle profession de foi en vérité que voilà si la réalisation avait suppléé l’intention mais c’eut été, dès lors, oublier qu’en France nous avons ceci de particulier c’est que les maîtres du pouvoir obéissant à l’instinct qui meut tout vivant à persévérer dans l’être, se sont préoccupés de maintenir leur domination, et de la prolonger au bénéfice de leurs adeptes, s’appliquant à en établir le culte dans les esprits… et depuis des décennies, cela est immuable… d’autant que le quatrième pouvoir –la presse-, selon les circonstances, s’applique régulièrement à entretenir le mouvement ou à le condamner.
    Ici, la « transparence » est devenue un mot à la mode uniquement employé par les hommes politiques à la veille des élections et la vérité transparente, celle qui concerne depuis toujours le peuple français, c’est celle vêtue, si on peut dire de la « tunique » d’Eve, celle que les Princes qui nous gouvernent ont le plus souvent revêtue d’oripeaux, de ces mensonges qui nous font tant de mal. Et ces oripeaux on les retrouve partout…
    Lorsque les socialistes, fort inopinément du reste, et sans y avoir cru, arrivèrent au pouvoir en 1981, ils annoncèrent avec faste qu’ils allaient dresser par le menu le bilan dramatique de la gestion de leurs prédécesseurs. On attendit, mais ce fut comme dit le poète : Parturient montes, nascetur ridiculus mus… La montagne en couches donna le jour à une souris dérisoire…
    Ce n’est pas, naturellement, qu’il n’y eût rien à trouver de répréhensible dans ce qu’avaient fait les giscardo-gaullistes. Tout au long de la Ve République, les scandales se sont succédés mais chacun, selon ses possibilités en a pris sa part : Scandale de Panama, affaire Ben Barka, diamants de Giscard, écoutes de l’Elysée, attentat de l’Observatoire, frégates de Taïwan, sang contaminé, plus près de nous, les emplois fictifs à la Mairie de Paris, la cassette Méry, l’attentat de Karachi, les affaires Clearstream et Woerth-Bettencourt ou celle de l’hippodrome de Compiègne… Dans l’histoire de la République, rares sont les gouvernements qui auront échappé aux scandales…
    Il suffit d’énumérer les « affaires » de ces dernières années pour découvrir un amas de collusions et de compromissions que les douze années de Chirac à l’Elysée (lui-même accusé de « détournements de fonds publics » et « abus de confiance », alors qu’il était Maire de Paris) n’ont cessé d’aggraver… C’est ainsi que le livre de Monsieur Péan: « Un certain Monsieur K » met lourdement en question l’honnêteté de Bernard Kouchner, cet opportuniste transfuge du PS dans le premier gouvernement sarkoziste (qui ne rate pas une occasion de rappeler son engagement pro-FLN durant la guerre d’Algérie), lequel s’est contenté de le traiter de nazi devant ses collègues silencieux. On assiste un pays africain à la dérive mais on commence par lui piquer quelques centaines de milliers d’euros d’honoraires… Monsieur Attali, grand professeur de Morale, a touché ; Monsieur Pasqua a touché ; le fils Mitterrand, l’aîné, a touché ; Roland Dumas a touché… et combien d’autres encore… sans compter ceux qui sont soupçonnés « d’abus de confiance » : Mauroy, Balladur… ceux qui ont défrayé la chronique des scandales : Drey, Blanc, Boutin, Woerth, Estrosi, Amara, Joyandet, Yade… ceux qui ont connu des parodies de jugement : Dumas, Strauss-Khan, Dray, Villepin, Mauroy et ceux qui ont connu la prison tels Jean-Charles Marchiani, ce Parain corse que Pasqua nomma Préfet du Var, deux fois condamné (6 ans de prison en tout) et Michel Mouillot, ancien bras droit de François Léotard au Parti Républicain et ancien maire de Cannes, également condamné à 6 ans de prison. Concernant Charles Pasqua, homme de réseau redouté par l’ensemble de la classe politique, il a été mis en cause dans une dizaine d’affaires politico-financières depuis les années 2000. Il a été relaxé dans six d’entre elles et condamné à de la prison avec sursis à deux reprises. Le 19 janvier 2011, il est revenu devant la cour d’appel de Paris à propos de « l’Angolagate », cette sombre affaire des commissions sur les ventes d’armes à l’Angola… affaire à suivre. Quant à ce cher Harlem Désir, expert en « leçon de morale », formé politiquement chez les trotskistes, aujourd’hui député européen du PS, il a été condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux. De novembre 1986 à octobre 1987, alors qu’il était président de SOS Racisme, il était également salarié par l’Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants (basée à Lille) en tant que « formateur permanent », il percevait pour cet emploi fictif un salaire mensuel brut de 10 500 francs…
