Infiltrés : le torchon Sud-Ouest condamné

Le 14 août 2010, le journal Sud Ouest publiait, sous le titre « Nouveau culte à saint Eloi », son quarante-septième article sur l’affaire « des infiltrés » mettant en cause l’école Saint Projet. Le journal y prétendait que l’émission démontrait qu’avaient été enregistrés « des propos racistes enseignés par les professeurs et répétés par les élèves scolarisés au collège« . Le simple visionnage du montage réalisé par France 2 aurait suffit au quotidien pour se rendre compte qu’il s’agissait d’une calomnie comme vient de le juger le Tribunal correctionnel de Bordeaux.

En effet, à la suite de cet article, l’Association d’Education Populaire Saint Projet, ainsi que huit professeurs, assignait, par l’intermédiaire de son avocat, Maître David Dassa Le-Deist du barreau de Paris, le journal en diffamation.


Celle-ci a été retenue par le Tribunal correctionnel de Bordeaux qui l’a condamné au paiement d’une amende de 2.000 €, à 1.000 € de dommages et intérêts par partie civile, 300 € au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale et à la publication du dispositif de la décision dans ses colonnes et sur son site internet dans les 10 jours à compter de la signification, assortie d’une astreinte de 100 euros par jour de retard, soit près de 15.000 €. L’excuse de bonne foi plaidée par le journal, dont il faut rappeler qu’un des pigistes a été condamné pour avoir démoli la vitrine d’un libraire catholique situé en face de l’Eglise Saint Eloi, n’a pas été retenue par les juges.

Ainsi, les conséquences de l’affaire des Infiltrés n’en finissent pas. Ce ne sont pas forcément celles qu’attendaient la société CAPA et la chaîne France 2 qui sont actuellement sous le coup de plusieurs instructions judiciaires pour diffamation publique. Après l’abbé Laguérie qui avait dû citer le JDD en diffamation avant que ce dernier présente ses excuses publiquement, c’est au tour de l’école St Projet de se faire rendre justice après la diffusion de la manipulation des Infiltrés.

Source : Infos-Bordeaux

4 commentaires concernant l'article “Infiltrés : le torchon Sud-Ouest condamné”

  1. Belle victoire! Mais j’ai envie de dire que le mal est fait.Trop peu de gens sauront que c’était une manipulation…

    Rassurant tout de même de voir aussi qu’une partie de la justice en France est encore relativement indépendante.

  2. Ce serait bien que dès que sera publié le dispositif de la décision sur le site internet du journal, on ait les liens.

  3. Une interview de Fabrice Sorlin avait été publiée dans RIVAROL à l’occasion de la diffusion de l’émission. Sorlin et sa famille ont dû fuir la région car ils étaient littéralement persécutés, il faut le savoir! Malheureusement les condamnations n’empêcheront sûrement pas les journaleux de continuer à mentir.

    Notons aussi que pour commenter l’émission, c’est Fourest qui avait été invitée (toujours elles). En face, il n’y avait pas beaucoup de sens de la répartie, c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.