La franc-maçonnerie anglaise admet les « transgenres »

« La Grande Loge unie d’Angleterre (GLUA), fondée en 1717 et réservée aux hommes, a publié une nouvelle notification sur les changements de sexe, qui stipule : “Un franc-maçon qui, après son initiation, cesse d’être un homme ne cesse pas d’être un franc-maçon.”

Un individu transgenre, à l’apparence féminine, pourra donc continuer à fréquenter sa loge maçonnique.

Par ailleurs, une femme transgenre prenant l’apparence d’un homme pourra également devenir franc-maçon.

La GLUA, qui revendique plus de 200.000 membres, dit prendre ainsi en compte les changements intervenus dans la société et exhorte ses membres à montrer plus de bienveillance et de tolérance envers les personnes transgenres.

Et pour ceux qui se prennent pour un poisson rouge ? »

Pierre-Alain Depauw pour MPI


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “La franc-maçonnerie anglaise admet les « transgenres »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.