    Rappelons aussi qu’Alain Juppé, l’actuel Ministre de la Défense, avait été condamné en 2004 à 18 mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité et que Jean Tibéri, l’ancien Maire de Paris, actuellement député-maire UMP du Ve arrondissement, avait été condamné, en juin 2009, à dix mois de prison avec sursis et trois ans d’inégibilité.
    Concernant « l’ardoise » de Jacques Chirac, d’après la revue « Monde et Vie » n° 832 de septembre 2010, l’actuel Mairie PS de Paris a signé un accord aux termes duquel l’UMP va rembourser les emplois fictifs qui valent à l’ancien président de la République d’être poursuivi pour « détournement de fonds publics » et « abus de confiance », des faits remontant aux années 1990. Le premier ministre Fillon a lancé un appel à la clémence envers l’ancien chef d’Etat : « Il est à la fin de son existence et il a beaucoup servi notre pays ». La facture s’élève tout de même à 2,2 millions d’euros… Clémence, générosité ou peur d’un étalage de vérités qu’il vaut mieux ne pas connaître ?…
    Pour autant, la mairie de Paris n’en a pas fini avec les emplois fictifs… Le maire PS, Bertrand Delanoë, qui s’était engagé à ne pas privilégier ses « amis politiques » est en passe de faire mieux que Chirac… Selon Pierre-Yves Bournazel, conseiller UMP de Paris, Delanoë a appliqué dès son intronisation une véritable « préférence socialiste » à l’embauche, notamment celle d’anciens directeurs et directeurs adjoints membres des cabinets ministériels de Jospin ou permanents du PS. De la même manière, il a placé à la tête des Sem d’anciens collaborateurs de ministres PS, Verts ou PC (Lire à cet effet l’article parue dans « Valeurs actuelles » n° 3863 du 9 décembre 2010). De plus, voilà une dizaine d’années qu’il finance également avec l’argent du contribuable une bonne trentaine de postes de syndicalistes de la CGT planqués dans une des mutuelles de la ville, la MCVPAP. Dans un rapport au vitriol, l’inspection générale de la capitale chiffre à 12 million d’euros par an le coût de ce petit cadeau consenti sans aucun fondement juridique à l’organisation de Bernard Thibault… lui-même, grassement payé à ne rien faire… si ce n’est qu’à organiser manifestations et grèves qui empoisonnent l’existence des français… (Lire aussi l’enquête intitulée « L’incroyable dérive financière de la mairie de Paris » dans le numéro de Capital du 28 octobre 2010). Quand à Bernard Tapie, entre autres, il laisse le souvenir d’un homme miné par l’arrivisme et l’amoralité… Que l’on se souvienne de ces mots affligeants à l’endroit des électeurs du Front National « Tous des salauds ! », quelle belle leçon de morale de la part d’un homme ayant construit son personnage sur la magouille, la malhonnêteté, l’égocentrisme, la tartufferie et le fric ! « Je suis un moraliste à rebours »… c’est ainsi qu’il pourrait se juger lui-même…
    Et ce n’est pas fini ! L’affaire « Karachi » ; voilà un imbroglio qui démontre à l’envie à quel point les haines et les rancœurs sont tenaces dans ce milieu et combien chacun des protagonistes se préoccupe plus de son avenir politique que du bien-être de ses concitoyens et de la consolidation de la France. Dès lors, ces mots de Georges Clemenceau deviennent criants de vérité : « On succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables ».
    Ces « affaires » à répétition confirment l’effondrement de la moralité publique et l’indécence sans limites d’une caste de sur-privilégiés, dont le comportement insulte chaque jour un peuple français pressuré de toutes parts. C’est l’ex-journaliste de « Libération », Denis Robert, aux lointaines origines de l’affaire Clearstream, qui résume le mieux ce constat. S’il décrit par le menu l’emprise de la corruption sur la vie politique française, il y exprime aussi toute sa lassitude : « A quoi bon révéler les « affaires » puisque rien ne change ? Comment dénoncer l’arrogance des élus sans tomber dans le « tous pourris ? »… Et ce qui s’est passé le lundi 20 décembre 2010 à l’Assemblée Nationale, en apporte la confirmation.
