6 commentaires concernant l'article “La guerre des sionistes (David Duke)”

  1. Très bonne vidéo, mais il aurait tout de même pu nous épargner la rengaine sur l’Inquisition et l’hérétique Galilée.

  2. « La franc-maçonnerie est une religion de substitution »

    En quarante ans, les effectifs ont été multipliés par quatre: le goût pour les rituels a-t-il joué un rôle?

    A l’insu de beaucoup de frères, la franc-maçonnerie est une religion de substitution. Depuis trente ou quarante ans, la majorité des nouveaux viennent pour voir plus clair en eux-mêmes, chercher un sens, mais aussi revenir à un rituel de plus en plus conforme à celui du XVIIIe siècle. Même au Grand Orient de France, qui était allé très loin dans la simplification des rites, les frères sont attirés par un cérémonial très élaboré. Il y a un lien avec la désaffection des églises catholiques, comme si elles se vidaient au profit des loges. Beaucoup de frères sont des post-catholiques: ils ont reçu une éducation religieuse qui n’est plus pour eux qu’un rite social. Et le rite qu’ils vivent intensément, c’est celui de la franc-maçonnerie.

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-franc-maconnerie-est-une-religion-de-substitution_986544.html

  3. C’est HS, mais regardez comme Fdesouche.com est un site enjuivé jusqu’à la moelle : Ils osent appeler sur le forum à signaler le Fdesouche.fr au MRAP et à SOS racisme !
    http://fdesouche.fr/
    Au motif que le .fr s’occupe des juifs et non des « muzz », comme ils disent. Je trouve ça hallucinant.

    Faut faire le ménage dans les rangs, visite médicale obligatoire pour écarter les circoncis.

  4. Excellent David Duke, comme à son habitude.

    Concernant Galilée, il y a un très bon article d’Hannibal dans Rivarol de cette semaine qui montre que la persécution aujourd’hui est bien pire que celle qu’a vécu le Toscan.

    Par ailleurs, le fait que les Juifs prennent les commandes des journaux, du cinéma, de l’art pour conditionner les masses n’a rien de surprenant : Tout cela est écrit dans leur projet diabolique, Le protocole des sages de Sion, livre d’ailleurs lui-aussi interdit… Avant son interdiction, leur argument était de dire que cet écrit était un faux, sans montrer que les thèses énoncées étaient elles-mêmes fausses. Autant dire que cela était bien peu convaincant et désormais, ils font mieux en l’interdisant au nom de la lutte contre soi-disant la haine… Comme le dit Duke, l’holocauste est évidemment mis en avant, même si les Protocoles furent révélés plus de 50 ans avant la seconde guerre mondiale.

    Plusieurs protocoles méritent pourtant attention : Protocole 12, protocole intitulé Comment on muselle la presse, la censure des périodiques et des livres. Infiltrations maçonniques dans le journalisme français. Voilà comment ce protocole commence : « Le mot liberté peut s’interpréter de différentes façons. Nous le définirons ainsi : La liberté est le droit de faire ce qui est permis par la loi. Cette définition ne pourra que nous servir parce que la liberté sera ce que nous voudrons qu’elle soit. » Pour comprendre la liberté d’opinion, les lois d’aujourd’hui, il faut avoir ça en tête.

    Toujours ce même protocole pour la presse : « La presse est vide, injuste, menteuse et la plupart des lecteurs se demandent à quoi elle sert. Nous la garroterons et la tiendrons étroitement en laisse. (…) L’attaque [contre nous] sera réprimée par des amendes impitoyables. [Cf; Rivarol sans arrêt persécuté par les tribunaux] Nous supprimerons les journaux dès la deuxième attaque. Nous dirons pour expliquer la suppression d’un journal qu’il excite les esprits sans cause raisonnable. »

    Protocole n°18 : Arrestation des criminels politiques: « Nous arrêterons les criminels sur le premier soupçon bien ou mal fondé : il ne faut pas risquer de laisser échapper un criminel politique sous prétexte d’erreur possible ; pour le crime politique, nous serons sans pitié. (…) Il ne peut y avoir d’excuses pour quiconque essaie de s’occuper des choses qui ressortent à l’unique compétence du gouvernement. »

    Protocole n°19 : Comment déshonorer nos ennemis dangereux : « Pour supprimer le prestige du martyre dans les crimes politiques, nous ferons asseoir ces criminels sur les mêmes bancs que les voleurs, les assassins et autres gens répugnants ; L’opinion publique les regardera avec le même oeil que les autres et les enveloppera dans le même mépris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.