La France exporte sa racaille (suite)

Peu de temps après le meurtre d’un jeune Espagnol par des racailles à papiers d’identité français, la petite ville espagnole (touristique et frontalière) de Lloret-de-Mar a eu droit à une émeute.

Dans la nuit de dimanche à lundi, après la fermeture des boîtes, une foule « jeune et bigarrée » s’est regroupée dans la principale artère touristique de Lloret, poussant la police à intervenir pour dissoudre l’attroupement. La situation a alors dégénéré et les jeunes ont jeté des bouteilles et d’autres projectiles sur les forces de l’ordre. Un ressortissant « français » de 23 ans a été arrêté.  (source)

9 commentaires concernant l'article “La France exporte sa racaille (suite)”

  1. Extrait: « Envoie la république brûler au même bûcher,
    Ouais ! »

    Voici donc le clip et les paroles de NTM : Qu’est-ce qu’on attend ?
    Gilles Bonafi

    « Mais qu’est-ce, mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu ? (x3)

    Les année passent, pourtant tout est toujours à sa place
    Plus de bitume donc encore moins d’espace
    Vital et nécessaire à l’équilibre de l’homme
    Non personne n’est séquestré, mais c’est tout comme
    C’est comme de nous dire que la France avance alors qu’elle pense
    Par la répression stopper net la délinquance
    S’il vous plaît, un peu de bon sens
    Les coups ne régleront pas l’état d’urgence
    A coup sûr…
    Combien de temps tout ceci va encore durer
    Ca fait déjà des années que tout aurait dû péter
    Dommage que l’unité n’ait été de notre côté
    Mais vous savez que ça va finir mal, tout ça
    La guerre des mondes vous l’avez voulue, la voilà
    Mais qu’est-ce, mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu ?
    Mais qu’est-ce qu’on attend pour ne plus suivre les règles du jeu ?

    REFRAIN

    Je n’ai fait que vivre bâillonné, en effet
    Comme le veut la société, c’est un fait
    Mais il est temps que cela cesse, fasse place à l’allégresse
    Pour que notre jeunesse d’une main vengeresse
    Brûle l’état policier en premier et
    Envoie la république brûler au même bûcher,
    Ouais !
    Notre tour est venu, à nous de jeter les dés
    Décider donc mentalement de s’équiper
    Quoi t’es mirro, tu vois pas, tu fais semblant, tu ne m’entends pas
    Je crois plutôt que tu ne t’accordes pas vraiment le choix
    Beaucoup sont déjà dans ce cas
    Voilà pourquoi cela finira dans le désarroi
    Désarroi déjà roi, le monde rural en est l’exemple
    Désarroi déjà roi, vous subirez la même pente, l’agonie lente
    C’est pourquoi j’en attente aux putains de politiques incompétentes
    Ce qui a diminué la France
    Donc l’heure n’est plus à l’indulgence
    Mais aux faits, par le feu, ce qui à mes yeux semble être le mieux
    Pour qu’on nous prenne un peu plus, un peu plus au sérieux

    REFRAIN

    Dorénavant la rue ne pardonne plus
    Nous n’avons rien à perdre, car nous n’avons jamais rien eu …
    A votre place je ne dormirais pas tranquille
    La bourgeoisie peut trembler, les cailleras sont dans la ville
    Pas pour faire la fête, qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu
    Allons à l’ Elysée, brûler les vieux
    Et les vieilles, faut bien qu’un jour ils paient
    Le psychopathe qui sommeille en moi se réveille
    Où sont nos repères ?
    Qui sont nos modèles ?
    De toute une jeunesse, vous avez brûlé les ailes
    Brisé les rêves, tari la sève de l’espérance.
    Oh ! quand j’y pense
    Il est temps qu’on y pense, il est temps que la France
    Daigne prendre conscience de toutes ces offenses
    Fasse de ces hontes des leçons à bon compte
    Mais quand bien même, la coupe est pleine
    L’histoire l’enseigne, nos chances sont vaines
    Alors arrêtons tout, plutôt que cela traîne
    Ou ne draine même, encore plus de haine
    Unissons-nous pour incinérer ce système. »

  2. Il y a plusieurs années, j’ai campé à Port Ligat sur la costa brava, et la nuit dans une villa des jeunes touristes français faisaient un ramdam pas possible en peine nuit . Je me suis faufilé dans l’oliveraie et à la faveur de l’obscurité j’ai beuglé à pleins poumons : « callate cabrones, aqui estamos en Espana, arriba Espana, viva Franco » ; véridique! çà les a calmé pour le reste de la nuit!

  3. L’article en question parle bien de racailles, alors arrêtez de tout ramener à la religion ! C’est pas la religion qui est en cause, c’est l’idéologie post-mai68 ! Par ailleurs, le christianisme véritable ne rassemble que des gens lucides, les hérétiques de Vatican2 sont des apostats.

    Que les dégénérés anti catholiques retournent sur FdeSion, là est leur place.

  4. Je vis en Espagne (Majorque) et je peux vous confirmer que les Français sont considéres comme problématiques, sales, grossiers, malhonnètes. Je m’évertue à expliquer que ces « Français » là ne sont que des Français de papier mais le mal est fait. Dernièrement dans un restaurant avec des amis j’ai été témoin d’une scène qui m’a scandalisé, des « Français » des deux sexes complètement ivres qui insultaient le serveur du restaurant après avoir obtenu leur addition. Le patron que je connais et qui est la crème des hommes tenta de calmer le jeu et l’un des CPF lui a mis un coup de tète qui heureusement n’a pas porté. Je me suis levé car c´était une table voisine et j’ai dit au macaque beurré que lui et sa bande me faisait honte d’ètre Français

  5. Je vis en Espagne (Majorque) et je peux vous confirmer que les Français sont considéres comme problématiques, sales, grossiers, malhonnètes. Je m’évertue à expliquer que ces « Français » là ne sont que des Français de papier mais le mal est fait. Dernièrement dans un restaurant avec des amis j’ai été témoin d’une scène qui m’a scandalisé, des « Français » des deux sexes complètement ivres qui insultaient le serveur du restaurant après avoir obtenu leur addition. Le patron que je connais et qui est la crème des hommes tenta de calmer le jeu et l’un des CPF lui a mis un coup de tète qui heureusement n’a pas porté. Je me suis levé car c´était une table voisine et j’ai dit au macaque beurré que lui et sa bande me faisait honte d’ètre Français . Que n’avais je dit là ! « wouech on va te crever ! T’es qui toi? etc etc. La Guardia Civil a fini par embarquer toute cette racaille alcoolisée mais les commentaires sur les Français ont vite fusé et j’enrageais de la situation répétant que j’avais quitté Paris puis la France pour ne plus subir cela et que méme ici ils me faisaient ch….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.