    Ce jour là, les députés eurent à examiner trois textes de loi concernant « la transparence financière et l’élection des députés ». En langage juridique, il s’agissait de prévoir l’instauration d’une « incrimination pénale » à l’égard d’un député qui ferait « sciemment » une déclaration mensongère à la « Commission pour la transparence financière de la vie politique » (CTFVP) chargée de vérifier « l’évolution » du patrimoine des élus entre le début et la fin de leur mandat et éviter ainsi tout enrichissement par trafic d’influence. Autrement dit, prévoir des sanctions pénales en cas de fausses déclarations de revenus et de patrimoine de la part des élus. Cependant, les députés de l’UMP étaient contre ces textes qu’ils qualifiaient de « dictature de la transparence » et, afin d’en amenuiser le contenu, déposèrent trois amendements visant à empêcher l’accès de la commission aux déclarations fiscales des élus et de leurs conjoints. L’argument de Christian Jacob, le nouveau président du groupe UMP, était plutôt simpliste… pour ne pas dire, simplet : « Je ne sombrerai jamais dans la démagogie du « tous pourris » qui fait les grandes heures du Front National. Il n’y a pas d’un côté les chevaliers blancs et de l’autre ceux qui ont tout à cacher ». Seulement, c’est bien joli de lancer des invectives à tout va, mais ce n’est pas en refusant d’être « contrôlés » que nos braves députés de l’UMP empêcheront les Français de penser que nos élus sont « tous pourris »… à moins qu’ils ne songent à couler Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012. « Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle » disait Martin Luther King.
    Et comme le remarquait l’éditorialiste du « Républicain Lorrain » : « Il y a de meilleurs moyens de préparer une élection présidentielle que d’adresser de tels bras d’honneur à l’électorat ». Et Jean Cochet, avec pertinence, analyse très bien cette situation dans son article du 23 décembre, extrait du n° 7248 du journal « PRESENT » : « A une époque où l’on projette de retirer aux salariés des primes auxquelles ils avaient droit, les députés eux s’accordent une sorte de « prime à la triche légalisée ». En parfait accord en somme avec ce monde de l’argent où banquiers et financiers apparaissent de plus en plus, aux yeux des citoyens, comme des gangsters autorisés. Les socialistes ont évidemment beau jeu de dénoncer pareille indécence. « Pour un citoyen ordinaire, un vol est passible de trois ans, une escroquerie de cinq ans, mais quand un élu sera pris en flagrant délit de fraude ou d’escroquerie dans sa déclaration de patrimoine, il n’encourra que 30 000 euros d’amende ».
    Nous le constatons chaque jour, la vie politique, en France, n’est pas triste et elle serait même amusante si les hommes politiques de ce pays n’avaient pas en commun la fâcheuse habitude de se moquer du monde. Comme ils ont entendu dire, pendant leurs études, que les hommes d’Etat n’ont pas de scrupules, ils ont cru qu’il leur suffirait de ne pas avoir de scrupules pour être des hommes d’Etat. On ne veut pas affronter une vérité dont on a peur et qu’on cherche à étouffer sous la cagoule des calomnies et des injures. « L’élite c’est l’exemple ou ce n’est rien », disait Céline. Et bien, ce ne sera rien !
    Significatif, et un peu rassurant à la rigueur, est que ce flot de niaiserie embête les Français raisonnables, encore nombreux, qui rêvent d’une République impeccable, inattaquable, et incorruptible. Où ils attendent l’espérance, on leur offre des bilans truqués, des chiffres faux, des slogans ineptes, des palinodies honteuses, des sondages orientés… Rien dans tout cela qui ressemble à de la volonté, de l’enthousiasme… par conséquent de l’avenir. Alors, le constat tombe comme une pierre dans le jardin de ces messieurs : ils nous ennuient… et les abstentions se multiplient lors des consultations électorales.
    En dépit cependant de ce constat affligeant, il suffirait pourtant, j’en suis sûr, de quelques mots brûlants pour enflammer encore ce peuple. Mais, pour lui donner à croire, il faudrait avoir la foi et ces bonimenteurs ne croient même pas en eux-mêmes, car je suis sûr qu’au fin fond de leur conscience, si par hasard ils y regardent, doit gésir la stupeur de se trouver à la place invraisemblablement indue où ils sont. Et c’est ainsi que nous végétons, enquiquinés, dans la platitude marécageuse d’hommes politiques qui ne peuvent plus prétendre à la confiance du peuple.

