Invasion mexicaine aux Etats-Unis : quelques citations

« Go back to Boston! Go back to Plymouth Rock, Pilgrims! Get out! We are the future. You are old and tired. Go on. We have beaten you. Leave like beaten rats. You old white people. It is your duty to die … Through love of having children, we are going to take over. »
« Retournez à Boston ! Retournez à Plymouth Rock, pèlerins ! Partez ! Nous sommes le futur. Vous êtes vieux et fatigués. Nous vous avons vaincus. Partez comme des rats. Vous, vieux blancs. C’est votre devoir de mourir… Par notre amour de faire des enfants, nous allons remporter la victoire. » – Augustin Cebada, Brown Berets (milice chicano), 1996 [Extrait sonore]

« They’re afraid we’re going to take over the governmental institutions and other institutions. They’re right. We will take them over … We are here to stay. »
« Ils ont peur que nous remportions les institutions gouvernementales et les autres institutions. Ils ont raison. Nous les remporterons… Nous sommes là pour rester. » – Richard Alatorre, ancien conseil municipal de Los Angeles, 1996

« The American southwest seems to be slowly returning to the jurisdiction of Mexico without firing a single shot. »
« Le sud-ouest américain semble retourner lentement vers le Mexique sans coup férir » – Excelsior, journal mexicain

« We have an aging white America. They are not making babies. They are dying. The explosion is in our population … I love it. They are shitting in their pants with fear. I love it. »
« Nous avons une Amérique blanche vieillissante. Ils ne font plus d’enfants. Ils sont en train de mourir. L’explosion est dans notre population… J’aime cela. Ils font dans leur pantalon, de peur. J’aime cela. » – Jose Angel Gutierrez, professeur à l’Université du Texas, 1995 [Extrait sonore]

« Remember 187 — proposition to deny taxpayer funds for services to non-citizens — was the last gasp of white America in California. »
« Souvenez-vous de la proposition 187 [NB : proposition de loi californienne en 1994, voir ici], qui voulait refuser que le contribuable finance les services publics pour les étrangers, comme le dernier tressaillement de l’Amérique blanche en Californie. » – Art Torres, ancien responsable du Parti Démocrate en Californie, 1995

« We are politicizing every single one of these new citizens that are becoming citizens of this country … I gotta tell you that a lot of people are saying, « I’m going to go out there and vote because I want to pay them back. » »
« Nous politisons chacun de ceux qui deviennent citoyens de ce pays… Je dois vous dire que beaucoup de gens se disent ‘Je vais aller voter pour leur rendre la monnaie de leur pièce’. » – Gloria Molina, membre du Los Angeles County Board of Supervisors, 1996

« California is going to be a Hispanic state. Anyone who doesn’t like it should leave. »
« La Californie va devenir un Etat hispanique. Quiconque n’aime pas cela devrait partir. » – Mario Obledo, ancien secrétaire d’Etat californien à la santé et l’éducation

« We are practicing ‘La Reconquista’ in California. »
« Nous pratiquons la Reconquista en Californie. » – Jose Pescador Osuna, Consulat Général du Mexique aux Etats-Unis

« We need to avoid a white backlash by using codes understood by Latinos. »
« Nous devons éviter une contre-insurrection blanche en utilisant des codes compris par les Latinos. » – Fernando Guerra, professeur à l’Université Loyola Marymount, Los Angeles

Source : Snopes

1 commentaire concernant l'article “Invasion mexicaine aux Etats-Unis : quelques citations”

  1. C’est vraiment un syndrome.Chaque groupe d’ émigré qui se retrouve en nombre dans un pays donné , devient anti-autochtone .
    En tout cas c’est un sévère retour de bâton pour les USA. Nation ultra capitaliste, mondialiste, et cosmopolite ( dû moins pour ses dirigeants)

    Blancs, descendants d’Européens, soulevait vous pour vôtre nation. Expulsez tout ces immigrés , tout ces pseudos politiques, ce régime capitaliste apatride!.
    Sinon ,que les USA sombre sous la déferlante hispano-catholique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.