    José CASTANO
    e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

    « Nous n’avons plus de grand homme, mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect » (Pierre Desproges)
    -o-o-o-o-o-o-o-
    Inénarrable Besson !

    A propos du débat sur les lieux de prières pour les Musulmans lancé par le FN, le ministre de l’Industrie Eric Besson, cet opportuniste transfuge du PS remarié à une jeune étudiante tunisienne de 24 ans (il en a 53), a jugé, lundi 20 décembre sur LCI, que « bien sûr il faut construire davantage de mosquées ». « Aujourd’hui, l’Islam est la deuxième religion de France, il faut que les musulmans puissent prier dans des conditions décentes, ce qui n’est pas le cas dans beaucoup de communes », a-t-il fait valoir. Selon lui, « c’est choquant que les musulmans prient dans la rue mais c’est aussi choquant qu’ils ne puissent pas prier à l’intérieur des mosquées ».
    Déjà, alors qu’il était ministre de l’immigration sous le 1er gouvernement Fillon/Sarko, il s’était fait remarquer en déclarant, sans le moindre scrupule, lors de sa visite dans la Cité des 4000 à la Courneuve : « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion ; c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage »… Et le 10 janvier 2010, il s’était prononcé, dans le cadre du débat sur l’identité nationale, en faveur de l’octroi du droit de vote aux étrangers « dans les dix ans à venir »… ce qui fit dire à des députés de l’UMP : « Celui-là, il nous fera perdre les élections ! »
    – Monsieur Besson, à vous entendre, il faudrait construire une mosquée dans chaque commune de France : Qui devrait les financer ?
    – Vous considérez qu’il n’y a pas assez de mosquées en France ?… Et si l’on inversait le problème ? Des mosquées, il y en a suffisamment dans notre pays de tradition chrétienne. Il lui appartient, de revendiquer ses racines et de ne pas se laisser travestir en colonie de l’Algérie, de l’Iran ou de quiconque d’autre…
    Et cette remarque de Jean-Pierre Denis, rédacteur en chef de « La Vie » devrait vous inciter à un peu plus de retenue : « Le christianisme n’est pas violemment éjecté de la sphère publique mais tranquillement banni de tous les espaces de la mémoire collective, de tout notre inconscient culturel. Nous vivons une entreprise de reniement paisible, insidieux, et politiquement correct en diable. »
    Le XXe siècle a été marqué par l’affrontement est-ouest : Le bloc communiste contre le monde libre… Le bloc communiste s’est effondré remplacé aussitôt par le drapeau vert de l’Islam et son expansion hégémonique. Malraux avait prédit : « Le XXIe siècle sera religieux ou il ne sera pas. » Et bien, je vous le dis, Monsieur le Ministre, le XXIe siècle sera une guerre sans merci entre la Croix et le Croissant et nous constaterons alors avec effroi que l’islamisme sera autrement plus dangereux que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie…
    Prenez garde, Monsieur, par vos agissements et vos déclarations à l’emporte pièce, vous préparez insidieusement le lit de l’islamisation de la France. Un jour, vous aurez des comptes à rendre aux Français ! J.C

    – Les idioties d’un ministre. Cliquez sur : ¤ Identité Nationale : nos racines

    http://echodupays.kazeo.com/ISLAMISME/LA-FRANCE-EN-DANGER-DE-RACISME-RELIGIEUX,a2124514.html

    -o-o-o-o-o-o-o-
    – Mr Besson, voilà vos mosquées… et elles sont superbes ! : http://www.ripostelaique.com/Les-mosquees-envahissent-la-France.html
    -o-o-o-o-o-o-o-
    – Le Vicaire Général aux Armées donne une leçon de lucidité aux Français anesthésiés, et une leçon de courage à sa propre hiérarchie tant religieuse que militaire : http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/billet-du-vicaire-general/573.html?task=view
    … Rien à voir avec cette « perle » de Julien Dray, le député PS issu du trotskisme : « La France n’est plus la fille aînée de l’Eglise »
    -o-o-o-o-o-o-o-

    – Le saisissant témoignage du Pasteur Saïd, ex-musulman converti au christianisme : Un moment de pur bonheur ! : http://www.christianophobie.fr/videos/le-saisissant-temoignage-du-pasteur-sa

    -o-o-o-o-o-o-o-

    – Immigration : les cinq records du gouvernement Sarkozy-Fillon en 2010. Cliquez sur : Politique
    – Les statistiques officielles de l’immigration en France pour 2010 ne sont pas encore publiées. Mais les statistiques partielles sont sans ambiguïté (…) Cliquez sur :
    Lire l’article entier
    -o-o-o-o-o-o-o-
    – Les politiques français se blanchissent facilement ! Juppé, ex-condamné, nouveau ministre de la Défense : Anormal pour la presse étrangère !… Pour lire la suite, cliquez ici

    -o-o-o-o-o-o-o-
    Cliquez sur ce lien : 45 000 euros pour le séjour de Rama Yade en Afrique du Sud !

    -o-o-o-o-o-o-o-

    Cliquez : – http://echodupays.kazeo.com/L-OEIL-DE-CAIN/DEBOUT-LA-FRANCE,a1999406.html

    -o-o-o-o-o-o-o-

    Quelques perles de nos honorables gouvernants…

    – « J’ai dit qu’il n’y a pas un mot du Coran qui prône la violence, la haine, l’extrémisme ». (Nicolas Sarkozy – « Le Parisien » du 26.02.2008)
    – « L’islam, c’est le progrès, la science, la finesse, la modernité. Le fanatisme au nom de l’islam c’est un dévoiement de l’islam. Ne pas respecter les droits de la femme au nom de l’islam c’est bafouer l’islam » (Nicolas Sarkozy, le 17.07.2008 salle des arts de l’islam au Louvre).
    – Dans ses récents vœux présentés aux autorités religieuses, Nicolas Sarkozy a déclaré (extrait) : « Les résultats d’un sondage qui montrent qu’un trop large tiers des Français considèrent les musulmans comme une menace me préoccupe ». Pour lui, la menace préoccupante ne vient pas de l’islam…. mais « d’un trop large tiers des Français » qui pensent le contraire.
    – « La vraie intégration c’est quand des catholiques appelleront leur enfant Mohamed » (Martin Hirsch, ancien ministre du gouvernement Sarko/Fillon, Le news show de Canal plus, le 01.07.2010)
    – « La vraie question est la suivante : est-ce que la France est islamo-compatible ? Evidemment oui ! » (Alain Juppe – « Europe 1 », le 9.12.2009)
    – « La réalité de l’islam de France aujourd’hui c’est celle d’un islam de paix et de dialogue (François Fillon – 28.06.2010, lors de l’inauguration de la mosquée d’Argenteuil).
    – « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune Française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République… » (Laurent Fabius au congrès socialiste de Dijon, le 17 mai 2003)
    – Rappelons aussi la prédiction de Dominique de Villepin, le 14.06.2003 alors qu’il était ministre des affaires étrangères : « La dimension islamique fait partie intégrante de l’Europe. Les musulmans européens représentent une chance que nos sociétés doivent saisir pour se projeter dans l’avenir. Oui l’islam a toute sa place dans l’Europe, d’ores et déjà et davantage encore à l’avenir. Aujourd’hui ni l’islam ni le christianisme ne sont des religions violentes. »
    Allez donc dire cela aux chrétiens d’Orient persécutés qu’ils sont ! Comment, avec de telles déclarations ineptes et inconscientes, peut-on espérer enrayer la progression de l’Islam en France et du fanatisme islamique qui en découle ? Que souhaitent donc en réalité nos gouvernants ? La fin d’une France chrétienne ?
    – Pourquoi ne pas réfléchir, plutôt, à cet avertissement du philosophe Michel ONFRAY, quand il annonce la « mort de l’occident » qui, installé sur son « canapé », ne pourra s’opposer à un islam dont les enfants sont prêts à mourir pour sa victoire » ?
    – Pourquoi vouloir à tout prix négliger ce verset du Coran (47 : 4) ? : « Quand vous rencontrez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage. » ?
    -o-o-o-o-o-o-o-

    Enfin ! Un film long métrage sur l’histoire de l’Algérie française inspiré du remarquable roman historique d’Anne Cazal : « Le Ravin Rouge »
    http://echodupays.kazeo.com/HISTOIRE-DE-FRANCE-EN-ALGERIE/UN-FILM-SUR-NOTRE-HISTOIRE,a2092058.html

    -o-o-o-o-o-o-o-

    Conférence sur : « LA KAHENA »
    (La fabuleuse épopée de cette reine berbère qui s’opposa au VIIe siècle à l’invasion arabe de l’AFN)

    « Quinze ans après la mort du Prophète Mahomet, les armées arabes abordaient l’Afrique du Nord. Ce pays, jadis transformé par la civilisation romaine, en partie conquis à la foi chrétienne, va entrer dans l’ensemble, de jour en jour agrandi du monde musulman. C’est alors, que pour faire face à l’envahisseur, une femme va organiser la résistance berbère, réaliser la difficile unité du Maghreb et infliger aux cavaliers arabes de cuisantes défaites. Celle-ci, connue dans l’histoire sous le nom de La Kahéna, avait un caractère sacré. Il signifiait, la sorcière, la prêtresse, la devineresse. Elle possédait en effet un don prophétique et était vénérée de son peuple. Mais ses succès mêmes causeront sa chute…
    Durcie par ses victoires dans une orgueilleuse intransigeance, ne vivant plus que pour son clan, cette femme, si longtemps écoutée et obéie, ne pourra maintenir l’unité berbère et juguler les séculaires rivalités entre tribus. Dès lors, elle prédira son propre destin et, cernée par la trahison, verra dans un ultime baroud d’honneur tomber les meilleurs de ses compagnons. L’islamisation de l’Afrique du Nord était en marche… »
    C’est en s’appuyant sur les travaux des plus éminents historiens que le conférencier retrace avec l’émotion, l’amour et la passion qu’on lui connaît pour sa défunte terre française d’Algérie, l’extraordinaire épopée de cette « Jeanne d’Arc berbère » qui incarna avec tant de grandeur la folie d’indépendance et la fierté passionnée d’un peuple.

    – Cette conférence, organisée par le Cercle algérianiste de Franche Comté / Bourgogne, sera donnée par José CASTANO, le Samedi 26 mars, 10h30, au Centre Social Docteur Feït, rue de Pavigny à LONS LE SAUNIER (39000) – entrée gratuite – et sera suivie d’un repas (facultatif). Renseignements et inscriptions au 03.84.81.94.94 ou 06.01.91.07.68

    -o-o-o-o-o-o-o-

    Objet : De l’impartialité des médias… Le coup de gueule du Général ROUDEILLAC à propos des deux Français tués au Niger
    http://www.monsieur-legionnaire.org/index.php?option=com_content&view=article&id=534:limpartialite-des-medias&catid=36:ethique&Itemid=89

    -o-o-o-o-o-o-o-
    – Alors que les médias rappellent quotidiennement l’enlèvement de deux journalistes en Afghanistan et qu’un comité de soutien a été créé pour leur libération, nous rappelons également que depuis le 19 mars 1962, cela fera, au 31 janvier 2011, 17849 jours que des milliers de Français d’Algérie ont été enlevés dans la plus grande indifférence sans que les « bonnes consciences » de ce monde n’élèvent la moindre protestation. Ne les oublions pas.
    -o-o-o-o-o-o-o-
    Pour revoir tous les articles de José CASTANO, cliquer sur : – Mes Articles –
    Ses ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie –

    Ses conférences, cliquez sur : – Mes Conférences –

    Sa biographie, cliquer sur : – Ma Biographie –

    En application des articles 27 et 34 de la loi dite « Informatique et libertés » No 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit de modification ou de suppression des données qui vous concernent. Vous ne recevrez jamais des courriels commerciaux ou pièces jointes de publicité de notre part.
    Vous pouvez vous rayer de cette diffusion à tout moment en faisant « répondre », puis en tapant « NON »

    -o-o-o-o-o-o-o-

    Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :
    « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit »

  4. juste pour dire que si on veux que les BLANCHES copules avec des GENS de COULEURS pour soit disant enrichirre le pays ,je dit non ,c’est tout simplement pour effacer le vrai peuples francais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.